L’Art de …

Chaplin, un destin sous les feux de la rampe…

Débarqué aux États-Unis en 1912 parmi la foule des immigrants, Charles Spencer Chaplin imagine déjà voir son nom inscrit en haut de l’affiche sur la Cinquième Avenue. Né en 1889 dans un quartier pauvre de Londres, l’acteur va néanmoins devoir se réinventer en créant Charlot, en devenant réalisateur et en rassemblant un grand nombre d’admirateurs. C’est cette conquête initiale de l’Amérique que raconte en 72 pages le premier volume de cette trilogie, qui illustre le destin d’un homme accédant au statut d’icône culturelle. Producteur richissime en 1920, Chaplin scandalise cependant les puritains : n’est-il pas un colosse aux pieds d’argile, en raison de son amour des femmes et de ses engagements politiques ? Le biopic de ce monument hollywoodien ne manque pas de rebondissements…

Lire la suite...

Les animaux, puissants ou misérables, selon Dorison et Delep…

Imaginez une ferme isolée dans le monde de l’entre-deux-guerres, un univers abandonné des humains et où un taureau aurait établi sa dictature sur une communauté d’animaux… Revisitant tant Orwell (« La Ferme des animaux », 1945) que l’esprit caustique de la fable animalière, ce premier chapitre d’une tétralogie fait mouche avec un graphisme de toute beauté et son invitation à réfléchir sur l’évolution politique de nos sociétés actuelles. Sensible, impressionnant, mystérieux et inquiétant, « Le Château des animaux » est à vrai dire un classique instantané, au même titre que le tout aussi sombre « Blacksad » !

Lire la suite...

Génie, deux vies, Vinci !

Sur le point de mourir, Léonard de Vinci rédige son testament en avril 1519. Bien des siècles plus tard, en 15 018, les survivants entassés à bord du vaisseau Renaissance décident de ressusciter le célèbre génie italien. Cloné, ce Léonard version 2.0 va devoir trouver le moyen de lutter efficacement contre l’envahisseur extraterrestre ! Designer virtuose, Stéphane Levallois nous immerge dans les tableaux du Maestro, au cours d’un parcours tortueux et onirique qui projette le 16e siècle dans l’ombre et la lumière de la science-fiction. L’album accompagnera de manière officielle la grande exposition rétrospective organisée à partir d’octobre au musée du Louvre…

Lire la suite...

« Les Sanson », une trilogie pour des bourreaux de travail

De 1688 à 1847, la famille des Sanson fut la plus célèbre de France en matière d’exécutions capitales. Être bourreau de père en fils ne fut cependant pas une sinécure. Et que penser si l’on rajoute à cette sinistre destinée un bien sombre pacte : pendant des décennies, un personnage terrifiant semble rajeunir et influencer le cours de l’Histoire en se délectant du sang des condamnés… Achèvement d’une passionnante trilogie débutée en février 2019, l’ultime opus paru en ce début septembre chez Vents d’Ouest consacre le duo formé par Patrick Mallet (« Achab », « Fouché ») et Boris Beuzelin (« Mort linden », « Carton blême) : en bref, vous ne couperez pas à cette lecture, qui est tout sauf une torture !

Lire la suite...

« L’Esprit de Lewis » T2 : SOS Fantômes !

En échange d’une promesse d’amour éternel, le fantôme de Sarah avait inspiré à Lewis Pharamond un roman qui fit son succès dans la société victorienne, à la toute fin du XIXe siècle. Mais voilà, devenu un débauché, la nouvelle coqueluche de tout Londres néglige celle qui est maintenant bien décidée à lui faire vivre une descente aux enfers mémorable ! Depuis 2017 et la parution du premier acte de ce diptyque romantico-gothique, les auteurs ont mis les bouchées doubles : avec ses 100 pages teintées d’horreurs, de critiques sociétales et d’ironie mordante, ce second acte brille d’une lumière surnaturelle au sein de la collection Métamorphose (éditions Soleil)…

Lire la suite...

Voltaire, la liberté de dire

Incarnation de la philosophie de Lumières, François-Marie Arrouet (dit Voltaire, 1694 – 1778) domine son époque par l’ampleur de sa production littéraire et la variété des combats politiques qu’il a menés. Champion des luttes contre contre le fanatisme religieux et l’arbitraire royal, Voltaire fut aussi un courtisan, un libertin et un antisémite. Entre passé et présent lié à l’affaire du chevalier de la Barre, Philippe Richelle et Jean-Michel Beuriot Beuriot (auteurs de la formidable série « Amours fragiles » depuis 2001) dressent un portrait nuancé du philosophe, non dénué d’une ironie décapante.

Lire la suite...

Une sélection des plus belles couvertures de la rentrée 2019…

La chaleur estivale étant toujours propice à la lecture et aux découvertes, penchons-nous en avant-première sur quelques-unes des nombreuses nouveautés de la rentrée 2019 – 2020. Visuels sublimes, intrigants ou riches de promesses aventureuses sont au menu de cette sélection subjective de belles couvertures, au profit de titres que nous évoquerons naturellement plus en détails au cours des semaines à venir.… Bonnes vacances à toutes et tous : vous retrouverez cette rubrique making-of à partir du lundi 26 août !

Lire la suite...

« Les Passagers du vent T1 : La Fille sous la dunette » par François Bourgeon : analyse de planche

Appuyée sur une grande documentation maritime, François Bourgeon initie en juillet 1979 dans Circus (n° 18) la prépublication des « Passagers du vent ». Publiée initialement chez Glénat et désormais rééditée par Delcourt, cette fresque historique met en scène au XVIIIe siècle les aventures rocambolesques d’Isabeau de Marnaye – dit Isa -, embarquée en catimini sur un navire de la Marine Royale après avoir perdu son titre de noblesse. Dans ce décor propice aux mystères et à la promiscuité, sa rencontre imprévue avec le marin Hoel entame une idylle non sans dangers… Retour aujourd’hui sur la deuxième planche de cette saga qui se poursuit actuellement avec le cycle « Le Sang des cerises » : Bourgeon à la hune !

Lire la suite...

Le décollage de « Natacha T1 : Hôtesse de l’air : » par François Walthéry et Gos : analyse de planche

Incontournable héraut de la bande dessinée franco-belge traditionnelle et du Journal de Spirou, Walthéry fut honoré cette année par un beau livre (« « Une Vie en dessins », paru en mars dernier) et une exposition rétrospective (organisée à la tour d’Anhaive, près de Namur, jusqu’au 1er septembre). Né en 1946, l’auteur reste indéniablement attaché à la création de la blonde Natacha en 1967, cette pulpeuse héroïne devenant la géniale incarnation du vent de renouveau soufflant sur l’École de Marcinelle. Revenons ici plus en détails sur cette genèse, et par conséquent sur la toute première planche de ses aventures…

Lire la suite...

« Aspic » rejoue la carte du paranormal

Devenus détectives professionnels dans l’Agence Aspic, Flora Vernet et Hugo Beyle doivent régulièrement enquêter aux frontières de l’étrange et du paranormal. Créée par Thierrry Gloris en 2010 avec le dessinateur québécois Jacques Lamontagne, la série est reprise graphiquement depuis 2016 par le Bordelais Emmanuel Despujol. Pour ce 7e opus, premier volet d’un nouveau diptyque, c’est la vieille tante de Flora qui fait irruption dans la vie tourmentée de nos héros : ancêtres et maison familiale cacheraient-ils quelques lourds secrets ? À moins que quelques fantômes, momies et chats ne puissent permettre d’y voir plus clair…

Lire la suite...
Page 2 sur 36« 1 2 3 4 »