Fantomiald : du Disney italien !

Réalisé sous la direction éditoriale de Pascal Pierrey, Les Chroniques de Fantomiald est un nouveau trimestriel qui complète de belle manière la série de magazines dédiés aux séries Disney italiennes, édités en France par Disney Hachette Presse.

Lorsque la nuit tombe sur Donaldville, une ombre énigmatique parcourt le ciel de la cité des canards. Sous un costume inquiétant, un homme, ou plutôt un canard, se cache avec pour seul but de protéger la population endormie. Ce fantôme au visage dissimulé par un masque n’est autre que Donald, le brave oncle Donald qui, sous l’identité de Fantomiald, sillonne les airs à bord d’un vieux tacot rouge bricolé par le génial Géo Trouvetout.

C’est en Italie, dans les pages du n° 706 de l’hebdomadaire Topolino (version transalpine de notre Journal de Mickey) que démarre, en 1969, cette série où le héros porte le nom de Paperinik. Le premier épisode intitulé « Paparinik il diabolico vendicatore » (« Le Vengeur diabolique ») est imaginé par les scénaristes Elisa Penna et Guido Martina, dessiné par Giovan Battista Carpi : trois stars transalpines œuvrant à l’époque sur les héros Disney en Italie. En France, il faudra attendre le n° 1066 bis de Mickey Parade d’octobre 1974 pour savourer ce premier épisode. Depuis, Paparinik a connu de nombreuses aventures sous de multiples signatures, proposées en France par Mickey Parade dans un joyeux désordre.

Les Chroniques de Fantomiald ambitionnent de proposer, tous les trois mois, dans l’ordre chronologique, l’ensemble des aventures du personnage masqué.

Outre celui du trio fondateur, ce premier numéro présente quatre autres grands épisodes d’une soixantaine de pages signés Guido Martina et dessinés par trois auteurs phares de l’équipe italienne de Topolino : Romano Scarpa, Giorgio Cavazzano et Massimo de Vita.

Au fil des pages, les Dossiers Fantomiald parlent des auteurs et des dessinateurs, signalent les traductions françaises, évoquent « Diabolik » des sœurs Giussani : criminel de papier créé en 1962 qui a inspiré les créateurs de Fantomiald.

vis aux amateurs de canards, le vengeur diabolique hantera de nouveau les nuits de Donaldville le 23 juin prochain.

 Henri FILIPPINI

« Fantomiald » par Massimo de Vita.

Galerie

Une réponse à Fantomiald : du Disney italien !

  1. JanSheng dit :

    Grace à votre article, je me suis acheté le numéro 1. Que du bonheur. D’autant plus que les récits seront dans l’ordre chronologique et que je m’ intéresse avant tout à la période qui précède les années 80. J’espère que d’autres titres (collections) suivront en respectant les années. En attendant, vivement le prochain numéro du mois de juin.

    Merci à vous