Mangas

« Éclat(s) d’âme » T1 par Yuhki Kamatani

Tasuku vient de vivre l’expérience la plus traumatisante de sa vie : il a été surpris par ses camarades de classe en train de visionner une vidéo porno gay sur son smartphone. Profondément perturbé, il envisage même de sauter d’une corniche pour en finir avant d’apercevoir au loin une jeune fille qui elle, a eu le courage de se jeter dans le vide. Instinctivement, il se précipite à son secours, pour finalement réaliser que ce n’était qu’une illusion. Cette jeune femme s’était jouée de lui en simulant sa chute pour lui enlever le goût du suicide. En affrontant ainsi ses états d’âme, il va maintenant être temps de parler de son « éclat d’âme » avec cet hôte mystérieux.

Lire la suite...

« Love Under Arrest » T1 par Maki Miyoshi

« Love Under Arrest » est la première série à succés de Maki Miyoshi. Sacré meilleure shojo manga de 2017, ce titre a en effet un énorme potentiel de séduction, surtout auprès des collégiennes. Une histoire simple, mais prenante et agrémentée de dessins clairs : c’est, visiblement, une recette qui a su séduire les lecteurs. Le public français va-t-il être également conquis ?

Lire la suite...

« Monkey Peak » T1 par Koji Shinsaka et Akihiro Kumeta

À votre avis, quelle est la montagne la plus meurtrière au monde ? L’Everest ? Eh bien non, c’est le mont Tanigawa qui se trouve au Japon. On comptabilise 805 personnes qui y ont péri alors que « seulement » 637 sont mortes sur les pentes des hauteurs tibétaines. La deuxième la plus meurtrière se situe également au Japon. C’est le mont Gansai, aussi surnommé le pic du singe démoniaque, où 763 personnes ont péri. C’est précisément à cet endroit que se trouvent les protagonistes de ce récit. La montagne peut être fatale, mais pas toujours de la manière que l’on imagine.

Lire la suite...

« Osamu Tezuka, une vie en manga » édition intégrale

Plus qu’un dessinateur, Osamu Tezuka était un conteur, un cinéaste, un entrepreneur… Ce n’est pas sans raison qu’il est appelé le dieu du manga. Artiste prolifique, il est né il y a 90 ans, le 3 novembre 1928. Malheureusement décédé soudainement à soixante ans, il laisse une œuvre considérable avec plus de cent soixante-dix mille planches de bande dessinée réalisées tout au long de sa carrière. Les deux cents planches ordinales exposées au musée des Beaux arts d’Angoulême ne sont donc qu’une toute petite partie de cette production, néanmoins, elle résume bien le travail de cet auteur adulé dans son pays d’origine et encore aujourd’hui trop peu connu à l’étranger.

Lire la suite...

« Souvenirs d’Emanon » par Kenji Tsuruta et Shinji Kajio

Apparu en 1983, le personnage d’Emanon est devenu une figure incontournable de la littérature de science-fiction japonaise. Malheureusement inconnue en France, la première nouvelle accrocha immédiatement le public japonais qui, du coup, fut demandeur d’autres histoires la mettant en scène. De son côté, Kenji Tsuruta tomba également sous le charme de l’héroïne bohème. La rencontre entre le romancier et le dessinateur se fit à l’occasion de la réédition des aventures d’Emanon, dont Tsuruta réalisa les couvertures. Il n’en fallait pas plus pour qu’un projet de manga se mette en route. Après une gestation difficile, les aventures d’Emanon sont enfin disponibles pour le public francophone.

Lire la suite...

« Stranger Case » T1 par Chashiba Katase et Kyô Shirodaira

Si « Stranger Things » cartonne en ce moment, ce manga (« Stranger Case »), même s’il a un nom proche, n’est en rien affilié à la série TV de Netflix. D’ailleurs, il n’y a pas vraiment de « Case » dans le sens uniquement policier et réaliste du terme dans cette série. En revanche, les phénomènes étranges y sont légion et peuvent conduire à la recherche de la vérité, comme dans une enquête traditionnelle. Entrons dans un monde hanté par les esprits et autres fantômes.

Lire la suite...

« Chocotan » T1 par Takeuchi Kozue

Chocotan, c’est ainsi que Nao, une jeune collégienne, a nommé son teckel nain. Secrètement amoureuse d’un garçon nommé Arima, elle a transformé son animal de compagnie en sa confidente. Du coup, le toutou est dorloté, choyé et même habillé. Sauf que, lors d’une rencontre fortuite avec Arima, celui-ci se montre assez antipathique, ne comprenant pas qu’on puisse habiller un animal comme une poupée. Tout semble perdu entre les deux tourtereaux ! Surtout que le chien du bellâtre est aussi désagréable que son maître, malgré un nom qui devrait mettre de bonne humeur : Happy. Comment ces deux-là vont-ils faire pour se rabibocher ?

Lire la suite...

Quatre auteurs s’approprient leur manga préféré…

L’opération « Rediscover 2018 », organisée par les éditions Kazé permet au manga et à quatre auteurs incontournables de notre bande dessinée européenne, de se rencontrer le temps de quatre couvertures collector.

Lire la suite...

« Les Chats du Louvre » T1 par Matsumoto Tayo

Le Louvre fait de nouveau appel à un talentueux dessinateur japonais pour conter cette vénérable institution française. Cet auteur, véritables ovni dans la culture formatée du manga au Japon, est passionné d’art européen, ce qui se ressent immeditament dans son album. Après avoir participé à une aventure à quatre mains avec Nicolas de Crécy en 2014(1), il revient en France par la grande porte, avec une œuvre à même de toucher un très large public, et pas seulement les amateurs de mangas ou même de bandes dessinées.

Lire la suite...

« Don’t Worry, Be Happy ! » T3 par Kaori Hoshiya

Ce troisième et avant dernier tome dévoile, enfin, la suite du cliffhanger sournoisement glissé en fin de second volume : Yamabuki va-t-il vraiment dormir chez Anzu ? Les lecteurs ayant suivi la série depuis le début doivent piaffer d’impatience afin de connaître le fin mot de l’histoire. En effet, c’est dans ce volume que la relation des deux personnages principaux va finalement devenir plus concrète.

Lire la suite...
Page 3 sur 42« 1 2 3 4 5 »