L’Art de …

De nouvelles bulles papales chez Glénat !

Après Ils ont fait l’Histoire (mars 2014), Les Grands peintres (mars 2015), La Sagesse des mythes (septembre 2016), Les Grandes batailles navales (mars 2017), Vinifera (septembre 2018) et avant La Franc-Maçonnerie en 2020, les éditions Glénat ne pouvaient que commémorer leur propre cinquantenaire en lançant une nouvelle série conceptuelle appuyée sur les grandes figures et les grands événements. Voici donc – et c’est une réussite ! – Un Pape dans l’Histoire, collection d’une trentaine de volumes qui devrait permettre de redécouvrir, à travers le prisme des représentants de l’autorité religieuse catholique, plus de 2000 ans d’intrigues, de confrontations et de négociations politiques. En 64 ap. J-C., « Saint Pierre » devient ainsi un symbole du martyr chrétien, tandis que « Léon le Grand » incarne au Ve siècle l’ultime rempart de l’occident face aux hordes ennemies…

Lire la suite...

« Tiananmen 1989, nos espoirs brisés » : une place rouge sang…

Entre avril et juin 1989, les étudiants chinois réclament des réformes économiques et démocratiques en occupant pacifiquement la place Tiananmen à Pékin. Après avoir instauré la loi martiale, Deng Xiaping enverra l’armée et les chars pour écraser le mouvement, sous les yeux des reporters internationaux. 30 ans plus tard, le professeur et sociologue Lun Zhang, réfugié en France depuis cette effroyable répression, livre pour la première fois son récit des événements. En 112 pages, ce one-shot méticuleux, livré à la première personne sous l’angle d’une BD reportage, est à la hauteur du « mouvement du 4 juin », marqueur crucial de l’histoire politique et culturelle mondiale.

Lire la suite...

« La Princesse de Clèves », entre cœur et devoir amoureux…

Publié anonymement par Madame de La Fayette en 1678, « La Princesse de Clèves » témoigne de la modernité de ton exprimé par les femmes dans la vie culturelle du XVIIe siècle. Décrivant les amours impossibles entre une femme de la cours d’Henri II et son beau prétendant, le duc de Nemours, ce classique est adapté ce mois-ci par deux autrices en un solide one-shot de 216 pages. Narrant également le destin de Mme de La Fayette, Catel et Claire Bouilhac cernent avec finesse et émotion ce chef-d’œuvre de la préciosité historique.

Lire la suite...

« Le Dernier Atlas » : de la guerre des gangs à la guerre des mondes…

À Nantes, Ismael Tayeb est un petit truand qui doit effectuer pour le grand patron une mission d’envergure : trouver une pile nucléaire. Pour cela, il ambitionne de remettre en fonction le dernier Atlas, l’un de ses immenses robots français employés sur les chantiers de construction jusque dans les années 1970, date où pris fin la guerre d’Algérie. Dans cet univers alternatif, un phénomène écologique et sismique vient bouleverser l’équilibre mondial : abandonné en Inde, l’Atlas pourrait bien être le seul moyen de combattre cette menace inattendue… Nouveau récit fleuve initié par Fabien Vehlmann et Gwen de Bonneval, « Le Dernier Atlas » s’ancre avec maturité dans le réel sous un couvert science-fictionnel feuilletonesque.

Lire la suite...

La ferme se rebelle dans « L’Arche de Néo T1 » !

Tout n’est pas rose pour le porcelet nain Néo, dont l’ex-carrière de modèle est maintenant digne de sa queue en tire-bouchon. Réfugié dans une Z.A.D. (zone à défendre), mais délogé par les forces de l’ordre, il est devenu copain comme cochon avec la vache laitière Renata, Bruce le bœuf des Highlands, Ferdinand la poule (qui se prend pour un coq…) et la brebis bretonne Soizic. La seule crainte de ce petit troupeau improvisé ? L’Abattoir. Voici une nouvelle série bucolique qui pousse à réfléchir sur le sort réservé aux animaux : dans les rapports particuliers tissés avec le vivant sur Terre, l’animal est-il l’égal de l’homme ?

Lire la suite...

« Les Pestiférés » : quand la Provence de Pagnol verse dans le récit peste-apocalyptique !

En 1720, alors qu’une nouvelle et grande épidémie de peste frappe Marseille, la communauté dirigée par Maître Pancrace tente de survivre sur les hauteurs de la ville. Pour se faire, il faudra beaucoup d’astuces, alors que l’ennui et la peur commencent bientôt à dérégler les mœurs des bonnes gens… Œuvre posthume et mal connue de Marcel Pagnol, « Les Pestiférés » ressuscitent dans une version aboutie inédite : dessinée avec talent par Samuel Wambre, cette passionnante fable historique prend tout son sens sous l’angle du manifeste politique.

Lire la suite...

Les derniers jours de la peine de mort : un combat historique pour Badinter

En 1972, l’avocat Robert Badinter assiste, impuissant, à l’exécution par guillotine de Roger Bontems, simple complice de l’assassin Claude Buffet lors d’une prise d’otages sanglante. Révolté par cette injustice, le juriste va entamer un long combat pour l’abolition définitive de la peine de mort. Lorsque débute en 1976 le procès de Patrick Henry, ravisseur et tueur d’un enfant de huit ans, Badinter tente l’impossible : convaincre l’opinion publique que la peine capitale ne résout rien et replacer les jurés face à leurs terribles responsabilités. En 128 pages décrivant tour à tour les procès emblématiques de Badinter et son accession au poste de garde des sceaux, cet album au style BD reportage retrace un pan essentiel de l’histoire judiciaire française. Une indispensable lecture !

Lire la suite...

« Milady ou le mystère des mousquetaires » : le masque et l’épée…

Entré dans la légende littéraire (depuis sa parution en 1844) comme l’archétype du récit de cape et d’épée, « Les Trois mousquetaires » d’Alexandre Dumas a immortalisé les noms de d’Artagnan, Athos, Porthos et Aramis. Destiné à sauver l’honneur d’Anne d’Autriche en s’opposant aux manigances et aux hommes du cardinal de Richelieu, notre quatuor affrontera également la belle et énigmatique Milady de Winter. Mais au fait : et si ce personnage était la véritable héroïne de l’intrigue, sorte de fil rouge dissimulé entre les lignes dans un but féministe et révolutionnaire ? Partant de ce postulat, les auteurs effectuent une relecture passionnante, où la fiction et le réel croisent le fer de fine manière…

Lire la suite...

« Guernica », guerre et paix selon Bruno Loth

Le 26 avril 1937, en pleine guerre d’Espagne, un déluge de feu s’abat sur la ville basque de Guernica. Les bombardements et destructions provoquées par l’aviation franquiste entrent dans l’histoire, terrifiante, de ce que les hommes peuvent faire aux hommes, sinistre prélude à l’holocauste durant la Seconde Guerre mondiale. Retraçant avec pédagogie les faits dans un one-shot de 70 pages, Bruno Loth raconte aussi le symbole : comment Pablo Picasso, cherchant à dénoncer le conflit, trouvera ici matière à créer un chef-d’œuvre engagé et intemporel…

Lire la suite...

« Arthus Trivium », la fantastique alchimie…

Apparue en janvier 2016 avec « Les Anges de Nostradamus », « Arthus Trivium » s’est rapidement imposée comme l’une des plus impressionnantes créations récentes des éditions Dargaud, sublimée par les compositions dantesques et baroques de l’hispanique Raule. Déroulée dans le cadre français et renaissant du XVIe siècle, l’action oppose les disciples (Arthus, Angélique et Angulus) de l’astrologue Nostradamus à des forces surnaturelles, entre peste noire et superstitions paysannes. Ce quatrième opus vient clore le deuxième cycle entamé au tome précédent : tandis qu’Angélique et Angulus enquêtent dans l’atelier du peintre Caron, Arthus et le jeune César font devoir faire face à la redoutable sorcière Mélusine… et son armée invisible de femmes assoiffées de vengeance contre la gente masculine !

Lire la suite...
Page 2 sur 34« 1 2 3 4 »