Patrimoine

Hubert : disparition d’un esthète…

C’est avec une énorme surprise et une très grande tristesse que nous apprenons le décès du scénariste et coloriste Hubert, survenu jeudi 13 février 2020. Cultivé, sensible, à l’écoute des autres et parmi les meilleurs créateurs de sa génération, il n’avait que 49 ans.

Lire la suite...

Claire Bretécher : la bande dessinée perd une icône…

Dire que nous sommes tristes est un mot bien faible pour saluer celle qui nous a quittés lundi (à Paris), à l’âge de 79 ans. Celle qui depuis un demi-siècle incarne la bande dessinée au féminin. Plus encore que la bande dessinée classique, la nouvelle BD adulte de l’après-mai 1968 était essentiellement une affaire d’hommes. Jusqu’à ce que, sans bruit, avec un crayon ravageur pour seule arme, Claire Bretécher s’y fasse rapidement respecter.

Lire la suite...

Philippe Adamov : décès d’un surdoué…

C’est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès de Philippe Adamov. Il appartenait à cette nouvelle génération de dessinateurs qui ont bousculé les limites d’une bande dessinée réaliste franco-belge un peu sur le déclin. Un surdoué du dessin dont la gentillesse et la discrétion nous manquent déjà…

Lire la suite...

Quelques récentes et passionnantes études érudites sur le 9e art pour briller en société !

Profitant de l’engouement autour d’un certain événement angoumoisin qui vient de consacrer Emmanuel Guibert en tant que son Grand Prix 2020, les éditeurs sortent quelques ouvrages spécialisés méritant vraiment le détour, et dont la fluide écriture n’est pas la moindre qualité ! Que ce soit le survol historique fort bien mené par Benoît Peeters, l’agréable monographie consacrée à Dany par Philipe Tomblaine ou la comparaison audacieuse, mais justifiée, entre Brassens et Hergé, analysée par Renaud Nattiez : des opus, certes quelque peu érudits, mais qui devraient ravir autant les amateurs que le public lambda !

Lire la suite...

Jeannette Pointu : enfin de retour !

En son temps, le grand hebdomadaire de la bande dessinée franco-belge Spirou a donné naissance à d’intrépides héroïnes. Natacha, Yoko Tsuno et Jeannette Pointu en furent les plus dignes représentantes. Si les deux premières font toujours l’actualité de la BD, la rousse Jeannette en était absente depuis 2005. Son retour fera battre bien des cœurs chez les ados qui lisaient le Spirou des années 1980.

Lire la suite...

Historia BD n° 2 : le Far West du crime et de la justice…

Supplément trimestriel du très sérieux Historia, ce magazine sous-titré Le Magazine des bandes dessinées historiques, réconcilie, sans chercher à donner des leçons, la grande Histoire et la bande dessinée. Dédié à « Lucky Luke », ce numéro revient sur la conquête de l’Ouest sauvage, au temps où les villes poussaient comme des champignons. Personnages historiques et légendaires nés du crayon magique de Morris sont de la fête, afin de l’évoquer à la fois avec sérieux et humour.

Lire la suite...

Carlos Giménez : une enfance étouffée sous la dictature franquiste…

Né à Madrid en 1941, Carlos Giménez connut le pire lors de sa jeunesse passée dans les foyers de l’assistance publique espagnole, au temps de la dictature implacable du général Franco. Brimades et sévices physiques ou psychologiques prennent dans « Paracuellos » l’aspect d’anecdotes irrévérencieuses et cyniques, dessinées entre 1997 et 2003 sous la forme d’histoires courtes (2 à 8 planches). Couronnés dans le monde entier, les six tomes composant l’œuvre autobiographique de Giménez ont connu une suite récente : 160 pages réalisées entre 2016 et 2017, brossant un sinistre tableau du dénuement moral de l’Espagne de l’après-guerre civile. Une somme incontournable, tant pour ses qualités intrinsèques que pour se construire une culture historique de ses années noires…

Lire la suite...

Loÿs Pétillot : Bayard fut son royaume…

Si les articles consacrés aux auteurs de la bande dessinée franco-belge des années d’après-guerre sont légion, beaucoup plus rares sont ceux dédiés aux dessinateurs français, dont beaucoup méritent plus que l’oubli dans lequel ils sont relégués. Loÿs Pétillot est, sans nul doute, l’un des plus brillants de cette génération sacrifiée.

Lire la suite...

Du « Tif et tondu » en veux-tu en voilà !

En attendant la parution de l’album en couleurs de la reprise exceptionnelle par Blutch & Robber de la série mythique « Tif et Tondu » — annoncée pour le 31 janvier 2020 aux éditions Dupuis —, jetez-vous sur le quatrième tome de l’intégrale chronologique de ces deux héros détectives (dessins de Will, scénarios de Maurice Rosy, et dossier de présentation dû au couple Pissavy-Yvernault) ou sur « L’Ombre sans corps » écrit par Maurice Tillieux (avec toujours une splendide mise en images de Will) et commenté par le journaliste Hugues Dayez pour le label Niffle : tout est bon dans ces trois versions de « Tif et Tondu » !

Lire la suite...

Le n° 112 de Fumetto 112 invite Paul (Paolo Campani, dit)…

Après avoir consacré plusieurs dossiers aux auteurs américains de l’âge d’or, l’excellente revue Fumetto (bande dessinée, en français) revient aux créateurs italiens et plus particulièrement à Paul, pseudonyme de Paolo Campani : créateur de Misterix, l’un des premiers super-héros européens.

Lire la suite...
Page 3 sur 120« 1 2 3 4 5 »