Dargaud cible la jeunesse !

Longtemps considérées comme éditrices des grands classiques de la bande dessinée (« Valérian », « Blueberry », « Lucky Luke »…), les éditions Dargaud élargissent leur catalogue à d’autres univers depuis quelques années. Ayant timidement commencé à investir la bande dessinée jeunesse auparavant, elles ont, aujourd’hui, l’ambition de prendre une part du gâteau que se partagent les éditeurs spécialisés dans ce domaine. En cette rentrée, plusieurs nouveaux ouvrages sont proposés au sein d’un superbe catalogue scindé en trois tranches d’âges : maternelle, primaire et collège.

Dans la première tranche, notons la parution des deux premiers volumes de « Miru Miru », série animalière adaptée du dessin animé d’Haruna Hishi et Mathilde Maraninchi.

Les aventures d’une petite loutre de mer qui se retrouve dans un monde inconnu où elle fait de belles découvertes.

Huitième album du déjà classique « Ana Ana », petite sœur de « Pico Bogue » (série également au catalogue) qui, en compagnie d’une joyeuse bande de garnements, multiplie les bêtises.

Des histoires charmantes de Dominique Roques pour son fils Alexis Dormal.

Enfin, « Personne n’aime les gobelins », dont lé héros est un petit monstre trapu qui recherche son compagnon disparu : une histoire imagée par l’Américain Ben Hatke (dessinateur de « Zita fille de l’espace »).

Les primaires découvriront avec plaisir le premier album des « Fées Valentines », une bande dessinée signée BeKa et Crip : les auteurs de « Studio Danse ». Des aventures délirantes de deux jeunes élèves à la recherche du prince charmant dans le cadre de l’école des fées dirigée par l’autoritaire Érudith. Une BD pour adolescentes drôle, alerte et prometteuse.

Seconde aventure de Musnet : le souriceau orphelin qui parcourt le monde tout en permettant à ses jeunes lecteurs de découvrir l’art et les techniques picturales. Une série insolite et originale réalisée par l’énigmatique Kickliy.

Terminons avec le sixième volume de « Monsieur Blaireau et Madame Renarde » : de merveilleuses aventures où les héros affrontent, cette fois-ci, l’inquiétant Chat sauvage. Un riche récit de Brigitte Luciani, finement illustré par Ève Tharlet.

Sous-titré « La meilleure façon de grandir » le superbe catalogue gratuit réalisé pour l’occasion par Dargaud permet de découvrir l’ensemble des séries jeunesse proposées par Dargaud.

Notons qu’il existe une version numérique de ce catalogue proposant des fiches pédagogiques, des conseils de lecture et des extraits des diverses séries. Du matériel de décoration est également proposé aux écoles, bibliothèques, CDI et médiathèques (www.dargaud.com/jeunesse).

Un moyen de découvrir une facette pourtant ancienne du monde de la bande dessinée qu’ignorent beaucoup d’entre nous.

Henri FILIPPINI

Galerie

Les commentaires sont fermés.