Fillette, suite et fin : 1954-1964 (deuxième partie)

Après les trois parties consacrées à la publication d’avant-guerre et celle sur le Fillette d’après-guerre jusqu’en 1953 (1), cette reprise du dossier de Michel Denni consacré à Fillette, mythique illustré féminin, reprend cette fois-ci le recensement critique de cette attrayante publication à partir du n° 390 du 7 janvier 1954, et ce jusqu’à sa fin en août 1964. Cet article a été publié, à l’origine (sans les illustrations et la mise à jour), dans Le Collectionneur de bandes dessinées, au n° 90 daté de l’hiver 1999/2000. On y parle d’« Oscar le petit canard », de « May Dunning », de « Sylvia », de « Paul et Mic », des « Jumelles Jackson »… mais aussi de « Pauvre Aggie ! » et de « Lili » ! Pour lire la première partie de ce dossier, cliquez ici : Fillette, suite et fin : 1954-1964 (première partie).

Un souci constant de rénovation

Au n° 525, Fillette passe de 20 à 28 pages, dont 3 sont réservées à une nouvelle bande humoristique, très aérée, non signée : « Adorable Palmyre ». Selon Louis Cance, ce pourrait être une série complémentaire d’un comic book américain humoristique. Dans un univers très style année 1950, il s’agit des tribulations d’une insupportable petite fille qui fait tourner ses parents en bourriques. Un souci constant de modernisme semble préoccuper désormais le journal, car au n° 545 du 27 décembre 1956, Fillette devient Fillette jeune fille, avec en pleine première page la photographie en couleurs de Brigitte Bardot occupée à orner un arbre de Noël.

Le nom de l’artiste n’est curieusement pas indiqué, mais il est vrai que B.B. n’est pas encore une star et vient tout juste d’être lancée par Roger Vadim avec « Et Dieu créa la femme » sorti un mois plus tôt à Paris, le 28 novembre 1956.

Pour ce premier numéro de Fillette jeune fille, le journal ne change pas de dimensions et possède toujours 28 pages. Lili reste en bonne place et se retrouve ouvreuse au Théâtre des Épinettes où le régisseur veut la faire arrêter pour vol. Par ailleurs, elle donne toujours des recettes de cuisine avec la formule des petits sablés, tandis que la famille Plantevigne continue ses excentricités campagnardes. Aux Indes, le canard Oscar est confronté à des pêcheurs d’huîtres perlières. Quant à Aggie, elle renonce à jouer de la musique, afin de ne pas sacrifier ses études.

De nombreuses bandes étrangères non signées, la plupart anglaises, vont alors faire leur entrée dans Fillette : « Le Chien des Kilburnie » prépublié dans School Friend (1957), « Le Secret des eaux profondes » (1957-1958), « Notre Dame de Paris » d’après Victor Hugo paru dans le petit format anglais Thriller Picture Library (1957-1958), « L’Énigme du Masque rouge » par Evelyn Flinders (1958), « La Fée du cirque » (1958-1959), « L’Étrange Noël de Molly » (1958-1959) paru dans Girl’s Crystal et peut-être aussi réalisé par Evelyn Flinders, « Ma Famille et moi » (1962), « Sheila reporter » (1962), « Le Moulin mystérieux » (1962), « La Compagnie du sourire » (1962), « Sur les ailes de l’aventure » (1962) et « L’Histoire de May Dunning » (1963-1964).

Une bande dessinée d'Evelyn Flinders publiée dans School Friend en Grande-Bretagne.

Beaucoup de jeunes filles en pensionnat et de futures danseuses parsèment ces récits en général d’assez bonnes factures, d’où se détache « May Dunning », sublime mélo, talentueusement dessiné, se déroulant en Louisiane au siècle dernier et qui se poursuivra dans Paul et Mic.

Il s’agit, en fait, de la série espagnole « Mary Noticias » publiée au-delà des Pyrénées par Ibero Mundialde 1960 à 1967, sous forme de fascicules. L’auteur Carme Barbara Geniès, dit Barbara, est née en Espagne en 1933 et a débuté très jeune avec « Carmencita », en 1949, aux éditions Alberto Geniès.

« Mary Noticias ».

Côté français où Gaty, Gigi et Kline continuent à œuvrer, René Giffey va réaliser, de mars à juin 1957, sa dernière bande dans Fillette : une adaptation de « Colomba » de Prosper Mérimée.

En Corse, en 1817, le jeune lieutenant Orso Della Rebbia doit venger son père à l’instigation de sa sœur, la belle et farouche Colomba.

Le souci de réalisme restitue parfaitement l’atmosphère tragique de cette terrible vendetta et la bande sera éditée plus tard en album papier, en 1959, dans la collection Mondial Aventures accompagnée de deux autres adaptations réussies de Giffey : « La Vénus d’Ille » et « Carmen », toujours d’après Prosper Mérimée (2).

Un nouveau venu, Stelas, participe au journal à partir d’octobre 1958 où il crée « Sylvia ».

Il s’agit d’une jeune fille noble, de sa petite sœur Nathalie, de son oncle le colonel Ronchonnette et du chien Poc, tous entraînés dans des aventures farfelues en général complètes sur un numéro.

La bande, toujours signée, paraît de façon intermittente dans Fillette jeune fille et fera l’objet de deux albums papier à la Société parisienne d’édition.

Quant à Stelas, il semble être passé tel un météore dans le monde de la bande dessinée avec cette seule et unique œuvre dont deux albums papier sont sortis en 1962 et 1963.

À partir de 1961, Fillette jeune fille commence à publier régulièrement des récits complets sur un numéro, dus pour la plupart au talent de Gigi. Ce sont surtout des histoires à énigmes avec réponses dans les dernières cases. En 1962, un certain Harfort signe « La Marie Céleste » d’assez bonne facture et des fiches professionnelles en bandes dessinées où, sur une page, les jeunes lectrices apprennent à devenir cartonnière, pédicure, etc.

Enfin, Manolo Tonzone dessine « Paul et Mic » : un jeune couple affrontant les problèmes de la vie quotidienne. La bande sur une page paraît de façon intermittente. À noter que Paul et Mic sera le titre du journal qui succédera à Fillette jeune fille, en août 1964.

En 1963 débute un girl strip : « Les Jumelles Jackson » (« The Jackson Twins ») qui a été créé par Dick Brooks aux États-Unis en 1950, pour le McNaught Syndicate. Né à Gloucester (Massachusetts) en juillet 1917, Brooks a fait ses classes dans les studios de la K.F.S. et met en scène, dans un style mi-réaliste mi-humoristique très efficace, deux adolescentes délurées : Jill et Jan Jackson vivant avec leur père râleur, une mère compréhensive et un petit frère malicieux. La bande sera continuée dans Paul et Mic, puis dans Quinze Ans.

« The Jackson Twins » par Dick Brooks.

Si « Pauvre Aggie » et « L’Espiègle Lili » subsistent, elles aussi, jusqu’à la fin de Fillette jeune fille et continuent même dans Paul et Mic, « Oscar le petit canard », pilier de la publication depuis le premier numéro, s’arrête malheureusement en octobre 1961. Mais l’infatigable Mat, dans un style toujours inimitable, publiera néanmoins une nouvelle bande, « Dagobert », dans Paul et Mic, en 1964-65.

Sur la fin, le rédactionnel de Fillette jeune fille prend une importance considérable. Dans le n° 887, par exemple, sur 28 pages, il en représente 13. Il reste une planche pour « Pauvre Aggie ! », 4 pour « Les Jumelles Jackson », 4 pour « Sheila reporter », 2 pour « L’Espiègle Lili », 4 pour un roman-photo.

En plus du traditionnel feuilleton et des nouvelles sur un numéro, ce ne sont que portraits de vedette sur une pleine page, films racontés (« Lawrence d’Arabie » : n° 885 et 886, « Cinq Semaines en ballon » : n° 887 et 888, « Cléopâtre » : n° 892, etc.), interview d’auteurs de récits pour la jeunesse (Saint Marcoux : n° 885), de chanteurs et chanteuses (Sylvie Vartan : n° 886, Johnny Hallyday : n° 889, Jacques Brel : n° 893, etc.), pages de mode et de jeux, rendez-vous des lectrices avec concours de photographies, jeux, mots croisés et… cerise sur le gâteau : une publicité pour une Académie de beauté et coiffure pour fillettes et jeunes filles au 43 rue de Dunkerque, Paris Xe, donc au siège même du journal, tous les jours, sauf dimanche et lundi, de 9 h 30 à 18 h 30 sans interruption. En même temps, le nombre de pages passe de 28 à 36 pour monter à 40 sur la fin.

Le n° 900 du 17 octobre 1963 est le dernier de la première série avec le portrait de la chanteuse Sheila au recto de la première page, le verso étant consacré à l’animateur d’Europe 1 Maurice Biraud, occupé à tondre sa pelouse. La semaine suivante, la publication recommence au n° 1 avec une nouvelle série sans grand changement : même format, même périodicité, mais le nombre de pages est retombé à 32 et la première ne comporte plus l’inévitable photo de vedette, mais une bande dessinée en bichromie, en l’occurrence « Sylvia ». Quatre bandes se partagent le journal : « Sylvia » (3 pages), « Les Jumelles Jackson » (3 pages), « Lili » (2 pages), « Pauvre Aggie ! » (1 page), « L’Histoire de May Dunning » (6 pages).

En page 9, « Paul et Mic » ne sont plus en BD, mais en photo, et expliquent aux lectrices : « Nous voici parmi vous presque en chair et en os puisque nous passons du dessin à la photographie !… Nous sommes tous deux Parisiens, respectivement étudiant et danseuse classique… Nous attendons vos lettres de pied ferme. À bientôt ! » À noter que Mic n’est autre que la danseuse Dominique Prado qui tient sur deux pages la rubrique de leçon de danse classique.

Décidément, la Société parisienne d’édition se bat avec acharnement pour sauver ses publications de la concurrence, particulièrement rude, des journaux yéyé comme Salut les copains du groupe Filipacchi qui a démarré en 1962 avec un tirage de plus de 500 000 exemplaires pour dépasser le million en 1964. Mais la rivalité se joue aussi dans le monde de la bande dessinée avec Line (qui existe depuis le 10 mars 1955 et bénéficie de la réputation de l’hebdomadaire Tintin dont elle est un peu le pendant féminin) et Lisette des éditions de Montsouris.

La Société parisienne d’édition (SPE) réussira néanmoins à maintenir encore longtemps en vie une publication destinée aux jeunes filles, puisque le mensuel Quinze ans, suite de Paul et Mic, lui-même suite de Fillette, durera jusqu’en septembre 1980 sur 180 numéros, avant d’être absorbée par Salut (suite de Salut les copains).

Pas fascinante, mais attrayante et à découvrir

D’octobre 1909 à août 1964, Fillette aura donc tenu 55 années avec quatre d’interruption pour fait de guerre. La Semaine de Suzette, de 1905 à 1960, aura vécu aussi 55 ans, mais avec 6 ans d’arrêt au lieu de 4 ; Lisette, de 1921 à 1964, étant loin derrière. Filletteest donc la publication destinée à l’enfance et à la jeunesse féminine qui a paru le plus longtemps.

« David Copperfield » par Yves et Willy Groux.

Au-delà du syndrome de la madeleine de Proust qui motive aujourd’hui les anciennes lectrices, cette dernière décennie du journal Fillette, si elle n’est pas fascinante, se révèle néanmoins attrayante, et mérite d’être redécouverte : ne serait-ce que comme témoin d’une époque où des dessinateurs talentueux, dans le mépris ou l’indifférence, jetaient les bases de la bande dessinée moderne d’expression française.

 Michel DENNI

Mise en pages, notes et mise à jour du texte : Gilles Ratier

Remerciements à Dominique Petitfaux, Gérard Thomassian, Denis Gifford, Louis Cance.

 (1) Voir : Fillette avant-guerre : 1909-1942 [première partie]Fillette avant-guerre : 1909-1942 [deuxième partie] et Fillette avant-guerre : 1909-1942 [troisième et dernière partie], Fillette après-guerre, première série : 1946-1953 (1ère partie) et Fillette après-guerre, première série : 1946-1953 (2ème partie).

(2) La couverture de l’album n’est pas de Giffey, mais de Gigi.

 TABLEAU SYNOPTIQUE DES BANDES À SUIVRE

du n° 390 (7 janvier 1964) au n° 42 (août 1964)

TITRE DURÉE AUTEUR GENRE PAYS
Pat et Patricia n° 383 (19-11-53) à 426 (16-9-54) Pierre Lacroix Aventures exotiques et humoristiques France
Le Capitaine Fracasse n° 390 (7-1-54) à 406 (29-4-54) René Giffey, d’après Théophile Gautier Aventures héroïques France
L’Espiègle Lili n° 118 (21-10-48) à 42 (août 1964), continue dans Paul et Mic Al. G (Alexandre Gérard), texte Bernadette Hiéris Aventures humoristiques France
Pauvre Aggie ! n° 36 (13-3-47) à 42 (août 1964), continue dans Paul et Mic Hal Rasmusson Aventures sentimentales USA
Oscar le petit canard n° 1 (2-5-46) à 797 (26-10-61) Mat Aventures humoristiques et animalières France
Prisonnières du désert n° 396 (18-2-54) à 410 (27-5-54) René Giffey Aventures exotiques France
Yolande la sportive n° 407 (6-5-54) à 415 (1-7-54) Christian Gaty Aventures policières et aériennes France
Fillette cuisine n° 408 (13-5-54) à 466 (23-6-55) AL. G (Alexandre Gérard) Recettes de cuisine France
La Jeunesse de Robin des Bois n° 415 (1-7-54) à 436 (25-11-54) Kline, d’après Alexandre Dumas Aventures héroïques France
Rudy n° 416 (8-7-54) à 444 (20-1-55) José Grau Aventures humoristiques Espagne
Rivalité n° 423 (26-8-54) à 428 (30-9-54) Evelyne Flinders Aventures dramatiques G.B.
Miki n° 427 (23-9-54) à 524 (2-8-56) Bob Kay & Al. G (Alexandre Gérard) Aventures humoristiques USA, France
Cinq-Mars n° 437 (2-12-54) à 457 (21-4-55) René Giffey, d’après Alfred de Vigny Aventures historiques France
La Famille Plantevigne n° 442 (6-1-55) à 529 (6-9-56) Couic (Jean Marcellin) Aventures comiques France
Caramel et son chien n° 450 (3-3-55) à 528 (31-8-56) A. Martin Aventures comiques rurales France
Colette n° 453 (24-3-55) à 470 (21-7-55) Julio Ribera Aventures humoristiques France
Le Secret de l’île n° 458 (28-4-55) à 479 (22-9-55) Yves & Willy Groux Aventures exotiques France
Le Comte de Monte Cristo n° 470 (21-7-55) à 491 (15-12-55) Heath Robinson & Patrick Nicolle Aventures héroïques G.B.
L’Étonnante aventure de Marie-Christine n° 480 (29-9-55) à 503 (8-3-56) Robert Gigi Aventures sentimentales  et exotiques France
Captive des glaces n° 492 (22-12-55) à 513 (17-5-56) Claude Pascal Aventures maritimes France
Magda détective n° 504 (15-3-56) à 525 (9-8-56) Kline Aventures policières France
Entre nous… n° 506 (29-3-56) à 649 (25-12-58) Christian Gaty Aventures édifiantes France
Guillaume Tell n° 514 (25-5-56) à 535 (18-10-56) Yves & Willy Groux Aventures héroïques et légendaires France
Adorable Palmyre n° 525 (9-8-56) à 594 (5-12-57) ? Aventures humoristiques USA
L’Énigmatique Mme Morgan n° 526 (16-8-56) à 537 (1-11-56) Robert Gigi Aventures sentimentales  et exotiques France
David Copperfield n° 536 (25-10-56) à 557 (21-3-57) Yves & Willy Groux, d’après Charles Dickens Aventures réalistes et poétiques France
Magda et les espions n° 538 (8-11-56) à 548 (17-1-57) Kline Aventures policières France
Le Chien des Kilburnie n° 549 (24-1-57) à 563 (2-5-57) ? Aventures policières et animalières G.B.
Colomba n° 558 (28-3-57) à 568 (6-6-57) René Giffey , d’après Prosper Mérimée Aventures dramatiques France
Prends garde Sophie ! n° 563 (2-5-57) à n° 568 (6-6-57) Robert Gigi, scénario : Lorena Aventures dramatiques et sentimentales France
Robin des Bois n° 569 (13-6-57) à 590 (7-11-57) Kline Aventures héroïques France
L’Île des enfants perdus n° 569 (13-6-57) à 577 (8-8-57) Robert Gigi, scénario Sabine Aventures exotiques France
Le Secret des eaux profondes n° 578 (15-8-57) à 610 (27-3-58) ? Aventures exotiques ?
Notre-Dame de Paris n° 591(14-11-57) à 617 (15-5-58) ? Aventures historiques et sociales G.B.
L’Énigme du masque rouge n° 611 (3-4-58) à 641 (30-10-58) Evelyn Flinders Aventures chorégraphiques G.B.
Les Misérables n° 618 (22-5-58) à 639 (16-10-58) Robert Gigi, d’après Victor Hugo Aventures romantiques et sociales France
Sylvia n° 637 (2-10-58) à 42 (août 1964) Stelas Aventures édifiantes ?
La Fée du cirque n° 642 (6-11-58) à ? ? Aventures policières G.B.
Une jeune fille au bout du monde n° 642 (6-11-58) à ? Christian Gaty Aventures exotiques France
L’Étrange Noël de Molly n° 647 (11-12-58) à ? ? Aventures policières G.B.
Jane Eyre n° 652 (15-1-59) à 662 (26-3-59) Robert Gigi, d’après Charlotte Brontë Aventures romantiques et sentimentales France
Le Destin d’une autre n° 676 (2-7-59) n° 676 (2-7-59) Robert Gigi Aventures sentimentales France
Le Roman de la momie n° 706 (28-1-60) à 716 (7-4-60) Robert Gigi, scénario Lorena Aventures fantastiques France
Le Moulin sur la Floss n° 738 (8-9-60) à 748 (17-11-60) Robert Gigi Aventures rurales France
L’Atlantide n° 749 (24-11-60) à 759 (2-2-61) Robert Gigi, d’après Pierre Benoît Aventures exotiques et fantastiques France
Ma Famille et moi n° 833 (5-7-62) à 852 (15-11-62) ? Aventures édifiantes G.B.
Paul et Mic n° 840 (23-8-62) à 42 (août 1964) Manolo Tonzone Aventures de couple France ?
Sheila reporter n° 841 (30-8-62) à 843 (13-9-62) ? Aventures policières G.B.
Le Moulin mystérieux n° 843 (13-9-62) à 845 (27-9-62) ? Aventures policières G.B.
La Compagnie du sourire n° 853 (22-11-62) à 856 (13-12-62) ? Aventures policières G.B. ?
Sur les ailes de l’aventure n° 857 (20-12-62) à ? ? Aventures policières G.B. ?
Les Jumelles Jackson (The Jackson Twins) n° ? à 42 (août 1964), continue dans Paul et Mic Dick Brooks Aventures humoristiques USA
L’Histoire de May Dunning (Mary Noticias) n° 891 (15-8-63) à 42 (août 1964), continue dans Paul et Mic Carme Barbara, scénario Roy Mark Aventures mélodramatiques Espagne
Au bout du monde n° 11 (2-1-64) à 25 (9-4-64) Robert Gigi Aventures exotiques France

Notes :

Nous ne prenons pas en compte les romans-photos.

Quelques numéros nous manquaient pour faire cette étude. Nous avons remplacé par des « ? ».

Une autre page de « Colomba » par René Giffey.

Galerie

Les commentaires sont fermés.