Le retour des Pifises… et du Concombre !

Deux événements hautement nostalgiques marquent l’arrivée du numéro de printemps de Super Pif (le n° 7). Les mystiques Pifises, qui avaient fait grimper les ventes de l’hebdomadaire au début des années 1970 au-delà du million d’exemplaires, et le célèbre cucurbitacée masqué de Mandryka sont de retour.

Les Artimia salina, crustacés vieux de 60 millions d’années venus des lacs salés d’Amérique du Nord ou encore du Brésil, vont de nouveau voir le jour dans les aquariums improvisés des jeunes lecteurs de Pif, mais aussi des plus grands.

Deux sachets contenant les œufs et la nourriture sont en effet offerts avec cette nouvelle livraison comme au bon vieux temps du gadget.

Ceux que la pratique du gadget laisse de marbre vont pouvoir se consoler avec le retour du « Concombre masqué » dans les pages du journal où il est né en 1965.

Plus de cinquante ans après son apparition, le légume fabuleux est de nouveau présent dans un épisode inédit de huit pages (quelques reprises avaient été publiées dans les numéros précédents).

Il est réalisé par le créateur, Nikita Mandryka alias Kalkus, toujours en grande forme. Quelque part au bout du monde, le Concombre et son pote Chourave quittent leur cactus blockhaus afin d’affronter un trou d’ozone particulièrement résistant. Superbe !

Des histoires inédites, pour la plupart de qualité, accompagnent ces deux retours : « Kid Franky » par François Corteggiani et Herlé, « Les Enquêtes express de Lobo Tomy » par Herlé que l’on ne peut que féliciter pour ses talents de dessinateur animalier, « Biodôme » par Yohann Morin et Frédéric Antoine (un album vient de sortir), « Élyse » d’Hercules et Valkema, une aventure réaliste de Fox Boy le fantastique, super héros imaginé par l’excellent Laurent Lefeuvre, un long épisode de « Pif » par Corteggiani et Richard Di Martino, enfin « Placid et Muzo » par Mircea Arapu. Quelques reprises permettent de retrouver avec un réel plaisir quelques anciens héros de Pif : Horace le cheval de l’Ouest et Supermatou du regretté Jean-Claude Poirier, Corinne et Jeannot de Jean Tabary, Couik de Jacques Kamb… Ajoutons un épisode de « Bone » par Jeff Smith et quelques jeux astucieux.

Un gadget nostalgique, de plus en plus de créations, un prix de vente moins élevé (5,90 €, en kiosques)… on ne peut que souhaiter une parution plus régulière de ce Super Pif : trimestriel de 132 pages en couleurs animé avec le concours de François Corteggiani et tiré à 60 000 exemplaires.

Une pensée émue pour l’ami Richard Médioni, disparu depuis peu, rédacteur en chef du Pif gadget du début des années 1970, lequel aurait certainement apprécié ce numéro.

Henri FILIPPINI

Galerie

Les commentaires sont fermés.