« À nos amours » T1 par Jean-Paul Nishi

Le mariage n’est jamais une chose simple. Il faut s’accommoder de la présence de l’autre et accepter ses différences, comme on accepte ce qui peut nous rapprocher. Quand en plus, le conjoint vient d’un autre pays aux mœurs en décalage fondamentales avec les siens, la compréhension n’est pas toujours évidente. Jean-Paul Nishi, jeune dessinateur japonais nous raconte, avec beaucoup d’humour, sa rencontre avec une Française qui va, finalement, devenir sa femme.

Il y a huit ans, Jean-Paul Nishi, jeune dessinateur de manga, a débarqué à Paris et a immédiatement été confronté à un énorme choc culturel. Ce qu’il a déjà exprimé dans ses deux précédents recueils sur son expérience parisienne : « À nous deux Paris » en 2012 et « Paris le retour ! » en 2013, tous deux aux éditions Philippe Picquier. Bien sûr, la vie en France est différente de la vie japonaise, ça, il le savait. Ce qu’il ne pouvait pas imaginer, c’est que les Français ont un rapport très différent vis-à-vis de l’amour. Au Japon, il est impensable de croiser un couple qui s’embrasse dans la rue. Un couple avec ce comportement serait immédiatement catalogué de pervers. Ainsi, au fil des pages, l’auteur décrit le plus justement ces différences qui lui ont sauté aux yeux. Il explique, simplement, comment, certains hommes qui savent se mettre en valeur et parler librement aux femmes passent pour des tombeurs au pays du soleil levant alors que dans la capitale française, ils seraient dans la norme et tout simplement ignorés.

Du coup, à son retour au pays, son attitude a un peu évolué. Il a gagné en confiance et, par exemple, sait complimenter une jeune fille lorsqu’elle est bien habillée. Ce qui lui était totalement impensable auparavant. Puis, un beau jour, il fait la rencontre d’une Française un peu plus âgée que lui qui était déjà bien installée au Japon. De rencontre en rencontre, il va finir par l’épouser, même si au premier abord, les différences culturelles l’ont totalement effrayé. Mais cela ne l’a pas vraiment aidé dans sa compréhension des différences culturelles entre les deux pays.

Ainsi, chaque matin, alors qu’il est mal rasé, mal fagoté et surtout mal réveillé, son épouse l’accueille systématiquement avec un « bonjour mon chéri, tu es beau » : ce qu’il ne comprend pas ! Car, selon sa vision des choses, c’est loin d’être le cas. Au fil des cases, il explique donc les différences de perception que peuvent avoir les Asiatiques et les Occidentaux. Il fait à chaque fois le parallèle avec les réactions différentes et les sentiments confus que cela lui procure.

Avec un dessin un peu naïf, proche de l’illustration de presse, ce récit se lit comme une sorte de journal intime ou un carnet de bord pour une meilleure compréhension des sentiments humains entre les peuples. Il évoque ainsi, dans l’ordre, la rencontre avec son épouse, la naissance de son enfant, les changements de couches, le retour en France et le nouveau choc culturel, vite compensé par l’habileté de sa femme à s’imposer. Une multitude de situations assez déstabilisantes pour ce pauvre japonais qui, finalement, s’en accommode en essayant tant bien que mal de les comprendre.

Ce livre peut également être vu comme un manuel didactique et amusant de savoir vivre en société à l’usage des Japonais qui se rendrait en France, ou vice versa, maintenant qu’une version française est disponible. Chaque page amène son lot d’anecdotes qui peuvent sembler banales, mais qui constituent souvent une épreuve pour le pauvre Jean-Paul peu habitué à une telle débauche de sentiments. Finalement, il aime la France et les particularités françaises dont il arrive à grossir le trait pour nous faire sourire à notre tour. D’ailleurs, de passage en France, l’auteur sera en dédicace à la librairie L’autre Monde, située à Avallon en plein centre de la Bourgogne, le samedi 8 avril 2017.

Si ce manga est écrit par un japonais à l’intention des Japonais, il est évident que toutes les remarques ont un double sens facilement compréhensible par un public occidental. À lire absolument avant de rencontrer des Japonais et éviter, ainsi, de faire de gros impairs. Comme en plus, tout est traité sur le ton de l’humour, ce recueil se lit avec une extrême facilité.

Gwenaël JACQUET

« À nos amours » T1 par Jean-Paul Nishi
Éditions Kana (12 €) – ISBN : 978-2505069300

Galerie

Les commentaires sont fermés.