Interviews

Dans « Les Sortilèges du pope », son premier roman, le scénariste Éric Borg narre les tourments amoureux, voire érotiques, d’une auteure de BD parisienne !

Fondateur du magazine Zoo, critique, scénariste pour le cinéma et la bande dessinée, mais aussi producteur et réalisateur de films ou éditeur, Éric Borg est un hyperactif qui vient d’ajouter une ligne à son riche curriculum vitae avec la publication de son premier roman. Il écrit sur un petit monde qu’il connaît bien, celui du 9e art ; son héroïne est une auteure de BD qui espère passer du bon temps après avoir terminé son dernier album.

Lire la suite...

« Alex & Ani T2 : L’Épreuve d’Hadès » par Silvio Speca et Nathaniel Legendre

Les enfants d’Héraclès, Alexiarès et Anicetos — Alex & Ani pour les intimes —, continuent de perturber dieux, déesses et héros de la mythologie grecque. Déjà mythique (sic), le deuxième volume de leurs aventures est l’occasion de visiter de surprenants paysages des enfers réinventés par le dessinateur Silvio Speca. Le scénariste Nathaniel Legendre est à l’origine de ce revival original et amusé. Passionné de mythologie depuis son plus jeune âge, il nous en dit plus sur son travail de scénariste dans une riche interview.

Lire la suite...

« Imbattable » : un entretien hors cadre avec Pascal Jousselin

C’est dans le magazine Spirou n° 3920 qu’est apparu, pour la première fois, un drôle de super-héros qui passe d’un bond de la préparation de son petit déjeuner à la rescousse de la veuve et de l’orphelin, son nom : Imbattable. Le premier album de ce débonnaire personnage créé par Pascal Jousselin (« Justice et légume frais ») reprend une vingtaine d’aventures prépubliées dans l’hebdomadaire des éditions Dupuis.

Lire la suite...

Interview de Laurel pour sa BD autoéditée « Comme convenu »…

Est-ce que les blogs BD sont l’avenir de la bande dessinée ? Certains se posent toujours la question, même si les éditeurs continuent de piocher dans ce vivier de jeunes créateurs pas toujours polyvalents. Certaines stars ont émergé, comme Boulet ou Pénélope Bagieu. D’autres biens connus y viennent, tel Zep avec la complicité du journal Le Monde. Finalement, toutes ces stars font aujourd’hui partie du système. Pourtant, certains auteurs de talent veulent être maîtres de leurs propres créations, à l’instar de Laurel : rencontre avec une véritable artiste dont le crayon a su conquérir un lectorat fidèle et surtout reconnaissant.

Lire la suite...

« L’Atelier détectives T1 : Les Mystères de la nuit » par Sandrine Goalec et BeKa

Dans les pages jeunesse de BDzoom.com, nous nous entretenons régulièrement avec des auteurs talentueux qui apportent leur patte aux albums qu’ils écrivent et dessinent pour nos chères têtes blondes. C’est à un couple, à l’écriture comme à la vie, que nous avons posé nos questions cette fois-ci : les BeKa, « Be » pour Bertrand Escaich, « Ka » pour Caroline Roque. Ils nous détaillent leur manière de travailler notamment sur leurs derniers titres parus

Lire la suite...

« La Pension Moreau T1 : Les Enfants terribles » par Marc Lizano et Benoît Broyart et « Père et fils (Vater und Sohn) T1 : Les Saisons » par Ulf K. et Marc Lizano

L’enfant est un lecteur exigeant, très exigeant. Il faut le captiver tout en lui procurant des émotions et l’amener à se questionner sans qu’il perde le fil de la lecture. Pour satisfaire les appétits de ce lecteur insatiable et intransigeant, il existe quelques auteurs contemporains pour la jeunesse d’une très grande qualité. Marc Lizano est de ceux-là. Nous vous présentons ses deux dernières publications, avant les réponses qu’il a fort sympathiquement apportées à nos questions.

Lire la suite...

Questions à Vincent Turhan, au sujet du « Chemin des égarés »…

À l’occasion du dernier festival d’Angoulême, nous sommes allés à la rencontre d’un nouveau talent du 9e art : Vincent Turhan. Publié par la maison d’éditions Les Enfants rouges, située dans les Alpes maritimes, son premier album nous a paru vraiment digne d’intérêt !

Lire la suite...

« L’Amour est une haine comme les autres » par Lionel Marty et Stéphane Louis

Vers la fin des années 1920 en Louisiane, Abe le « Noir » et Will le « Blanc » sont devenus amis pour la vie, en dépit d’un monde sudiste en proie au racisme le plus acerbe. Vingt ans plus tard, les deux compères auront désormais à faire face à d’autres épreuves, dont les exactions du Ku Kux Klan et l’amour de Will pour Lady Gwendoline, elle-même héritière de la haine… Installé dans un contexte historique et culturel pour ainsi dire toujours d’actualité, ce nouveau one-shot du label Grand Angle frappe fort et pousse indéniablement à la réflexion sur la question de l’intolérance au quotidien.

Lire la suite...

« Duke T1 : La Boue et le Sang » par Hermann et Yves H.

De « Comanche » (débuté en 1969 avec Greg) à « Sans Pardon » (2015) en passant par « Dylan Stark » (1968) et la relecture du genre que constitue l’entièreté de la série SF « Jeremiah » (de 1979 à nos jours), Hermann n’a finalement jamais quitté les grands espaces du western. Il le prouve une nouvelle fois ce mois-ci avec le premier opus d’une nouvelle série, « Duke », scénarisé par Yves H. et publié au Lombard lors d’un 44e Festival d’Angoulême dont Hermann assure également la présidence. En tant que shérif adjoint d’une bourgade minière du Colorado, Duke a fort à faire pour endiguer la montée de la violence : or, voici que les hommes de main de Mullins, le puissant propriétaire de la mine d’or locale, viennent de commettre l’irréparable en tuant la femme et la fille d’un ouvrier…

Lire la suite...

« Le Spirou de… T11 : Le Maître des hosties noires : » par Olivier Schwartz et Yann

Spirou au Congo ! L’image, référentielle, symbolique et un rien parodique, vaut à elle seule le détour… Bouclant l’aventure débutée en 1946 dans « La Femme-léopard » (paru en mai 2014), Yann et Schwartz content avec un plaisir évident les tribulations de nos héros. Voici donc Spirou, Spip et Fantasio partis accompagner la belle Aniota jusque dans l’ex-colonie belge pour y rapporter un précieux fétiche. Sur leur route se dressent un dictateur africain entouré de savants pas tout à fait dénazifiés et désireux d’atomiser Bruxelles, ainsi que le bon père Lebouc, un missionnaire aux méthodes parfois peu catholiques ! Ampli de nostalgie et d’humour, ce récit (de 64 pages très denses) n’oublie pas d’évoquer avec gravité le racisme ou l’exploitation contrainte du continent noir…

Lire la suite...
Page 1 sur 361 2 3 »