« La Cantoche T1 : Premier service » par Nob

Ah, la cantine scolaire ! Que de souvenirs pour tout un chacun ; des bons moments passés entre camarades aux perpétuelles récriminations contre la nourriture, jugée infâme et servie par des cuisiniers loin du niveau top-chef ! Entre nostalgie amusée et regards tendres sur cette pause entre copains, Nob fait preuve de son talent habituel pour capter ces moments à part de la journée à l’école, en quatre cases d’une planche-gag. Une recette éprouvée et approuvée.

Une petite communauté d’élèves, fin du primaire – début du collège, évolue d’une planche-gag à l’autre, autour de microévénements liés à la nourriture. Fatalement, le self du midi occupe une part importante de l’ouvrage, car c’est un lieu de vie, de discussion et de jeu, avant d’être l’endroit où l’on mange !

                                                              La Cantoche page 7

Le repas de la pause méridienne est l’occasion de tester la bataille à la purée de brocolis, un légume qui colle et qui pue ! Mais aussi d’embrasser par surprise sa voisine de table avec une technique inspirée du dessin animé « La Belle et le Clochard », de parler la bouche pleine avec ses meilleurs amis ou d’organiser un concours de rôts sous le regard réprobateur de la cantinière.

                                                                 La Cantoche page 15

Les jeunes gens se retrouvent parfois à l’extérieur du milieu scolaire, c’est le moment idoine pour s’essayer, lors d’un camp scout, au sandwich aux fourmis, c’est plein de protéines (sic !), de jouer au frisbee avec une pizza « super bien cuite » sur la plage ou de rêver assis sur un mur sur le métier que l’on fera une fois adulte, en tout cas certainement pas « prof », on serait obligé de manger à la cantine toute sa vie !

Nob excelle à conter en une page de quatre cases, ces petits riens qui font les bons ou mauvais souvenirs d’enfance, de ce que l’on a, tous ou presque tous, vécu à la cantine. Son trait rond, mais précis, vif et taquin est au service de courts scénarii qui jouent sur le registre du burlesque, de l’humour potache ou de l’anecdote nostalgique.

Du jeune lecteur de 7 ans à l’adulte amusé de se plonger à nouveau dans l’ambiance de sa « cantoche », tout le monde trouve son compte au menu de cette bande dessinée certifiée à 0 % de méchanceté et 100 % de bonne humeur.

Un nouveau prof à l'école de Pan

Nous vous avons déjà parlé dans cette rubrique de quelques pépites de l’excellent label BD Kids. Signalons simplement quelques suites de qualité de ces séries. Ainsi nous disions le plus grand bien du tome 1 de « L’École de Pan » ici, Le tome 2 intrigue tout autant sinon plus, car l’école d’apprentis super-héros est plus que jamais sous la menace d’un ennemi encore mystérieux.

                                                             L’Ecole de Pan T2 page 53

Un nouveau professeur au look de vampire intègre l’équipe pédagogique et propose une course d’énigmes contre une école rivale. Ce jeu s’avère stimulant, mais très dangereux pour des adolescents aux pouvoirs surnaturels encore mal maîtrisés.

Nous signalons dans notre chronique précédente, toutes les qualités de cette bande dessinée, adaptée de sa série jeunesse éponyme par la romancière Maëlle Fierpied pour le dessin de Yomgui Dumont, et notamment la nécessaire acceptation de la différence pour tous les jeunes en quête de repères.

Autre deuxième volume que nous voulions mettre en avant, celui de « Les Aventuriers de l’Intermonde ». Dans cette série, un groupe d’adolescents d’époques très différentes s’unissent pour protéger notre monde des visées néfastes de Morok, un être maléfique. Le tome 1 a fait l’objet d’une critique élogieuse ici.

                                 Double page des Aventuriers de l’intermonde T2

Le tome 2 approfondit les paradoxes du voyage temporel. Malgré l’interdiction absolue de modifier le passé, le jeune Alex a-t-il le droit de sauver ses parents de l’accident qui a fait de lui un orphelin ? Question grave au cœur d’un volume qui mêle intelligemment aventure et histoire, notamment celle de l’Ispahan médiéval d’Avicenne.

                                                    Ariol dans Méga BD kids T4

Si vous voulez vous familiariser avec l’univers des bandes dessinées de BD Kids, n’hésitez pas à vous plonger dans le dernier volume de « Méga BD Kids », un spécial humour. Vous y trouverez de courts récits de bandes dessinées des vedettes de cette maison d’édition, Ariol, Émile et Margot, l’énigmatique Michel, le monde foutraque de Tralaland, le turbulent Anatole Latuile ou les amusants aliens que sont Kiki et Aliène, mais aussi des jeux, des tests et des activités, de quoi patienter en attendant les grandes vacances !

                                   Kiki et Aliène dans Méga BD kids T4

Loin de nos « cantoches » et de nos jeux contemporains, nous ferons connaissance la semaine prochaine avec Alex et Ani : les enfants d’Héraclès.

                                            Tralalaland dans Méga BD kids T4

Laurent LESSOUS (l@bd)

« La Cantoche T1 : Premier service » par Nob

 Éditions BDkids (9,95 €) – ISBN : 978-2-7470-5926-8

« Méga BD kids T4 : Spécial humour » collectif

 Éditions BDkids (12,90 €) – ISBN : 978-2-7470-5930-5

« Les Aventuriers de l’intermonde T2 : L’ombre de Morok » par Auren et Jérôme Erbin

 Éditions BDkids (9,95 €) – ISBN : 978-2-7470-5929-9

« L’École de Pan T 2 : Le défi Dédale » par Yomgui Dumont et Maëlle Fierpied

 Éditions BDkids (9,95 €) – ISBN : 978-2-7459-6850-0

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>