« Symphonie à Bombay » par Igort

Comme l’explique l’auteur en postface, la première édition de « Symphonie à Bombay », en 1983 en Italie, avait été « massacrée par une impression rotative qui brûlait et mangeait les signes sans aucune pitié » et pendant trente ans, Igort a « attendu de republier cette histoire, de la rendre lisible, imprimée comme il faut, croyant que c’était encore une belle petite chose », un voyage de 30 ans pour une histoire de voyages étonnante…

Au départ, il y a l’histoire vraie d’Elissa Rhaïs, « une femme kidnappée et gardée prisonnière dans un harem pendant dix-sept ans et qui, à la mort de son bourreau, a été libérée par son neveu, qu’elle a tenu captif à son tour et qu’elle a séduit en lui racontant des histoires d’emprisonnement, de harem, et des secrets inavouables… » Igort a préféré délocaliser l’histoire du harem et tout commence en Inde en 1949. C’est là qu’on a envoyé Hélios Dutta avec pour mission de retrouver une « soeur » disparue depuis 15 ans. C’est son premier grand voyage, mais très vite la mission qu’on lui a confiée le dépasse, d’autant qu’on lui raconte en détails l’incroyable  déambulation subie par Aparna Tagore, jeune danseuse sacrée du temple d’Orissa enlevée durant une nuit, embarquée de force sur le navire, une vie de prisonnière à Istanbul, Cagliari, Leningrad, Moscou… Moscou où elle continue de rêver de rencontrer  le célèbre danseur Nijinski !

Restauré et mis en couleur, ce récit n’a pas pris une ride et souligne l’incroyable originalité du graphisme d’Igort, au style anguleux, aux visions cubistes, voire surréalistes, offrant  des cases tels des rébus, obligeant le lecteur à décrypter, à savourer aussi la composition, la construction mentale qui préside à certains effets narratifs. C’est au bout du compte une histoire presque simple racontée dans un style exigeant, ambitieux qui force l’admiration.

Les éditions Ici-Même ont bien fait de rééditer ce titre méconnu, complété d’un dossier très instructif raconté par Igort lui-même sur les origines de ce travail de jeunesse témoignant déjà d’une très grande maturité esthétique et artistique.

Alors, bon voyage !

Didier QUELLA-GUYOT  ([L@BD-> http://9990045v.esidoc.fr/] et sur Facebook).

http://bdzoom.com/author/didierqg/

« Symphonie à Bombay » par Igort

Éditions Ici-Même (22 €) – ISBN : 978-2-36912-013-1

Galerie

7 réponses à « Symphonie à Bombay » par Igort

  1. PATYDOC dit :

    Impossible d’acheter ce titre en ligne … Epuisé dès sa mise sur le marché en janvier 2016 ….Vous le faites exprès, pour nous frustrer :-) !

  2. bdcollectors dit :

    Euh ! Comment cela, épuisé ???
    Il n’est même pas encore sorti. La parution est prévue pour le 25 août.

  3. PATYDOC dit :

    Aujourd hui 18 août, toujours pas de nouvelles pour cet ouvrage ; voir ci-dessous ce qu’en dit amazon :
    Actuellement indisponible.
    Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s’il le sera.

    Et rien sur le site de canal bd …

    • Marcel dit :

      Le plus simple dans ce genre de cas est de se renseigner à la source : le site de l’éditeur indique une date de sortie au 25 août.

      http://www.icimeme-editions.fr/index.php?id=83

    • Marcel dit :

      Et la sortie est bien indiquée en août dans le magazine Canal BD.

    • Gilles Ratier dit :

      Bonjour !
      Notre chroniqueur Didier Quella-Guyot avait programmé la mise en ligne de sa chronique pour le 29 août (une fois que l’album serait effectivement paru, ce qui est l’habitude pour les chroniques sur BDzoom.com), juste avant de partir en vacances… Mais, certainement pressé de profiter de cette pause bien méritée, il a dû se tromper dans le mois, ce qui explique qu’elle est apparue le 29 juillet.
      Nous aurions dû, en tant que responsables de la rédaction, vérifier la date de sortie de l’album avant et surveiller sa mise en ligne.
      Cela nous servira de leçon : nous essaierons désormais d’être plus vigilant sur ce plan-là…
      Toutes nos excuses, donc. Cependant, comme le précise l’un de nos internautes ci-dessus, tout est dit sur le site de l’éditeur, il suffit de cliquer ici : http://www.icimeme-editions.fr/index.php?id=83.
      Bien cordialement
      La rédaction

  4. PATYDOC dit :

    M. Ratier, ne vous excusez pas, il n’ y a aucun problème!
    Ce que je veux juste souligner, c ‘est qu’il y a parfois une mauvaise coordination entre ce qu’annonce les éditeurs et ce qu’il y a effectivement dans les points de vente. C ‘est un problème vieux comme le monde ( voir les constructeurs automobiles) !
    Cela dit, les petits éditeurs doivent faire plus attention, pour ne pas rater de ventes – surtout dans ce cas où il y a 8 mois de différence… Pour l’instant …
    Les petits labels de CD ont le même problème… Un disque Timpani annoncé sorti sur leur site en mars 2016, est arrivé dans ma campagne il y a une semaine … (via amazon premium)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>