« Saint-Barthélemy T1 : Sauveterre » par Éric Stalner et Pierre Boisserie

Pierre Boisserie et Éric Stalner proposent une fresque épique où la grande Histoire se fond dans l’Aventure pour le plus grand plaisir des lecteurs qui apprécient les récits classiques aux images travaillées jusqu’au plus petit détail. Et pour ce qui est du dessin peaufiné, Éric Stalner est orfèvre en ce domaine. Son trait précis et documenté restitue avec justesse les décors de cette France du XVIe siècle traversée par des combats fratricides, pas si éloignés de ceux que connaît la nôtre aujourd’hui.

1562 : La France est divisée par la religion. Catholiques idolâtres et protestants hérétiques se massacrent au nom de « leur Dieu ». Catherine de Médicis assure la régence de son fils Charles IX trop jeune pour régner. François de Guise, chef du parti catholique, et ses hommes massacrent 74 protestants. La première guerre de religion fait rage. Au château de Sauveterre, Élie, aîné de la fratrie, s’entraîne au combat avec son jeune frère Clément, sous les yeux de sa sœur jumelle Loïse. Attaqué par une bande de papistes, le domaine est mis à feu et à sang, les jumeaux Clément et Loïse sont enlevés. Alors que son père, rigoureux huguenot, demeure au château pour prier, Élie gagne Paris afin de les retrouver. Dix ans plus tard, en août 1572, Paris bascule dans l’horreur, après le mariage organisé par Catherine de Médicis entre Henri de Navarre et sa fille Margot, sœur du roi Charles IX. Henri, retranché dans la chambre de Margot, demande au fidèle Élie d’avertir Coligny qui se trouve à Saint-Germain-des-Prés. Au même moment, Loïse et Clément, dont Élie ignore la présence si proche, combattent aux côtés du duc de Guise qu’ils appellent « père ».

En cette tragique nuit de la Saint-Barthélemy, c’est une ville ensanglantée par les huguenots fanatiques que traverse l’héritier des Sauveterre. Une nuit qui verra mourir 2 500 innocents au nom de Dieu !

Voici donc résumé le premier chapitre prometteur d’une saga historique, comme on les aime, qui s’annonce passionnante. Il est bon que des auteurs osent encore ce genre de projets ambitieux en des temps où le métier de dessinateur est de plus en plus difficile et où les éditeurs frileux privilégient les projets courts.

Un dossier en fin d’album, signé Olivier Poncet, permet au lecteur de mieux comprendre le contexte historique de l’époque.

Henri FILIPPINI

« Saint-Barthélemy T1 : Sauveterre » par Éric Stalner et Pierre Boisserie

Éditions Les Arènes BD (15 €) – ISBN : 9 782 352 045 441

Galerie

Les commentaires sont fermés.