Pandora : 37 récits inédits…

Sous une couverture assez étonnante de Grégory Panaccione, voici qu’arrive en librairies la seconde livraison de Pandora : revue de bande dessinée 100 % fiction -100 % inédit dirigée par Benoît Mouchart et proposée par les éditions Casterman. Ceux pour qui le label Casterman évoque « Alix » ou « Tintin » seront sans doute quelque peu déconcertés ; en revanche, ceux qui se souviennent avec nostalgie de la belle époque de (À suivre) seront comblés avec ce rendez-vous qui a lieu trois fois par an.

David Prudhomme.

Livrés entre deux superbes dessins de David Prudhomme, pas moins de 37 récits inédits — signés par autant d’auteurs — emplissent les 264 pages en couleurs… et en noir et blanc. Les bandes dessinées d’auteurs francophones tous azimuts (Jean-Marc Rochette, Jean-Claude Götting, Jean-Christophe Menu, Michel Pirus, Jean Pleyers, Manu Boisteau, Jacques de Loustal et Marc Villard, Johan de Moor et Gilles Dal, Patrice Killofer, Frank Giroud qui scénarise la première BD d’Andrea Cucchi, Joub, Jean-Paul Krassinski, Jean-Luc Coudray et Isabelle Merlet, Matthias Lehmann, Gilles Rochier, Victor Hussenot, Fred Bernard, David Sala, Terreur Graphique, Vincent Cuvellier qui est l’auteur d’une nouvelle illustrée par le grand René Follet, Aseyn, Léonard Chemineau, Anthony Pastor, Jenolab, Grégory Panaccione, Jean Harambat, Nancy Peña, Jenolab…) se mêlent agréablement à celle des Japonais Masayuki Kusumi, Jirô Taniguchi et Katsuhiro Otomo, des Américains Art Spiegelman et Eleanor Davis, de l’Italien Vittorio Giardino, du Finnois Aapo Rapi ou du Finlandais Ville Ranta.

Cette belle brochette d’auteurs venus de tous les horizons signe des histoires courtes autonomes, entre une seule planche et une dizaine, où se mêlent dessins classiques, avant-garde et minimalisme. De tout pour tous les goûts.

Si la formule du support, plus proche du livre que du magazine traditionnel est directement inspirée de La Revue dessinée et de son succès, le contenu de Pandora est éclectique et totalement tourné vers la fiction.

Un papier Périgord 115 g de qualité, une maquette sobre et élégante, une impression parfaite, un prix de vente raisonnable (18 €) : voilà de quoi séduire un lectorat exigeant.

Le prochain numéro annoncé au début de l’an prochain proposera des histoires signées Otomo, Blutch, Alfred, Bajram, Evens, Vivès, Mattotti, Rossi, Pastor… Que du beau monde !

Henri FILIPPINI

Galerie

Une réponse à Pandora : 37 récits inédits…

  1. jean pleyers dit :

    merci, cher Henri, de me citer régulièrement depuis 30 ans …
    Et j’espère, ne t’ayant plus vu depuis ce temps, ni ton chat
    sur sa TV., que tu te portes toujours aussi bien que ta passion pour la bonne BD ! …

    JEAN PLEYERS