« Natures mortes » par Oriol et Zidrou

La Barcelone moderniste de la seconde moitié du XIXe siècle a engendré de nombreux peintres talentueux qui ont marqué l’histoire de l’art. Dans ce superbe album remarquablement mis en images par l’Espagnol Oriol (voir « La Peau de l’ours » ou « Les Trois Fruits » avec le même complice au niveau de l’écriture des textes), le scénariste Zidrou s’efforce de réhabiliter un certain Vidal Balaguer (1873 — ?) qui n’a jamais rencontré la reconnaissance qu’il méritait. Mais ce Balaguer a-t-il vraiment existé ?

Étudiants bohèmes de l’école des Beaux Arts, Vidal et son ami Joaquín Mir i Trinxet fréquentent le fameux cabaret-galerie Els Quatre Gats. Exceptionnellement doué, mais criblé de dettes, ce jeune Catalan qu’est Balaguer refuse de vendre à un riche collectionneur le portrait qu’il a fait de la pulpeuse Mar : son amour disparue quelques mois plus tôt de façon incompréhensible, sans laisser la moindre trace… Le policier chargé de l’enquête n’est guère convaincu par la fusion passionnelle exercée entre les deux êtres et soupçonne l’artiste d’être le responsable de la disparition de la jeune et belle femme, d’autant plus qu’il est la dernière personne à l’avoir croisée. Curieusement, il est aussi le dernier à avoir vu un cadavre dont il a juste exécuté le portrait mortuaire, comme s’il avait le pouvoir de supprimer ceux qu’il couche sur ses toiles. Balaguer mentionne d’ailleurs cette interrogation dans une lettre destinée à son collègue et compagnon de fortune Joaquín Mir, allant jusqu’à parler de crimes picturaux… juste avant sa propre disparition.

Ce magnifique récit sur les faux-semblants et le pouvoir de l’illusion, parfaitement maîtrisé sur le plan de la narration et des dialogues, est l’occasion, pour Oriol, de nous éblouir avec des décors propices à la toute-puissance de l’imagination, avec des toiles — peintes soi-disant par Balaguer — de toute beauté, ou avec des personnages fascinants, tous mis en lumière par de somptueuses et dynamiques couleurs directes : une véritable réussite !

Gilles RATIER

(1) Oui, on le sait, sur Bdzoom.com, on aime beaucoup les scénarios de Zidrou… Comme le prouvent nos récents articles sur : « Shi T1 : Au commencement était la colère… » par José Homs et Zidrou, « Le Spirou de… T10 : La Lumière de Bornéo » par Frank Pé et Zidrou, « Les Beaux Étés T2 : La Calanque » par Jordi Lafebre et Zidrou, « Un tout petit bout d’elles » par Raphaël Beuchot et Zidrou, « L’Adoption : Qinaya » T1 par Arno Monin et Zidrou, « Clifton T22 : Clifton et les gauchers contrariés » par Turk et Zidrou, etc.

« Natures mortes » par Oriol et Zidrou

Éditions Dargaud Benelux (14,99 €) – ISBN : 978-2-5050 — 6801-3

Galerie

Les commentaires sont fermés.