« Rêve d’Olympe » par Reinhard Kleist

Samia Yusuf Omar est une jeune femme sportive, mieux : une athlète pour laquelle tous les espoirs sont permis. À Mogadiscio, en Somalie, en 2008, elle est non seulement repérée, mais envoyée pour représenter son pays aux Jeux Olympiques de Pékin sur le 200 mètres… Premier voyage, pas le dernier, mais les suivants n’auront pas la même saveur !

À Pékin, Samia arrivera la dernière, mais elle est convaincue qu’avec un entrainement à la hauteur de ses espérances, elle pourra devenir une grande championne. . C’était sans compter sur le mouvement islamiste Al-Shebab et ses milices qui veulent imposer dans son pays un islam radical, archaïque et bien évidemment anti-féministe.

Dans ce contexte, exercer son corps à devenir une athlète internationale est une gageure. D’un côté, les fous de Dieu luttent de toute leur force et de leur lamentable aveuglement pour soumettre les femmes ; de l’autre, une femme juge correct de courir, correct d’avoir une ambition, correct de choisir seule son destin. Bref, une femme libre, ou qui tente de l’être !

Pour ce faire, elle comprend que rester en Somalie, c’est condamner toute velléité sportive, d’une part parce que les installations sont sommaires, d’autre part parce qu’il est offensant à certains esprits obscurs – si tenté que ces miliciens bornés aient un esprit ! -  qu’une femme ose se comporter ainsi !  Menacée, Samia décide de fuir. Alors commence l’exil, le terrible exil pour rejoindre Addis-Abeba, puis entreprendre une lente et difficile migration vers la Lybie et rejoindre l’Europe avant les JO de Londres. La route est alors celle de migrants exploités, ballotés, assoiffés, affamés, violentés par des passeurs sans scrupules…

Reinhard Kleist réalise là un récit très émouvant, dessiné d’un trait sûr et expressif, dans un graphisme en noir et blanc parfaitement maitrisé et découpant ses planches avec invention. Du très joli travail d’un auteur  qui aime les biographies : Johnny Cash, Castro ou plus récemment celle d’un autre sportif, un boxeur juif polonais (chez Casterman, en 2013). Cette édition est soutenue par France Terre d’Asile qui signe la postface.

Didier QUELLA-GUYOT  ([L@BD-> http://9990045v.esidoc.fr/] et sur Facebook).

http://bdzoom.com/author/didierqg/

« Rêve d’Olympe » par Reinhard Kleist

Éditions La Boîte à bulles (17 €) – ISBN : 978-2-849-53-262-1

Galerie

Les commentaires sont fermés.