Enrique Breccia dessine « Tex » !

Pendant que les lecteurs des « Sentinelles », qu’il réalise depuis 2009 (d’abord pour les éditions Robert Laffont, puis pour Delcourt) avec le scénariste Xavier Dorison, pestaient contre la lenteur de ce dessinateur argentin, Enrique Breccia travaillait, avec passion, sur une aventure géante de Tex Willer. C’est en effet le fils d’Alberto Breccia qui signe le trente et unième volume de la série annuelle Albo Speciale de ce fameux ranger des éditions Bonelli.

Après Magnus, Guido Buzzelli, José Ortiz, Jordi Bernet, Alsonso Font, Colin Wilson… et bien d’autres auteurs fameux, c’est à son tour de se lancer dans cette performance de 224 grandes pages, dont le but est de magnifier le héros populaire créé en 1948 par Gianluigi Bonelli et le dessinateur Galep (Aurelio Galeppini).

Aux yeux des lecteurs italiens, il s’agirait de l’un des meilleurs récits de cette collection prestigieuse.Tito Faraci (né en 1965, ce collaborateur de Disney est aussi scénariste de « Diabolik », « Lupo Alberto », « Dylan Dog », « Nick Raider »… et « Tex ») signe une histoire passionnante, conduisant les héros au sud de l’Oregon où les combats entre Indiens et colons sont sanglants. Il imagine une superbe galerie de personnages magnifiquement campés par Enrique Breccia : à commencer par le fascinant Capitan Jack. Tex et son inséparable ami Carson vont devoir faire preuve de patience et de courage pour introduire un peu d’humanité dans ce combat inégal de l’homme blanc contre l’homme rouge.

Les amateurs de westerns vont se régaler à la lecture de cet album dont les planches en noir et blanc d’Enrique Breccia sont parfaitement reproduites. L’ouvrage (qu’on peut commander sur www.sergiobonellieditore.it) est complété par des articles signés Gianmaria Contro et Luca Barbieri et un entretien avec Enrique Breccia.

 Henri FILIPPINI

Galerie

2 réponses à Enrique Breccia dessine « Tex » !

  1. JanSheng dit :

    Bonjour, le lien sur la phrase suivante » L’ouvrage (qu’on peut commander sur http://www.sergiobonellieditore.it)  » nous renvoie sur l’article et non sur le site en question.

    Sinon, c’est toujours un plaisir de lire vos articles.
    JS