Les 60 ans de « Gil Jourdan » : ce bon vieux polar de Tillieux !

Soixante ans après son entrée dans cet hebdomadaire, Spirou se devait de rendre hommage à Gil Jourdan : un héros devenu culte. Vous allez pouvoir juger du résultat avec le formidable n° 4093 (52 pages en couleurs, plus 12 pour les abonnés, 2,40 €) à paraître mercredi 21 septembre 2016, lequel fera verser une larme aux vieux lecteurs.

C’est dans le n° 962 daté du 20 septembre 1956 que Gil Jourdan fait son entrée dans les pages de Spirou.

Maurice Tillieux, un auteur de 35 ans qu’en Belgique les amateurs de bande dessinée connaissent bien puisqu’il est le créateur des enquêtes de « Félix » (67 épisodes de 13 planches) publiées de 1949 à 1956 dans le mythique Héroïc-Albums, signe cette nouvelle création.

Flanqué de son adjoint Libellule alias André Papignolle, cambrioleur fraîchement sorti de prison, de l’inspecteur Hannibal Crouton et de sa fameuse moustache rousse, sans oublier sa secrétaire la pétulante Queue de Cerise, Jourdan est un privé licencié en droit.

Série truffée de gags à la ficelle parfois un peu grosse signés Libellule, de spectaculaires carambolages de voitures, « Gil Jourdan » bénéficie également d’un scénario béton : le héros brillant très vite au firmament des incontournables de l’hebdomadaire des éditions Dupuis.

L’aventure prendra fin un triste jour de 1978 où, ça ne s’invente pas, Tillieux périra dans un accident de voiture en revenant du salon de la BD d’Angoulême. Ses ayants droit refusant toute forme de reprise, « Gil Jourdan » a pris, bien malgré lui, une retraite anticipée.

Quoi qu’il en soit, il revient aujourd’hui, juste pour ce numéro-hommage sous couverture nostalgique d’Olivier Schwartz, un grand admirateur de Tillieux : il l’a prouvé tout au long des aventures de l’Inspecteur Bayard (intégrale en cours de réédition chez Bayard/BD Kids, voir Une intégrale sans peur et sans reproche !!!) et actuel dessinateur d’un nouveau diptyque consacré à Spirou et Fantasio.

Avec son vieux complice Yann au scénario, il propose un récit complet en neuf planches : à l’origine, il s’agit d’un projet d’une reprise qui ne s’est pas concrétisée. « Omelette et sables mouvants » conduit le trio au Mont-Saint-Michel où un truand a caché les bijoux qu’il a volés.

À la vue de ces pages parfaitement maîtrisées, sans pour autant copier le créateur, on ne peut que regretter le refus des ayants droit de poursuivre la série.

Baron Brumaire, excellent dessinateur qui se fait trop rare ces temps-ci, imagine quant à lui, en quatre pages, la première rencontre, en juillet 1953, entre Gil Jourdan et Queue de Cerise. « L’Héritage Laville » met en scène une jeune fille qui sait déjà ce qu’elle veut et Aiglon : un scout perspicace répondant au nom de Gil Jourdan. Savoureux !

Cerise sur le gâteau : les abonnés, et seulement eux, ont droit, en supplément, à un livret de 12 pages proposant une enquête inédite imaginée par Fardin et dessinée par BibeurLu.

« Le Supplicié de Buzenval » invite à suivre Gil, Libellule et Crouton enquêtant sur la mort par balle d’un homme enfermé dans son appartement.

BiberLu, grand amateur de Tillieux, propose une version burlesque de la série, clin d’œil aux débuts de l’illustre dessinateur qui fait dire à Gil Jourdan : « Oui. Une petite enquête rétro. J’avais l’impression de me retrouver dans un Héroïc-Albums. »

Enfin, la rubrique « Les Aventures d’un journal » d’Hugues Dayez est consacrée au n° 962 de Spirou. Une erreur s’est glissée dans son texte, je vous laisse le plaisir de la découvrir.

C’est donc un excellent numéro de Spirou, d’autant plus qu’il propose les suites du « Spirou » de Zidrou et Frank, de « Seuls » de Vehlmann et Gazzotti, des « Tuniques bleues » de Cauvin et Lambil, sans oublier la fin du prometteur « Harmony » de Mathieu Reynès. Spirou, partout, ami toujours, comme disaient si justement les anciens.

Ceux qui souhaitent (re)lire les aventures de Gil Jourdan sont invités à se procurer, sans retard, les quatre superbes intégrales publiées par les éditions Dupuis entre 2009 et 2010.

Henri FILIPPINI

Pour en avoir plus sur « Gil Jourdan », voir « Gil Jourdan ».

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>