«  Underwater » T1 & 2 par Yuki Urushibara

La prestigieuse collection Lattitudes des éditions Ki-oon est réservé aux meilleurs titres de l’éditeur. Grand format, papier de qualité, pagination élevée, tout est fait pour mettre en valeur ces romans graphiques venus du pays du Soleil-Levant. Avec ses deux tomes, «  Underwater » fait partie de ces petits bijoux poétiques et dépaysants. Une aventure transgénérationnelle empreinte de nostalgie racontée sur un ton léger qui cache bien son jeu.

L’histoire se passe de nos jours : l’été est étouffant et les restrictions d’eau draconiennes. Les jeunes du club de natation en sont réduits à courir pour se maintenir en forme, la piscine ne pouvant bien évidemment être remplie. Le soleil est de plomb et la chaleur insoutenable en milieux urbains. Les adolescents ne pensent qu’à une chose, se rendre à la mer pour se rafraîchir. C’est lors d’un entraînement que la jeune Chinami s’évanouit de fatigue et sûrement de déshydratation. À son réveil, elle est allongée dans un épais tapis de verdure, au bord d’un plan d’eau dans lequel elle se jette instinctivement. Malheureusement pour elle, ce n’est qu’un rêve. Elle est bien vite ramenée à la réalité par ses camarades et son coach qui pouffent de rire lorsqu’elle évoque la rivière dans laquelle elle vient de se baigner.

Mais ce rêve n’était que les prémices d’une aventure extraordinaire. Depuis, elle replonge régulièrement dans ce monde verdoyant, paisiblement bercé par le flot de la rivière qui le traverse. C’est là-bas qu’elle fera la rencontre de Sumio, un jeune garçon vivant avec son père extrêmement âgé. Tout de suite, le courant passe entre ces trois-là, ils semblent même se connaître. Petit à petit, au gré de ses voyages qu’elle ne peut expliquer, Chinami va en apprendre de plus en plus sur ce village d’un autre âge. Il abriterait même un dragon légendaire en dessous de la cascade. La jeune fille va évoquer ses rêves à sa famille. Surtout sa grand-mère qui va être interloquée par ces révélations qui lui ont fait remonter des souvenirs qu’elle pensait enfouis à tout jamais. Ce monde onirique, qu’elle considérait être le simple fruit de son imagination, ne l’est finalement peut-être pas.

Le dessin léger, mais extrêmement fouillé de Yuki Urushibara nous entraîne de nouveau dans un Japon empreint de nostalgie. Après le très remarqué «  Mushishi », une série en 5 tomes aux dessins aériens, elle revient avec ce diptyque aux couvertures aquarellées, toujours de toute beauté. L’édition française, reprenant le gaufrage évoquant le mouvement de l’eau et un papier texturé bien épais pour la couverture rend honneur au travail de cette mangaka. À l’intérieur, les pages en couleurs sont, pour notre plus grand plaisir visuel, toutes conservées. Les personnages aux traits expressifs prennent tout leur sens avec le grand format de la collection Lattitudes. Un beau livre à la fois dans sa forme et dans son contenu.

Entre secrets de famille et problèmes environnementaux, alors que l’été tarde à arriver, «  Underwater » offre à la fois une bouffée de chaleur et une fraîcheur bienvenues dans le paysage morose actuel.

Gwenaël JACQUET

«  Underwater » T1 & 2 par Yuki Urushibara
Éditions Ki-oon (15 €) – ISBN : 978-2-35592-941-0

Galerie

Les commentaires sont fermés.