Plongée créative dans « Nuit noire sur Brest », avec un webdocumentaire inédit…

5 épisodes à découvrir en ligne, pour revenir en détails sur la genèse d’un album confrontant la guerre d’Espagne et la France des années 1930 ; entre papier et numérique, une expérience culturelle encore nouvelle pour le lecteur.

Kris en immersion...

Nous avions récemment consacré un dossier de la rubrique « L’Art de… » au bel album concocté chez Futuropolis par Kris, Bertrand Galic et Damien Cuvillier. Un sujet rare s’il en est, dans la mesure où un auteur n’a pas tous les jours l’occasion de raconter (sous l’angle documenté de la bande dessinée historique) le surgissement inattendu d’un sous-marin espagnol dans le port de Brest en 1937… Dans un webdocumentaire gratuit, divisé en 5 épisodes d’environ 6 minutes chacun (voir le site), la documentariste Céline Dréan a choisi à son tour de retracer le processus créatif de cet album. Soutenu par France 3 Bretagne, le CNC et la société Vivement lundi ! (spécialisée dans la production de documentaires, programmes d’animation et films courts), ce reportage illustre de très belle manière la longue gestation du scénario (Kris interroge l’érudit local Jean Sala-Pala), la création des personnages (Cuvillier s’appuyant sur des photos anthropométriques d’époque) et des décors (incluant la reconstitution de quartiers et bâtiments brestois disparus), les sujets d’inspirations potentiels (œuvres centrées sur la guerre d’Espagne) ainsi que les repérages effectués sur place.

Présent sur tous les fronts (de la Revue dessinée et Topo à l’album « Notre Amérique », récemment paru chez Futuropolis), la créativité et l’énergie déployé par le scénariste Kris (et ses coauteurs) justifie pleinement l’investissement des lecteurs. Entre publication traditionnelle et bonus transmédia digne de notre ère numérique, la BD 2.0 n’a qu’à bien se tenir !

Philippe TOMBLAINE

« Nuit noire sur Brest » par Damien Cuvillier, Bertrand Galic et Kris
Éditions Futuropolis (16, 00 €) – ISBN : 978-2-7548-1556-7

Galerie

Les commentaires sont fermés.