Interviews

En 2020, « Les Tuniques bleues » sont toujours d’attaque !

Fin juin 2020, l’annonce avait fait l’effet d’une charge de cavalerie dans le paysage franco-belge : vendues depuis 1968 à 20 millions d’exemplaires et traduites en 15 langues, les légendaires « Tuniques bleues » (imaginées par Raoul Cauvin, dessinées par Louis Salverius, puis Willy Lambil) allaient changer d’auteurs, après 50 ans de bons et loyaux services ! Avec ce 65e opus tiré à 105 000 exemplaires, le tandem scénaristique BeKa (Caroline Roque et Bertrand Escaich, interviewés en fin d’article) et le dessinateur Jose Luis Munuera déploient les grands moyens, tout en s’inscrivant dans les codes de la série : en 1861, le journaliste britannique William Russell débarque aux USA sur une mule en tant qu’« Envoyé spécial », afin de décrire les champs de batailles… à charge pour Blutch et Chesterfield de l’escorter au mieux. Marquée par son humour et son dynamisme, cette agréable reprise n’efface en rien le souvenir de Lambil et Cauvin, dont on attendra le 64e tome en 2021 !

Lire la suite...

Daniel Goossens, mais où allez-vous chercher tout ça ?!..

Comme pour « L’Encyclopédie des bébés » (trois tomes), les éditions Fluide glacial ont eu la bonne idée de réunir, pour la première fois, les albums de « Georges et Louis » : lesquels forment une série à la fois cohérente et diverse. Ce volume 1 rassemble trois albums et des bonus d’une série unique : chroniques quotidiennes virant à l’absurde, joutes verbales, huis clos théâtral et aventures, le tout partant souvent en vrille, en situations improbables. Dans ce voyage absurde et drôle, tout Goossens y est présent. Comme on n’avait pas tout compris, Goossens a accepté d’en dire plus, pour une interview exclusive.

Lire la suite...

« Inhumain » : escale sur une nouvelle planète interdite !

Quelque part dans l’espace, un vaisseau d’exploration s’écrase sur une planète océan inconnue. Sauvés par d’étranges créatures aquatiques, les survivants découvrent… des humains primitifs et cannibales, entièrement voués au culte du mystérieux Grand Tout. En matière de SF, Valérie Mangin et Denis Bajram n’ont plus rien à prouver : revisitant à leur manière et grâce aux crayons de Thibaud de Rochebrune tant le mythe du bon sauvage que le culte (aveugle) de l’être suprême, ils nous livrent ici un scénario aux clés de lectures multiples. Cet épais one shot de 104 pages, inscrit dans la collection Aire libre, interroge également sur le devenir de l’humanité et son inextinguible expansion…

Lire la suite...

Dany et « Olivier Rameau » : son double, une intégrale et bientôt un treizième album ?

Nous avons profité de la parution en quatre volumes de l’intégrale des douze albums de la série « Olivier Rameau » aux éditions Kennes pour raviver les souvenirs de son dessinateur Dany. Il nous a livré quelques confidences sur les débuts de la série, son travail avec Greg et, en toute fin d’interview, la possibilité de lire une nouvelle aventure d’Olivier Rameau et de Colombe Tiredaile. À quand ce treizième album ?

Lire la suite...

« Hit the Road » : embarquez sur la piste du crime au Nevada…

Dans le Nevada de la fin des années 1960, les destins de Vicky et Clyde vont subitement emprunter le même parcours. L’une cherche à avorter, et l’autre à oublier la prison. Les deux sont surtout liés à Granny : la matriarche de la plus puissante famille de gangsters du comté de Washoe. Les choses vont dès lors avoir une fâcheuse tendance à se compliquer… Sanglant road trip lancé sur les routes américaines, « Hit the Road » est un sombre hommage aux films de Samuel Fuller, Don Siegel ou des frères Coen. Une lecture à suivre, tombeau ouvert, avec une playlist seventies

Lire la suite...

« Le Convoyeur T1 : Nymphe »: un post-apocalyptique de rouille et d’os…

Dans un futur pas si éloigné de notre réalité, une pandémie inattendue a renvoyé la civilisation moderne au temps de la féodalité : un virus – surnommé la rouille – a oxydé tous les métaux, réduisant à néant les grandes infrastructures, les véhicules ou les nouvelles technologies… Dans ce monde brutal et incertain, l’énigmatique Convoyeur incarne encore l’espoir, en acceptant de remplir toutes les missions qu’on lui confie, quels qu’en soient les risques. Dressant un univers post-apocalyptique puissant et crédible, Tristan Roulot et Armand frappent forts : lancé dans le premier tome de cette trilogie, leur « Convoyeur » n’attend que de poursuivre sa route envers et contre tout, cash et trash, quelque part entre « Mad Max », « Jeremiah » et « Ken le survivant »…

Lire la suite...

Quand Jim nous envoie quelques bons baisers (nocturnes) de Rome…

Tels d’éternels amoureux, à 20 ans, Raphaël et Marie s’étaient promis, quoi qu’il advienne de leur vie, de passer la nuit de leurs quarante ans ensemble, à Rome. Réalisé par Jim en 2012 et 2013 (sous le label Grand Angle des éditions Bamboo), le premier cycle renouait ainsi avec le charme du temps passé et des souvenirs heureux, teintés par l’amertume de l’âge… Mais les deux amants, entre amis, familles et moments de solitude, n’en étaient pas restés là : ils avaient ambitionné de se revoir pour fêter leurs 50 ans ! Où ça ? À Rome, bien sûr. En 2018, l’auteur démarrait un deuxième cycle de sa remarquable série, qui trouve ce mois-ci son dénouement dans un (ultime ?) quatrième opus. L’occasion d’effectuer en sa compagnie une dernière balade sous les lumières chaudes de la dolce vita italienne, où pétillent quelques bulles noires, à jamais mélancoliques…

Lire la suite...

Quand la Roumanie réinvente la BD franco-belge : interview de Maria Surducan…

Après avoir conquis ses compatriotes, Maria Surducan, autrice roumaine, voisine de Dracula, débarque aux éditions Les Aventuriers de l’étrange avec plusieurs titres, afin de conquérir le marché francophone.

Lire la suite...

L’autrice Sarah Belmas se confie à BDzoom.com

Nous avons remarqué lors du dernier festival d’Angoulême la première bande dessinée de Sarah Belmas. L’autrice bordelaise se raconte dans « Lever l’ancre », une œuvre autobiographique qui touche par sa grande sincérité. Sarah Belmas a bien voulu répondre à nos questions sur son parcours de vie et ses débuts dans le monde du 9e art.

Lire la suite...

Kan Takahama : entre manga et franco-belge, elle adapte « L’Amant » de Marguerite Duras !

Kan Takahama publie sa première œuvre au format franco-belge, avec une adaptation personnelle de « L’Amant » de Marguerite Duras : un projet inattendu pour la plus franco-belge des autrices de mangas. Invitée par les éditions Rue de Sèvres en janvier 2020, lors du festival international de la bande dessinée d’Angoulême, elle nous a fait l’honneur de nous accorder un entretien.

Lire la suite...
Page 1 sur 431 2 3 »