BD voyages

Affaire criminelle hors-norme à Barcelone !

En 1912, Barcelone est secouée par une affaire de serial-killer d’un genre très spécial : une femme bientôt surnommée « La Vampire de Barcelone ». L’album retrace ce fait divers, pas si divers que cela, et en reconstitue l’enquête dans les pas d’un juge d’instruction qui va tomber des nues…

Lire la suite...

Tintin n’est pas mort, il voyage encore !

Le 19 juin, paraîtra, en kiosques et en librairies, le n° 1 de Tintin c’est l’aventure : un nouveau et épais trimestriel (144 pages !) lancé par Moulinsart, en partenariat avec les éditions Prisma et des journalistes du magazine GÉO. Tout ce beau monde surfant sur la vogue des mooks pour revisiter l’univers d’Hergé avec des reportages et des enquêtes où Tintin part à la découverte du monde d’aujourd’hui, en textes, en images, en photos, et avec un petit peu de bandes dessinées.

Lire la suite...

Hollywood, loin des mythes…

S’appeler « Nevada » (Nevada Marquez, pour bien marquer la filiation mexicaine) quand l’histoire se situe dans le Nevada, c’est simple, attractif, mais peu original. Ce qui l’est davantage avec cette nouvelle série, c’est d’une part le rapprochement thématique Far-West (finissant) et industrie (naissante) du cinéma hollywoodien ; d’autre part, la juxtaposition de montures fort différentes, celles de cavaliers indiens et celle d’un « biker » traversant le désert… En tout cas, dans la première planche !

Lire la suite...

Deux petits tours à la plage ?

Passer ses vacances à l’hôtel ou séjourner dans la maison familiale le temps d’un été, c’est à coup sûr se forger des souvenirs, des bons et des moins bons. Et ce sont eux qui réapparaissent plus forts que jamais quand il est question de vendre « La Maison de la plage »; ce sont eux, encore, qui tissent des liens étroits, voire tendus, entre l’« Ariston Hotel » et ses propriétaires, des souvenirs quelquefois très douloureux, qu’on soit en France ou en Italie…

Lire la suite...

Akouna… Mamada ?

Que diriez-vous d’un petit voyage en Namibie, chez Les Himbas, mais version déjantée, un « Safari Riri » dans le Kaokoland où vit ce peuple dont les membres se teignent traditionnellement la peau en rouge avec une pommade réalisée à base de graisse animale et de poudre d’hématite pour se protéger du soleil, de la sécheresse de l’air et des insectes ?! Alors, comme le tome 3 de « Mamada » est enfin paru, c’est le moment…

Lire la suite...

Gracias a la… Violeta !

Violeta, c’est Violeta Parra (1917–1967), chanteuse chilienne aujourd’hui adulée dans son pays puisque son œuvre protéiforme est à présent réunie dans un musée qui porte son nom à Santiago du Chili. Pourtant, sa vie fut un combat difficile, souvent incompris, par ses proches comme par son peuple, ce que retrace l’album « Violeta Corazon maldito »…

Lire la suite...

Laissez-vous guider… en BD !

Après le « Guide de Paris », deux nouveaux ouvrages viennent étoffer le catalogue des éditions Petit à Petit : le « Guide des Châteaux de la Loire » et le « Guide de la Corse », deux belles réalisations qui « racontent » en bandes dessinées et multiplient les informations. En attendant les guides annoncés de Rome et Barcelone, laissons-nous guider…

Lire la suite...

Les humains, espèce toxique ?

L’héroïne de cette histoire avait rêvé, petite, de devenir fermière. Son milieu familial américain ne l’y a pas poussé, mais, à présent, ceux qu’elle appelle « les gros cons de la création », autrement dit les humains, ces « super prédateurs », lui en donnent l’occasion, mieux : l’obligation ! Les hommes, machos assoiffés d’argent et gavés de pouvoir, sont en effet en train d’émasculer la Terre. C’est la guerre civile, la fin du monde, il faut fuir…

Lire la suite...

L’Art brut en bande dessinée ?

Il faut un petit grain de folie pour se mettre à dessiner, à peindre, à écrire, mais qu’en est-il chez ceux que l’on traitait de fous, qu’on envoyait à l’asile d’aliénés, qu’on privait de vie publique ? C’est ce que tente de raconter « Enferme-moi si tu peux » en évoquant six créateurs, célèbres ou pas, dont la reconnaissance artistique fut problématique sous l’appellation d’art brut ; c’est aussi ce qu’évoque « La Trahison du réel » à travers le destin édifiant d’Unica Zürn qui vécut avec Hans Bellmer…

Lire la suite...

Road-movie breton… en cyclomoteur !

Sous-titré « L’Ultime épopée des Terre-Neuvas », « Phare Ouest » est la plaisante virée en Bretagne d’un adolescent accompagné de son grand-père, un duo genre Tintin bien propre sur lui accompagné d’une sorte de capitaine Haddock, buveur, bravache, la répartie bien balancée et la provoc en embuscade…

Lire la suite...
Page 3 sur 50« 1 2 3 4 5 »