Mangas

Les joyeuses colonies de vacances dans l’espace avec « Astra »…

S’il y a bien un domaine dans lequel on n’attendait pas l’éditeur Nobi-Nobi, c’est bien celui du Shônen d’anticipation. Son cœur de cible étant habituellement plutôt jeune. Est-ce dû à son rachat par Pika en 2016 ? Même si « Astra » reste un Shônen, il s’adresse principalement à un public entre deux âges. Celui où l’on évolue vers des histoires un peu plus complexes sans toutefois être en mesure de suivre une aventure trop fouillée. Du coup, ce livre peut en effet avoir sa place dans une collection destinée aux enfants qui ne sont pas encore des adolescents à part entière.

Lire la suite...

À la découverte de la plus grande bibliothèque du monde avec « Magus of the Library »…

Lire un livre, c’est s’évader dans un monde inconnu, voyager dans l’espace et le temps, se divertir, se cultiver et surtout s’enrichir intellectuellement. « Magus of the Library » est un manga où la mise en abîme du lecteur est flagrante puisque qu’il n’est question que de livre et de leurs pouvoirs sur les hommes. Comme il est si bien dit en introduction de cette histoire : « …/… protéger les livres, c’est tout simplement… protéger le monde ! »

Lire la suite...

Un avant-goût des vingt ans de Japan Expo…

Même si le vingtième Japan Expo ne débute que le 4 juillet 2019, les vainqueurs des Japan Expo Awards de 2019 sont d’ores et déjà connus. Nouvelle date, nouvelle formule et nouvelle récompense : les Darumas d’or . Cette année, il n’y a quasiment que des pépites dans ces lauréats. Petit tour d’horizon des meilleurs mangas de 2018 pour ce zoom Manga un peu exceptionnel.

Lire la suite...

Succès sur les planches pour « Beastars »

Reconnu au Japon comme le meilleur manga shonen de 2018 au quarante-deuxième prix annuel de Kodansha, « Beastars » de Paru Itagaki arrive chez nous aux éditions Ki-oon. Cette comédie théâtrale aux acteurs anthropomorphes met en scène tout un bestiaire inattendu où les sensibilités sont exacerbées par la nature animale des protagonistes.

Lire la suite...

Dragonball détrône Houellebecq pendant que l’on assiste à la réincarnation de Yamcha.

Avec près de vingt mille ventes au compteur en une seule semaine de commercialisation, le sixième tome de la suite de « Dragon Ball », sobrement intitulée « Dragon Ball Super », s’impose comme la meilleure vente de livres tous genres confondus. Ce volume se paye même le luxe de détrôner le nouveau Michel Houellebecq, « Sérotonine », qui en est quand même à sa sixième semaine de présence dans le classement, dont cinq en tête. Bref, le succès de la création d’Akira Toriyama ne se dément pas et traverse même les générations trente-cinq ans après sa création. L’actualité des aventures de Sangoku continue également sur grand écran avec la sortie du long métrage « Dragon Ball Super : Broly » qui revisite le film de 1993 « Dragon Ball Z : Broly, le super guerrier ». Plus inattendu, débarque dans les bacs des libraires un curieux et loufoque spin off consacré à un héros secondaire de la saga  : « Dragon Ball Extra – comment je me suis réincarné en Yamcha ».

Lire la suite...

« Grainelier » : un métier d’avenir ?

L’auteure de « 10 count » nous entraîne dans un monde imaginaire où les graines renferment un pouvoir quasi infini. Plus qu’une monnaie d’échange, c’est tout un écosystème qui tourne autour de ces semences. Un monde de Fantasy médiévale avec des accents modernes et une bonne dose de science-fiction.

Lire la suite...

Un reboot pour « City Hunter »…

Ryo Saeba et son équipière jalouse reviennent dans de nouvelles aventures. Nouvelles, pas tant que ça, puisque cette histoire revisite l’un des plus fameux combats du nettoyeur de Shinjuku contre le tueur que l’on nomme la Baleine, histoire se déroulant en plein milieux de la série, au chapitre 159. Vous ne comprenez rien, c’est que vous n’êtes pas un fan du manga culte « City Hunter », à l’instar de la jeune Kaorie. Comme elle, plongez dans l’univers revisité d’une série de manga policier des plus loufoques.

Lire la suite...

Le petit théâtre de Matsumoto Taiyō…

L’édition 2019 du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême a honoré Matsumoto Taiyō d’une superbe exposition retraçant toute sa carrière à l’aide d’originaux qu’il a lui-même fournis. En plus d’un catalogue et de rééditions multiples, les éditions Kana ont également édité pour l’occasion, un superbe roman graphique, rare titre restant à publier en français de l’auteur. Quasiment toute l’oeuvre de cet artiste japonais est donc maintenant parue en français.

Lire la suite...

Homme ou femme ? Tel est « Le Dilemme de Toki » !

À la puberté beaucoup de choses changent. C’est aussi le moment de faire des choix, de s’affirmer, de décider de son avenir, et, pour certains êtres venus d’une autre galaxie, choisir son sexe. Mais ce choix est-il si simple à faire  ? C’est le dilemme que Toki doit affronter en venant sur terre pour trouver sa voie et acquérir son orientation sexuelle finale. Un sujet bien étrange pour un manga qui confronte les adolescents à leurs propres questionnements.

Lire la suite...

« Je suis née dans un village communautaire »… « et je ne m’en porte pas plus mal », pourrait clamer Kaya Takada !

Quand ils sont connus, les villages communautaires développent de nombreux fantasmes chez ceux qui n’y habitent pas. Vie de communisme totalitaire pour certains, secte pour d’autres, ils sont souvent décrits comme des endroits plutôt néfastes et remplis de personnes à problèmes. C’est un lieu de vie, en quasi autarcie, que nous décrit Kaya Takada, née au sein d’une telle communauté. Avec ses yeux d’enfant, elle n’a pas tout bien saisi, mais son témoignage reste extrêmement intéressant pour comprendre et donc se faire sa propre opinion sur ce mode de fonctionnement très éloigné de la société de consommation moderne dans laquelle la plupart des humains vivent aujourd’hui.

Lire la suite...
Page 1 sur 451 2 3 »