Mangas

« Un petit coin de bonheur » par Kaori Hoshiya

Des histoires courtes qui font du bien, voilà ce que propose ce recueil de Kaori Hoshiya, tout simplement. Les lecteurs français ont déjà découvert cette mangaka avec sa série « Don’t Worry Be Happy », voici donc ses tous premiers pas professionnels à découvrir avec cette succession d’histoires d’amour craquantes.

Lire la suite...

« World’s End Harem » T1 par Kotaro Shouno et Link

Alors que le troisième tome de « World’s End Harem » est disponible en version papier, la version numérique du premier débarque seulement maintenant dans les librairies virtuelles, mais aussi dans une version augmentée. Cette série représente tout ce que les détracteurs du manga détestent, pourtant le public est là, friand de ce titre controversé.

Lire la suite...

« Mon père alcoolique et moi » par Mariko Kikuchi

Manga autobiographique, « Mon père alcoolique et moi » traite, comme son nom le laisse supposer, d’un sujet qui touche malheureusement beaucoup de monde : l’alcoolisme. Mais ce manga parle plus généralement des relations familiales tumultueuses, du regard des autres, de la condescendance des adultes par rapport aux enfants, de la difficulté à s’assumer soit même… Bref, c’est une tragédie en douze actes. Une descente aux enfers qui ne peut laisser qu’un goût amer. Un livre, heureusement, plein d’espoirs dans son chapitre final. Mais tout ceci au prix d’années de souffrances et de non-dits.

Lire la suite...

« Goldfish » T1 par Nana Yaa

Depuis qu’elles ont été rachetées par Pika, les éditions Nobi-Nobi multiplient les sorties manga à destination d’un public très jeune. Et certaines bandes dessinées ressemblantes à des mangas ne viennent pas du Japon, mais bien d’Europe à l’instar de « Goldfish ». C’est l’œuvre d’une jeune dessinatrice Allemande, fan des héros de Shonen Jump  : « One Pièce », « Naruto », « DragonBall », mais également « Ranma 1/2 » de l’éditeur concurrent. Sa création est donc un concentré d’humour et d’aventures dans la pure tradition japonaise.

Lire la suite...

« Murcielago » T1 et 2 par Yoshimurakana

Et non, ce manga ne parle pas de Lamborghini ni aucune autre voiture de luxe. C’est plutôt d’une tueuse complètement barrée qu’il est question ici. Âme sensible s’abstenir, cette série est un mêlange d’humour noir et de de sexe sur fond d’ultra-violence. Vous voilà prévenu…

Lire la suite...

« Edens Zero » T1 par Hiro Mashima

Après avoir finalisé « Fairy Tail », sa série adulée par une large communauté de fans, Hiro Mashima se devait de revenir avec un projet encore plus grandiose. Un projet où l’amitié bien évidemment primerait. Un projet qui n’hésiterait pas à faire rêver et voyager. Un projet de science-fiction avec un soupçon de Fantasy puisque les dragons existeraient dans ce monde. Bref, un projet à même de faire rêver son jeune public qui, c’est certain, va être conquis par cette nouvelle aventure.

Lire la suite...

« Le Rêve de mon père » T1 par Matsumoto Taiyô

Annoncé depuis janvier 2018 comme le nouvel invité manga du Festival de la Bande Dessiné d’Angoulême suivant, on attendait avec impatience les prochaines sorties de Matsumoto Taiyô, qui auraient dû submerger les étagères des librairies françaises. Il n’en a rien été, les éditeurs ne s’étant pas bousculés pour publier ce qui ne l’avait pas été ou qui est depuis longtemps épuisé. Comme nouveauté, nous avons eu la suite de l’excellent « Les Chats du Louvre » paru chez Futuropolis. À part ça, Pika a sorti « Zero », un manga sur la boxe et maintenant Kana propose « Le Rêve de mon père », deux séries datant du début des années 90. Il est bon de voir que ces titres, qui n’avaient pas encore été édités en France, ne déméritent pas et restent très contemporains.

Lire la suite...

« Errances d’Emanon » par Kenji Tsuruta et Shinji Kajio

Rappelez-vous d’Emanon, cette jeune fille, mémoire de l’humanité. Avec ses trois mille ans de souvenirs transmis de mère en fille, elle a de quoi raconter. Les aventures imaginées par son créateur, le romancier Shinji Kajio s’intéressent principalement à la personnalité de sa dernière incarnation, au vingtième siècle. Et ce volume offre deux belles histoires aussi surprenantes que poétiques.

Lire la suite...

« Le Fleuve Shinano » par Kazuo Kamimura et Hideo Okazaki

« Le Fleuve Shinano » rejoint la longue liste des titres de Kamimura déjà édités par les éditions Kana. Originellement publiée en trois volumes chez Asuka dix ans plus tôt, cette œuvre-fleuve est aujourd’hui rassemblée dans un pavé de plus de sept cents pages, dans une intégrale à la hauteur de la réputation de ce maître du Gekiga à la ligne claire.

Lire la suite...

« Mujirushi, le signe des rêves » par Naoki Urasawa

Naoki Urasawa nous avait déjà montré quelques pages de ce nouvel ouvrage lors de l’exposition qui lui était consacrée au festival d’Angoulême 2018, dont il était l’invité d’honneur. Depuis, les lecteurs français attendaient avec impatience de découvrir la suite de ce scénario bien énigmatique. Ce pseudo polar offre, sur un ton humoristique, une histoire abracadabrante en deux tomes, dont le premier vient juste de sortir. Là encore, Urasawa nous laisse dans l’expectative une fois ce premier volume refermé. Les fidèles lecteurs s’empresseront donc de courir chez leur libraire le 11 octobre pour découvrir le fin mot de l’histoire, pour la sortie du second volume.

Lire la suite...
Page 1 sur 441 2 3 »