« Joséphine Baker » par Catel et José-Louis Bocquet

Bien connue et appréciée pour ses remarquables biographies d’avocates de la cause féminine (Kiki de Montparnasse, Olympe de Gouges, Édith Piaf, Benoîte Groult, Mylène Demongeot…), la dessinatrice Catel Muller, dite Catel, s’est à nouveau associée au scénariste et éditeur José-Louis Bocquet – qui est aussi son mari — pour raconter la vie de Joséphine Baker (1906-1975) : une très réussie évocation de l’incroyable destin de cette chanteuse et meneuse de revue, née américaine et devenue française en 1937.

Sur plus de quatre cents pages, les deux auteurs, aussi complices dans la vie que dans la création, réussissent à sortir du cliché de la danseuse à la ceinture en bananes qui collait à la peau de cette étonnante personnalité. À la fois ambitieuse et fantasque, elle fut, en effet, une farouche adversaire des discriminations raciales et une militante antiségrégationniste ; sans parler de son passé d’espionne pour le compte de la France libre pendant la Seconde Guerre mondiale et du fait qu’elle ait adopté douze enfants d’origines, de couleurs et de religions différentes : un exemple à mettre en exergue en ces temps compliqués, où tolérance et laïcité sont encore sujets de débats.

Tout en côtoyant toutes sortes de célébrités (Sidney Bechet, Mistinguett, Ernest Hemingway, Jean Gabin, Georges Simenon, Colette, Luis Buñuel, Sacha Guitry, Charles de Gaulle, Martin Luther King, Sammy Davis Jr, Fidel Castro… : leurs biographies sont proposées en annexes, à la fin du livre), Joséphine Baker poursuit ses combats sans baisser les bras, malgré ses nombreux revers de fortune ; lors de son expulsion de sa demeure des Mirandes, elle bénéficia, notamment, du soutien de Brigitte Bardot et de Grace Kelly.

Contactés par l’un de ses fils (Jean-Claude Bouillon-Baker) pour mettre en cases et en images la vie de sa mère après la sortie de leur livre sur Kiki de Montparnasse, Catel et José-Louis ont, comme à leur habitude, collecté nombre d’anecdotes, lu tous les livres sur le sujet et, grâce à cette rencontre, pu avoir des renseignements fiables sur la vie intime de Joséphine.

Le tout est habilement reconstitué, mis en scène et dessiné (le trait en noir et blanc de la dessinatrice étant de plus en plus alerte et maîtrisé) dans ce monumental et passionnant hommage à une femme libre qui deviendra la première icône noire internationale !

Gilles RATIER

« Joséphine Baker » par Catel et José-Louis Bocquet

Éditions Casterman (26,95 €) – ISBN : 978-2-203-08840-5

Galerie

Les commentaires sont fermés.