Meilleures ventes

Zoom sur les meilleures ventes de BD du 30 septembre 2020

Ils sont désormais trois mangas à représenter le 9e art dans le « Top 20 GfK/Livres Hebdo » tous genres confondus : les récidivistes « One Punch-Man » T21 (7e) et « My Hero Academia » T25 (12e), désormais accompagnés d’un petit nouveau : « Demon Slayer : Kimetsu no Yaiba » T11 (de Koyoharu Gotouge, Panini manga, 6e). En revanche, toujours aucune trace de BD franco-belges ou de comics dans le palmarès généraliste, alors que le « Top 20 BD » (hors mangas, donc) continue de se renouveler, pas trop dans ses premières places, il est vrai. Et c’est le célèbre Mickey qui ouvre le bal des quatre entrées de la semaine, parmi lesquelles on trouve notamment « Bella Ciao » de Baru.

Lire la suite...

Zoom sur les meilleures ventes de BD du 23 septembre 2020

Preuve que les héros de papier ont toujours la peau dure, le reporter globe-trotter Guy Lefranc revient au sommet du « Top 20 BD » (hors mangas) avec sa nouvelle aventure. Il n’accède toutefois pas au « Top 20 GfK/Livres Hebdo » tous genres confondus, qui ouvre ses portes à deux bandes dessinées japonaises : « My Hero Academia » T25 (5e) et « One-Punch Man » T21 (6e). Ça continue quand même de tourner dans le palmarès spécifiques des bandes dessinées, totalement renouvelé (hors « Mortelle Adèle ») depuis la rentrée. « La Rançon » y est accompagnée par 5 autres nouvelles entrées. Avec, en prime, tous les secrets de la franc-maçonnerie enfin révélés !

Lire la suite...

« Carbone & Silicium » : l’humanité augmentée selon Mathieu Bablet…

Quatre années après les 220 planches du science-fictionnel – et très remarqué… – « Shangri La » (110 000 exemplaires vendus), Mathieu Bablet frappe de nouveau très fort chez Ankama avec « Carbone & Silicium » : paru fin août et déjà arrivé en tête des ventes actuelles, cet imposant pavé de 272 pages débute par la création de deux androïdes, prototypes d’une nouvelle génération de robots dotés d’une intelligence artificielle poussée, destinés à prendre soin de la population humaine vieillissante… S’étalant sur plus de 270 ans, suivant par anticipation la fin d’un monde, le récit prend à bras le corps avec brio la quasi totalité des interrogations actuelles : allongement et fin de vie, exploitation et dégradation de la planète, désastres écologiques, sociaux, politiques… et place de l’amour dans une société où les réseaux virtuels ont remplacé le lien social et l’affectif. Dans les pas d’Asimov, de Philip K. Dick ou de William Gibson, Bablet signe un album impeccable et impressionnant, abordant avec une rare justesse les thèmes toujours complexes du transhumanisme et de l’altérité. Un des titres incontournables de l’année 2020 !

Lire la suite...

Zoom sur les meilleures ventes de BD du 16 septembre 2020

« Carbone et Silicium » prend la 1re place du « Top 20 BD » (hors mangas), une première pour Mathieu Bablet et pour son éditeur Ankama ! Ce n’est, hélas, pas suffisant pour rejoindre le club très fermé du « Top 20 GfK/Livres Hebdo » tous genres confondus qui recense toutefois deux mangas : « My Hero Academia » T2 (3e) et « The Promised Neverland » T15 (16e). Coté spécifiquement BD, on note les arrivées de cinq nouveautés, dont le délicieusement subversif « Spirou chez les Soviets ».

Lire la suite...

L’Ouest, « Stern » : un genre entre légendes et illusions pour les frères Maffre…

Exhumé pour la première fois en août 2015 dans « Le Croque-mort, le clochard et l’assassin », Elijah Stern est un héros de western plutôt inattendu. Outre sa funèbre fonction, ce personnage morne et solitaire, amoureux des belles lettres et fin observateur, ballade sa grande carcasse et sa pelle d’un cimetière à l’autre, sans trop savoir de quoi demain sera fait. Aux antipodes physiques du trompe-la-mort « Undertaker », le Stern des frères Maffre multiplie les rencontres douloureuses et les enquêtes compliquées, viciées par une société en pleine déliquescence. Seule certitude : il y aura toujours quelques vérités à rétablir ou quelques mystères à éclaircir, comme dans l’actuel tome 4 : « Tout n’est qu’illusion », où Elijah est amené à suivre en Louisiane les pas de la riche Valentine Robitaille. Sujet d’inquiétude pour son père, la jeune femme semble fascinée par les arts occultes et par Victor Salem, un bien étrange prestidigitateur…

Lire la suite...

Le duo franco-américain François Boucq et Jerome Charyn se reforme pour mettre en scène les bassesses du genre humain…

En reprenant l’un des protagonistes de leur précédente association (1) — en l’occurrence le tatoueur slave Pavel, au passé tortueux —, le romancier issu du Bronx, célèbre pour son personnage de flic Isaac Sidel, et le protéiforme dessinateur lillois nous ont concocté un formidable roman noir sur fond de trafic de sang, digne de leurs autres réalisations communes : que ce soit « La Femme du magicien » (1986), « Bouche du diable » (1990) ou « Little Tulip » (2014).

Lire la suite...

Patrick Prugne continue de jeter son dévolu sur les Indiens du Nouveau Monde avec « Tomahawk » !

On ne change pas une équipe qui gagne ! Après divers petits joyaux graphiques et narratifs publiés chez Daniel Maghen (1), Patrick Prugne creuse encore le même sillon avec toujours autant de conviction, pour le plus grand plaisir des lecteurs ! Cette fois-ci, avec « Tomahawk », il met en scène l’affrontement haineux entre un trappeur et un grizzly, qui a lieu un mois avant la célèbre bataille de Fort Carillon : l’une des plus sanglantes de cette guerre de Sept Ans au XVIIIe siècle en Amérique du Nord, entre les forces françaises et les Tuniques rouges anglaises.

Lire la suite...

Zoom sur les ventes de bandes dessinées du 9 septembre 2020

Toujours seul représentant du 9e art dans le « Top 20 GfK/Livres Hebdo », « The Promised Neverland » y poursuit son chemin en 4e position. Sans se satisfaire du malheur des uns, en l’occurrence de celui (relatif) de « Mortelle Adèle » qui, tout en conservant la première place du palmarès BD, perd trois recueils dans la bataille, nous nous réjouissons toutefois du bonheur des autres et, notamment, de ces cinq nouveaux titres à rejoindre le « Top 20 BD ».

Lire la suite...

La franc-maçonnerie : une épopée signée Convard…

D’où vient la franc-maçonnerie ? Qui en a été à l’initiateur ? Quels sont ses symboles et que représente-t-elle à notre époque ? Pour répondre à ces interrogations, Glénat lance cet automne une ambitieuse série conceptuelle, sous la direction de l’incontournable Didier Convard. Les deux premiers tomes, ancrés comme il se doit entre Histoire, ésotérisme et intrigues romanesques, guident les profanes vers la découverte des origines séculaires de cette institution créée à la toute fin du XVIe siècle. Le principal objectif humaniste (remettre l’homme au centre de la société) guide de riches intrigues sans négliger les parts d’ombre associées aux francs-maçons : loges énigmatiques, culte du secret, adogmatisme, réseaux d’influences et internationalisme leurs valurent longtemps les foudres de l’Église, et aujourd’hui encore le fait d’être d’une cible toute désignée pour de nombreuses théories du complot… Une série bienvenue et d’ores et déjà indispensable pour comprendre les mythes et réalités de la maçonnerie, des origines à nos jours.

Lire la suite...

Zoom sur les meilleures ventes de bandes dessinées du 2 septembre 2020

Sitôt arrivé dans le « Top 20 GfK/Livres Hebdo », le 15e volume du manga « The Promised Neverland » T15 se permet de devancer « Les Aerostats » d’Amélie Nothomb pour prendre directement la tête du palmarès généraliste. Si aucun autre représentant du 9e art ne daigne participer à la bataille du classement tous genres confondus, ça recommence à se bousculer au portillon du « Top 20 BD » (hors mangas), qui recense la bagatelle de 6 nouveautés, à commencer par « Elfes » T27, qui déboule en 2e position.

Lire la suite...
Page 3 sur 86« 1 2 3 4 5 »