Le meilleur de « Conan » !

Après avoir exhumé les classiques de la bande dessinée française (« Les Pieds nickelés », « Bécassine », « Bibi Fricotin », « Lili »…) ou proposé les grands héros franco-belges (Gaston, Michel Tanguy, Lanfeust, les Schtroumpfs, Blueberry, Tif et Tondu…), et après des compilations Marvel Comics ou « Star War », c’est l’ensemble de la saga « Conan le barbare », présentée dans un ordre chronologique, que propose Hachette Collections dans une série de 70 albums. Réalisés avec le concours de Panini, ces ouvrages à la pagination copieuse sont accompagnés de dossiers dédiés à l’univers de la série, à la biographie des auteurs, à la reproduction d’illustrations et des couvertures originales des comics. Le premier numéro reprend les cinq premiers fascicules de Savage Tales of Conan.

Des cadeaux, modestes, sont offerts avec les premières livraisons et sont réservés aux seuls abonnés : un cahier bonus sur l’univers de Conan, un mug Conan, trois tirés à part, un tee-shirt collector…

Voilà un excellent moyen pour suivre l’épopée épique de Conan, à un prix raisonnable.

Né en 1932 sous la plume de Robert E. Howard (1906-1936) dans la revue Weird Tales sous la forme d’une première nouvelle intitulée « The Phoenix and the Sword », le personnage de fiction Conan connaît un succès immédiat. Après un bref passage en 1958 dans une petite maison d’édition mexicaine, c’est en 1971 que la bande dessinée s’empare vraiment du personnage dans Savage Tales, puis dans Savage Sword of Conan à partir de 1974. Publiés par Marvel, ces fascicules en noir et blanc (ce qui est rare chez cet éditeur spécialisé dans les super-héros) sont écrits par Roy Thomas (né en 1940) qui en signera plus de 120 épisodes et dessinés par Barry Windsor-Smith (né en 1949), puis par John Buscema (1927-2002). Au fil du temps, de nombreux dessinateurs et scénaristes leur succéderont (dont Gil Kane et Neal Adams dont un épisode est repris dans le premier volume de cette nouvelle collection). Conan, barbare originaire de Cimmérie, parcourt un monde sauvage peuplé de déesses, de dieux, de sorcières et sorciers maléfiques, de géants, de dragons, de créatures fantastiques… Il sillonne un univers dangereux aux cités mystérieuses où règnent violence et tyrannie. Héros de récits où combats épiques et sorcellerie se succèdent, où les jolies filles sont nombreuses – telle Red Sonja, la diablesse à l’épée -, le Cimmérien fait aujourd’hui partie des personnages cultes de la bande dessinée fantastique.

Henri FILIPPINI

 « The Savage Sword of Conan » : albums cartonnés de 164 pages en noir et blanc (12,99 €, sauf n° 1 à 3,99 € et n° 2 à 8,99 €), parution bimensuelle, en kiosques. Pour s’abonner : www.hachette-collections.com.

Galerie

2 réponses à Le meilleur de « Conan » !

  1. Franck dit :

    Où l’on se demande parfois où est la limite entre une actualité et une page de publicité (…)

  2. Franck dit :

    Précisons que ces récits on déjà tous paru chez Panini depuis 2008 sous le titre de série « Les chroniques de Conan », (en cours avec 21 tomes), et sont de très bonne qualité scénaristique et graphique. Mais on peut être néanmoins content de les revoir sous cette forme, (dans une maquette assez similaire d’ailleurs), vu les prix pratiqués sur le marché de l’occasion depuis que les premiers tomes se sont fait plus rare. (Jusqu’à 200 euros pièce pour le premier !!) :-(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>