Archives mensuelles : août 2022

« La Gloire d’Héra » et « Tirésias » : entretien avec Christian Rossi

Ces deux histoires de mythologie grecque sont actuellement rééditées, avec un contenu enrichi (23 pages d’études pour chacune) identique à ceux des précédentes éditions intégrales Dargaud de 2011 (2 albums) et de 2017 (1 album). Pour une vue plus précise du contenu de ces albums, voir l’article déjà paru sur BDzoom.com (1). Initialement, « La Gloire d’Héra » paraît en 1996, en un seul album de 77 planches chez Casterman. En 2001, cet éditeur, à l’occasion de la publication augmentée à 92 planches de « La Gloire d’Héra », titre désormais présenté en deux albums, ajoute « Tirésias » du même duo dessinateur-scénariste et sous la même présentation. Le premier album décrit les tribulations d’Héraklès, « l’homme le plus fort du monde », dans un style à la fois réaliste et humoristique, déjà magnifié par les splendides couleurs de Rossi. Le second, « Tirésias », qui raconte ce fier guerrier très libre, aux prises avec les dieux et surtout les hommes et les femmes, possède un style beaucoup plus réaliste, plus fouillé, toujours baigné d’incroyables couleurs. Deux grandes réussites du duo très complice. Rossi, le dessinateur, a accepté de répondre à quelques questions, merci à lui.

Publié dans Interviews | Commentaires fermés

« L’Impudence des chiens » : que vous soyez impuissant et misérable…

Le comte de Dardille a déserté le lit conjugal… et risque de tout perdre ! Car sa femme, Amélie de Figule, peut légitimement réclamer à la fois le divorce et la moitié de sa fortune. Pour défendre son honneur, Dardille doit se préparer à l’épreuve du Congrès : il lui faudra impérativement contenter sa femme, sous l’œil d’un public lubrique et de juges impartiaux. Charge pour un facétieux et vert galant marquis de préparer son ami le comte au défi…

Publié dans L'Art de ... | Commentaires fermés

« La Véritable Histoire du Dahlia noir » labélisée 619 !

Le meurtre non élucidé d’Elizabeth Ann Short, dont le corps a été retrouvé atrocement mutilé, coupé en deux au niveau du bassin et vidé de son sang dans un terrain vague de Los Angeles, le 15 janvier 1947, a donné lieu à différentes spéculations, lesquelles ont inspiré nombre de livres, films, jeux vidéo, etc. Les derniers mois de cette Américaine de 22 ans, plus connue sous le pseudonyme du Dahlia noir (Black Dahlia), sont ici transposés avec un minutieux souci du détail, dans un recueil mêlant bande dessinée et textes informatifs rédigés d’après les documents déclassifiés du FBI, par les auteurs des séries « Freaks’ Squeele » et « Mutafukaz » : un impressionnant et troublant ouvrage d’une centaine de pages qui met l’accent sur la vie, plutôt que sur l’homicide sinistre, de la victime…

Publié dans Actualités, BD de la semaine | Commentaires fermés

« Outlaws » : le mystère Kristina Swany enfin élucidé !

Les lecteurs d’« Orbital », le fameux space opera imaginé en 2006 par Sylvain Runberg, se souviennent de Kristina : sœur de Caleb Swany, le héros de la série, mystérieusement disparue. Elle devient le personnage central de cette nouvelle saga spatiale qui s’annonce tout aussi passionnante. Au dessin, Éric Chabbert se révèle excellent dans ce nouveau défi graphique qu’il affronte en virtuose.

Publié dans Actualités, BD de la semaine | Commentaires fermés

Être caricaturiste sous Erdogan ?

Ersin Karabulut est un auteur de bande dessinée turc, né en 1981 de parents laïcs et plutôt progressistes, mais vivant dans des quartiers déshérités d’Istanbul. Dans ce milieu, devenir dessinateur devient très vite une ambition contrariée. C’est ce qu’Ersin Karabulut a décidé de raconter, en remontant dans ce premier volume à ses très jeunes années, jusqu’à ses premières collaborations dans la presse satirique. Il a depuis créé sa propre revue et ne cesse de défendre la liberté d’expression…

Publié dans Actualités, BD voyages | Commentaires fermés

Eduardo Teixeira Coelho : le maître portugais (seconde et ultime partie) !

Lorsque ses premiers dessins apparaissent en France dans les pages du grand magazine Vaillant, au milieu des années 1950, Eduardo Teixeira Coelho compte déjà une longue carrière derrière lui dans son Portugal quasi natal. Voici la suite — et la fin — de l’évocation de ce grand créateur de l’après-guerre qui, comme beaucoup d’autres, finira sa vie dans la misère… Pour lire la première partie, cliquez ici : Eduardo Teixeira Coelho : le maître portugais (première partie) !.

Publié dans Patrimoine | Commentaires fermés

Métal hurlant n° 4 : souvenirs… souvenirs…

Cette quatrième livraison de la nouvelle version XXL trimestrielle de Métal hurlant évoquera bien des souvenirs aux lecteurs aux crânes dégarnis qui ont découvert la revue au cours des années 1970/1980. Une vingtaine de récits complets réalisés en ces années fastes sont au menu, signés par une équipe de jeunes auteurs alors prometteurs. Une plongée émouvante au cœur d’un passé à la fois proche et déjà lointain : âge d’or de ce que l’on appelait à l’époque la nouvelle BD.

Publié dans Actualités, Patrimoine | Un commentaire

Spirou, mort et renouveau d’une icône franco-belge…

Si Spirou est apparu pour la première fois le 21 avril 1938, les éditions Dupuis, créées en avril 1922, ont pour leur part vécu un moment d’éternité en célébrant leur centenaire cette année. Pour l’occasion, « Les Aventures de Spirou et Fantasio » sont relancées au détour d’un 56e tome, nouvellement piloté par Sophie Guerrive, Benjamin Abitan et Olivier Schwartz. Voici nos héros de retour dans la cité sous-marine de Korallion, surprenant décor imaginé par Jean Roba et Franquin pour « Spirou et les hommes-bulles » en 1964. Entre modernité et tradition graphique, utopies et dérives scientifiques, ce récit en 57 planches laisse la part belle aux mythes fondateurs de la saga, tout en posant une ultime question à ses lecteurs de tous âges : sacrifié ou ressuscité, le messianique groom rougeoyant invitera-t-il à une (religieuse) lecture revivifiée de la bande dessinée franco-belge ?

Publié dans L'Art de ..., Meilleures ventes | 2 commentaires

« Les 7 Vies de l’Épervier » : Patrick Cothias se lâche…

Les lecteurs passionnés par cette saga lancée en 1982 dans Circus par Patrick Cothias et André Juillard, outre de multiples préquelles, attendaient avec appréhension la publication de ce nouvel opus. André Juillard, dessinateur phare de la nouvelle génération des années 1980, avait précédemment annoncé l’abandon de ses personnages au dessinateur serbe Milan Jovanović. Un héritage à haut risque, d’autant plus que le bouillant scénariste,libéré de la modération bien connue de son compère de toujours, risquait de déraper…

Publié dans Actualités, Patrimoine | 3 commentaires

Le phare au trésor de Stevenson…

Alors qu’il a une vingtaine d’années, Stevenson se rend sur l’île où son père, ingénieur, construit un phare. Jusque-là, du côté d’Edimbourg, l’étudiant Stevenson s’est plutôt laissé vivre et ce séjour forcé n’est pas vraiment de son goût. Il faut dire que Earraid (Aros, dans le récit) est un îlot difficile d’accès : on peut, deux fois par jour, y accéder à pied sec depuis l’île voisine de Mull au large des côtes écossaises…

Publié dans Actualités, BD voyages | Commentaires fermés