BD voyages

« Maison sans fenêtres » par Didier Kasaï et Marc Ellison

Voyager et lire, c’est ouvrir des portes et des fenêtres, et puis il y a ces reportages qui ouvrent sur des maisons « sans fenêtres » et, pour tout dire, sur des pays sans perspectives évidentes. C’est le cas de la République Centrafricaine qui, depuis le conflit intérieur de 2013, subit une crise terrible et à propos duquel le photojournaliste britannique Marc Ellison et l’illustrateur local Didier Kassaï brossent un tableau incroyable, notamment sur les conditions de vie des enfants…

Lire la suite...

« Essence » par Benjamin Flao et Fred Bernard

Dès la couverture, « Essence » nous accroche. Que fait ce type en tenue de vacancier, bidon à la main, dans une station-service à l’évidence désaffectée, regardant on ne sait trop quoi, tandis qu’à l’arrière, dans l’ombre, se tient une femme énigmatique ? Une histoire de panne d’essence ? Ce serait trop simple ! Et c’est évidemment bien plus que ça, dans cet album dont on peut déjà dire que ce sera l’un des meilleurs de 2018…

Lire la suite...

« Le Lac de Feu » T1 et T2 par Matt Smith et Nathan Fairbairn

Que diriez-vous pour une fois d’un voyage dans le temps, en pays Cathare, vers 1220 ? Mieux, d’un voyage en ces temps (évidemment disparus !) où l’obscurantisme de fous de dieux s’attaquait à des mystiques Albigeois ? Mieux encore, à une époque où « un vaisseau spatial grouillant de prédateurs sanguinaires s’écrase quelque part dans les montagnes » ? Là, évidemment, ça attise votre curiosité…

Lire la suite...

« Leda Rafanelli : la Gitane anarchiste » par Sara Colaone, Francesco Satta et Luca de Santis

Il y a des individus qui font de leur vie un voyage incessant, jamais là où on les attend et toujours prêts à se bouger les neurones, pour réfléchir et aller voir plus loin, si on n’y penserait pas mieux. C’est le cas de Leda Rafanelli, une femme étonnante, trépidante, atypique, qui n’a pas les deux pieds dans le même sabot, ni les idéaux dans le même moule…

Lire la suite...

« Giant »T2 par Mikaël

Aux États-Unis, à New York, au début des années trente, dans ce monde qui voit haut, qui voit loin, il y a ces immeubles qui se mettent à gratter le ciel, et puis des hommes sans vertige qui nous le donnent ; des géants, enfin, des colosses… aux pieds d’argile. C’est le cas de Dan, le héros de ce diptyque, un Irlandais qui se laisse aller à une faiblesse qui lui revient comme un boomerang. Et le boomerang s’appelle Mary Ann…

Lire la suite...

« Jamais » par Bruno Duhamel

Quand on voyage, c’est pour voir des choses, voir des gens. Quand on ne peut plus voir, il faut alors voyager dans sa tête, avec les images d’hier, les visages d’avant-hier et le monde extérieur bien balisé, immuable… C’est le cas de Madeleine, la vieille dame héroïne du dernier album de Duhamel, sauf qu’autour de cette femme de caractère, tout n’est pas immuable, loin de là…

Lire la suite...

« Vies volées » par Mayalen Goust et Matz

De 1976 à 1983, l’Argentine a connu une dictature sauvage (pléonasme, évidemment !) qui a éliminé 30 000 opposants politiques. À l’abomination succède toujours le pire et les responsables n’ont pas hésité à arracher leurs bébés à des jeunes femmes condamnées, des enfants nés en captivité et auxquels ils ont retrouvé des familles…

Lire la suite...

« Les Plus Beaux Bateaux des Antilles-Guyane et Saint-Pierre et Miquelon » par Luko

Pour commencer l’année 2018, petite parenthèse culturelle et patrimoniale, aussi historique qu’exotique, avec un album consacré aux « Plus Beaux Bateaux des Antilles-Guyane et Saint-Pierre et Miquelon » qui fait suite à un premier tome consacré aux « Plus Beaux Sites et bâtiments des Antilles Guyane ». Entre textes documentaires, illustrations pleine page et planches de BD souvent muettes, Luko donne à voir, à rêver et à apprendre…

Lire la suite...

« Chibanis : de l’immigré au chibani » Collectif

Chibani est le terme affectueux pour désigner les Algériens venus après la Seconde Guerre mondiale travailler en France, c’est-à-dire chez eux puisque l’Algérie, jusqu’en 1962, était française. Cela veut dire littéralement cheveux blancs et cet album retrace leurs parcours, illustrés par des auteurs de bande dessinée…

Lire la suite...

« Maria et Salazar » par Robin Walter

La situation des migrants en Europe fait oublier à certains qu’un pays comme la France s’est enrichi au vingtième siècle de populations très importantes. Par exemple, des centaines de milliers de Portugais s’y installent pour travailler et échapper à la pauvreté. Ce sont là des voyageurs particuliers, qui non seulement occupent les emplois difficiles ou subalternes, mais aussi enrichissent le pays qui les accueille et, paradoxalement, celui qui les a fait fuir.

Lire la suite...
Page 3 sur 44« 1 2 3 4 5 »