« ReLIFE » T1 par YayoiSo

« ReLIFE » est l’un des rares mangas tout en couleurs. À l’origine, il s’agissait d’une bande dessinée à succès développée pour les mobiles. Les contraintes d’édition, et donc de coûts, sont différents : le noir et blanc n’étant pas une option économiquement intéressante. Qu’est ce que cela change ? Pas grand-chose finalement : puisque le scénario reste captivant. Ce manga au parcours atypique arrive donc, aujourd’hui, en France.

Quand on fait une erreur, on en paye souvent le prix toute sa vie. Arata est jeune, il n’a que 27 ans. Mais à cet âge, il devrait déjà être marié, avoir des enfants et un travail. Du moins, c’est comme cela qu’il imaginait sa vie. Mais son entrée sur le marché de l’emploi a été chaotique. Il a quitté son premier poste seulement trois mois après avoir été embauché. Et ce genre de chose passe mal sur un CV. Plus personne ne veut lui donner sa chance. Honteux, il en arrive même à cacher sa situation, en faisant croire à ses amis qu’il sort du bureau lorsque ces derniers lui demandent s’il est libre pour aller prendre un verre. Le jour où sa mère lui annonce qu’elle va lui couper les vivres, il panique et ne sait plus trop comment arriver à gérer sa vie.

C’est à ce moment-là qu’une proposition incongrue va lui être faite. Ryo Yaoke, de l’institut de recherche ReLIFE, est chargé de recruter des candidats pour une expérience de réinsertion sociale permettant aux personnes ayant raté  leur vie d’avoir une nouvelle chance. Il ne lui propose pas de repartir de zéro, mais seulement de remonter quelques années en arrière, lors de ses années de lycée, grâce à une pilule développée par ReLIFE qui va lui permettre de rajeunir. Au bord du gouffre, flairant l’argent facile, Arata pense qu’il n’a rien à perdre et que c’est un job assez simple, finalement. Il va donc retrouver l’apparence de ses 17 ans et repartir sur les bancs de l’école, directement en terminale. Mais tout ne va pas être aussi simple que ça : il est décidément bien naïf.

Ce manga est atypique, il suffit de l’ouvrir pour s’en rendre compte, les couleurs sautent aux yeux. Cette singularité est due à son origine. Prévu pour être lu sur terminaux mobiles, ces couleurs sont même indispensables pour avoir un dessin lisible sur des tailles d’écran disparates. Depuis quelques années, maintenant, le concept de bande dessinée numérique à lire sur téléphone se développe en Asie. Ce marché en pleine expansion cohabite avec les traditionnelles revues de prépublication et les recueils vendus en librairies. Mais les lecteurs ne passent pas naturellement d’un format à un autre, il y a encore des amateurs du papier et d’autres qui ne jurent que par les nouvelles possibilités offertes par la technologie actuelle. Dés son lancement, sur la plateforme Comico, « ReLIFE » est un succès avec 400 000 téléchargements en seulement deux semaines ; l’application mobile dépassant même, aujourd’hui, les dix millions d’exemplaires. « ReLIFE » passe donc directement  de l’écran au papier sans une réadaptation chromatique qui aurait pu faire fuir les lecteurs de la première heure. Cela ne se ressent pas spécialement sur le prix de vente : en France, les éditions Ki-oon ont réussi à garder ce manga sous la barre symbolique des 10 € ; un prix classique pour un livre de cette taille. Et comme toute histoire qui fonctionne, une version animée est en préparation.

À la manière d’un animé comics qui adapte un film, l’édition de cet ouvrage a nécessité une réorganisation des cases, publiées à l’origine selon un schéma vertical, afin de former des pages cohérentes sans tomber sur le traditionnel gaufrier. Le résultat est extrêmement convaincant et la lecture bien rythmée. Le seul écueil étant que l’œil s’attarde plus sur les cases et le manque flagrant de décor se ressent immédiatement. Presque exclusivement  remplis de personnage en gros plans, les lieux, explicites en fonction de la situation, sont pourtant immédiatement identifiables. Le graphisme est quant à lui de qualité aléatoire : ce que la mise en couleur n’arrive pas toujours à masquer. Mais ces petits défauts n’empêchent pas une lecture captivante. Le héros, un peu simplet, gaffeur et manquant de discernement, arrive à rendre crédible cette aventure extraordinaire. Tout le monde, à un moment, s’est dit qu’il aimerait bien retourner en arrière pour réécrire son passé, mais personne ne réagirait de la même manière si cette opportunité était offerte.  C’est ce côté à la fois imprévisible, mais également tellement commun, qui fait le charme de l’histoire. Même si le suspense n’est pas insoutenable, le lecteur se remémorera forcément ses années de lycée et sera curieux de la manière dont Arata va interagir avec ses camarades ! Ces derniers ayant techniquement dix ans de moins que lui se révèlent pourtant, pour certains, bien plus matures. L’adolescence est une période ingrate et Arata aurait dû se rappeler de ses expériences passées avant d’accepter ce job, mais avait-il le choix ?

L’aventure de « ReLIFE » est étroitement liée à celle de son auteur : YayoiSo. Cette jeune dessinatrice à elle-même vécu un abandon de poste au bout de trois mois. Elle connaît donc bien le sujet et les ennuis que cela représente. Vivant de petits boulots, elle décide de mettre en ligne un manga qui sera vite repéré par Comico : l’un des plus gros portails japonais de publication de mangas numériques, qui la référencera dès octobre 2013. Succès immédiat pour ce titre qui parle à des jeunes se retrouvant dans des personnages qui sonnent juste : YayoiSo s’étant inspiré de son propre passage au lycée pour dessiner les uniformes et les décors de l’école. Les noms des personnages sont eux, tirés des noms des gares de sa ville de naissance.

Au Japon, chaque nouveau chapitre est publié le vendredi sur Comico. Ils génèrent, à chaque fois, plus d’un millier de commentaires. La version papier a dépassé le million d’exemplaires vendus pour ses trois premiers volumes. Ce sont déjà cinq tomes qui sont parus en japonais, et l’histoire est loin d’être finie. Cela sonne comme un nouveau succès pour les éditions Ki-oon.

Gwenaël JACQUET

« ReLIFE » T1 par YayoiSo
Éditions Ki-oon (9,65 €) – ISBN : 978-2-35592-945-8

© YayoiSo/comico 2014 All rights reserved.

Galerie

Les commentaires sont fermés.