Tintin : 777 pages pour ses 70 ans !

Si l’hebdomadaire Tintin a disparu depuis longtemps et si les éditions du Lombard n’appartiennent plus à la famille Leblanc, ces dernières, associées aux éditions Moulinsart, préparent un superbe album de 777 pages. Beau clin d’œil à l’hebdomadaire des jeunes de 7 à 77 ans que fût Tintin

Le 26 septembre 1946, les jeunes Belges ont la surprise de découvrir un nouvel hebdomadaire ayant pour titre le nom d’un personnage qui ne leur est pas inconnu : Tintin. Raymond Leblanc, jeune homme entreprenant issu de la Résistance à l’occupant allemand, parvient à obtenir l’accord et la collaboration d’Hergé. Les éditions du Lombard sont nées : entreprise longtemps florissante, réunissant la surprise hebdomadaire de la presse et le plaisir de lire l’histoire réunie dans un album.

Outre une rétrospective chronologique reprenant des textes rédigés par Philippe Goddin et des présentations signées Dominique Maricq et Christian Bernard, le très bel album « La Grande Aventure du Journal Tintin : 1946-1988 » présentera 600 pages de couvertures du journal, d’illustrations et de BD, pour beaucoup inédites en albums.

Tous les grands héros et signatures seront au rendez-vous : d’« Adler » à « Yakari » pour les séries, d’Aidans à Weinberg pour les auteurs. Seule la période 1946/1988 est présentée dans cet album, les auteurs considérant, à juste titre, que Tintin reporter et Hello bédé ne furent que des cousins de l’original.

Cette superbe réalisation sera en vente en librairie au prix de 49 €, à partir du 26 août prochain.

Les anciens se souviendront avec émotion de pages oubliées, les nouveaux plongeront dans les délices d’une lecture hebdomadaire qui se fait de plus en plus rare.

Une heureuse initiative qui aura son point d’orgue le week-end des 2, 3 et 4 septembre prochains, à l’occasion de la Fête de la BD de Bruxelles, en présence d’une cinquantaine d’auteurs des éditions du Lombard, avec des animations, des jeux, des débats, des expositions… On en reparlera.

Un retour de vacances qui s’annonce prometteur…

Henri FILIPPINI

Galerie

16 réponses à Tintin : 777 pages pour ses 70 ans !

  1. Lerman dit :

    J’attends avec impatience de voir le contenu pour juger de la pertinence des textes compte-tenu du passif existant…
    Cela promet certainement

  2. Marcel dit :

    Bonjour,

    Je tombe sur votre article alors que, justement, je me disais que Le Lombard ne prévoyait rien pour ses 70 ans.
    Si les textes sont de Philippe Goddin, j’imagine qu’il ne s’agit que d’une édition augmentée des 3 volumes parus il y a 10 ans, non ?… (Et dont les deux premiers étaient déjà une réédition de bouquins de la décennie précédente).

    Mais ma question est surtout : il y a dix ans, il y avait quand même eu la collection Millésime, mise en avant du fond Lombard, avec des choses parfois indisponibles depuis très longtemps, et j’ai l’impression que cette année, rien n’est trop prévu à part ce livre. Sauriez-vous si d’autres choses s’annoncent au Lombard pour fêter dignement ces 70 ans ?…

    • GAUMER dit :

      Bonjour,

      « 3 volumes parus il y a 10 ans, non ? » Non, j’ai l’impression que vous confondez avec les ouvrages que nous avons signés Jean-Louis Lechat (tomes 1 et 2 en 1996) et moi-même (tome 3, en 2006).
      Oui, le Lombard fêtera dignement son septantième anniversaire. Un peu de patience.
      Bien cordialement,
      Patrick Gaumer

  3. F. Dupeux dit :

    Bonjour,

    les soixante ans de Publiart ont été ignorés (2014) dans la plus parfaite indifférence…

    (Pour les néophytes =
    En juillet 1954, Raymond Leblanc crée l’agence de publicité Publiart, dont il confie la direction à Guy Dessicy (futur père spirituel du Centre belge de la bande dessinée), un jeune assistant qu’Hergé prête à Raymond Leblanc dans l’espoir de le contrôler.
    Au travers de Publiart, société sœur des éditions du Lombard, qui prospecte des clients publicitaires; les personnages du Journal de Tintin, incluant les personnages de Tintin, se retrouvent sur une multitude de produits et de déclinaisons publicitaires.
    C’est la première fois en Belgique qu’une agence de publicité utilise des personnages de bandes dessinées.
    Source = Wikipedia)

    Publiart a-t-elle encore des archives ?

  4. Devignat Roger dit :

    Une série spéciale numérotée de 777 albums serait imprimée .
    Quand est – il?
    Réponse s.v.p.
    Merci d’avance

    • Les éditions du Lombard proposeront bien un tirage de luxe de 777 exemplaires présentés dans un coffret au dos toilé. Imprimé sur un beau papier cet ouvrage sera accompagné d’un ex libris numéroté représentant un dessin d’Hergé. Je n’ai pas le prix.
      Henri Filippini

  5. DELOURME Michel dit :

    Bonjour.

    Y-aura-t-il dans ce (superbe) livre, une retrospective totale des BD parues ( ce qui serait un peu hasardeux vu la version Belge et la version Française) mais on ne sait jamais ?
    Ou alors faut-il se referer au livre en diffusion restreinte de monsieur Alain LERMAN ??
    De toutes façons, la sorite d’un tel ouvrage n’est que du bonheur pour tout fan du journal TINTIN…
    Cordialement à tous.

  6. Quelqu’un sait si le n° spécial de Paris Match fait doublon avec cet album ? Pour faire simple : est ce que cela vaut le coût d’acheter les 2 ou pas ?
    J’ai un peu la même interrogation avec les 2 albums « Un demi siècle d’aventure » que j’ai déjà, car les échanges précédents ne sont pas très clairs sur les contenu des différents ouvrages.
    Merci !

    • Pour l’ouvrage à paraître au Lombard, il s’agit de la reprise sans le moindre changement des textes publiés en 1988 par Philippe Goddin dans Tintin, seul l’un d’entre eux refusé à l’époque est inédit. On peut consulter le numéro 67 (en kiosque) de l’Immanquable qui propose un entretien intéressant avec Goddin. Des récits complets pour la plupart inédits en albums remplissent les autres pages de ce gros bouquin de 777 pages. Agréable, nostalgique, mais pas vraiment nouveau pour le vieux lecteur de feu Tintin. Question découverte le HS de Paris Match auquel a participé Dominique Petitfaux est plus intéressant. L’ouvrage monumental d’Alain Lerman demeure la référence absolue.

      Henri Filippini

    • Dominique PETITFAUX dit :

      Le livre à paraître au Lombard est essentiellement une succession de (courts) récits qui ont été publiés dans le journal. Rien à voir, donc (ou très peu) avec le hors-série de « Paris Match », qui est constitué d’études sur l’histoire du journal et d’analyses des principales séries. Vous pouvez donc, sans crainte de doublon, acheter ce numéro, qui ne coûte d’ailleurs que 6,90 euros. Mais il ne faut pas tarder, car il se vend très vite, et de nombreux marchands de journaux n’en ont déjà plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>