BD voyages

Angela Davis : les combats d’une vie !

Dans l’Amérique profondément raciste des années soixante, une femme s’impose, s’oppose : Angela Davis, une femme, une égérie, une force. C’est ce destin incroyable que raconte l’album « Miss Davis » et il n’est vraiment pas inutile de redécouvrir ce qu’elle a vécu, ce qu’elle a défendu bec et ongles pour donner au peuple noir sa dignité et les droits auxquels tout humain doit prétendre…

Lire la suite...

Tant qu’il y aura des femmes…

Il n’y a pas d’histoires d’hommes sans histoire de femmes et, qu’on parte à la guerre ou qu’on en revienne, elles sont aux premières loges ! Le problème, quand on en revient, c’est que la vie s’est écoulée en votre absence, qu’elle a pris ses aises et ses malaises, loin des combats, mais tout près des rumeurs, des rancœurs, des jalousies… « Puisqu’il faut des hommes » est, typiquement pourrait-on dire, un de ces récits qui fait mal et qui fait du bien, douloureux et savoureux à la fois…

Lire la suite...

Une mère libre et voyageuse…

L’ouverture sur le monde passe par l’éducation et par l’expérience acquise avec les parents, qu’il s’agisse de voyages ou de longs séjours professionnels. C’est le cas de l’auteur qui, dans les pas de sa mère enseignante, a découvert le Maroc, Haïti, le Mali, la Réunion, le Togo… sans oublier le Jura ! « Sur la vie de ma mère » n’est pourtant pas qu’un carnet de voyages, c’est aussi la biographie d’une maman décédée trop jeune, ainsi que la vision qu’un enfant a eue de ces pays et de la vie indépendante de sa mère.

Lire la suite...

Quand la haine n’osait pas dire son nom…

Certains font de certaines situations des problèmes là où d’autres n’en voient pas. Les premiers ont alors deux solutions : affronter le prétendu problème ou le nier. Pour le nier, deux solutions encore : l’éliminer purement et simplement ou l’écarter de la vue. Ce qu’on ne voit plus n’existe plus ! C’est la solution choisie par Mussolini en 1938 vis-à-vis de centaines d’homosexuels et c’est ce que raconte « Au pays des vrais hommes »…

Lire la suite...

Serial-killer chez les Aztèques ?

Loin, géographiquement, de sa série nippone, « Okko » (10 tomes chez Delcourt entre 2005 et 2015) ou de sa série viking (les scénarios des 6 tomes d’« Aslak » dessinés par Fred Weytens, chez Delcourt entre 2012 et 2019), Hub décide d’aller voir ailleurs, sur un autre continent, au Mexique et au temps des Aztèques. La bande dessinée a déjà beaucoup fréquenté ces territoires et leurs peuples légendaires, mais Hub choisit d’y inscrire un récit policier, entendons par là un récit basé sur des meurtres et deux enquêtes parallèles. Et, tant qu’à faire, pour une trilogie et 184 pages par album. Le projet est ambitieux, mais la réalisation incontestablement à la hauteur.

Lire la suite...

À l’école d’un peintre…

« L’Écolier en bleu », sous-titré « Chaïm Soutine (1941-1943) », évoque la vie de Chaïm Soutine, peintre russe, dont la vie est loin d’être parfaitement connue jusqu’à ce qu’il arrive à Paris en 1912. L’homme est d’ailleurs peu sociable et sa vie de bohème parisienne est tendue par la solitude, la marginalité, la misère. Seul compte peindre pour lui, coûte que coûte, quitte à être inclassable. Mais ce n’est pas à cette période que les auteurs de « L’Écolier en bleu » nous invitent…

Lire la suite...

Les éditions Félès… Une nouvelle griffe !

Créer une nouvelle maison d’édition, c’est comme improviser un voyage, avec des inconnus pour des inconnus, et tout voyage est renaissance. C’est d’autant plus vrai que les éditions Félès se donnent pour logo un chat égyptien, Félès, forme animale de Bastet : « À l’image de Bastet, déesse égyptienne de l’enfantement, notre équipe accompagne la naissance des albums, encourage le désir de procréation des auteurs, et vise le bonheur des lecteurs. » Sous la houlette de Blandine Lanoux et de Giuseppe Manunta, les toutes jeunes éditions Félès, installées en Alsace, comptent déjà quelques fort beaux titres à leur catalogue…

Lire la suite...

Rapporter le monde en BD…

Tous les trimestres, depuis déjà 10 ans, la revue XXI fait le tour du monde en enquêtes, récits, photos et reportages en bande dessinée. La revue a la bonne idée de réunir ses récits BD en recueils spéciaux. Celui qui vient de paraitre regroupe ainsi huit de ces bandes dessinées, autant dire qu’on y voyage beaucoup avec des auteurs aux styles extrêmement divers…

Lire la suite...

Liban d’hier… et d’aujourd’hui ?

Il y a un an paraissait le premier tome de « La Guerre des autres » et, à l’heure où le Liban connait une crise politique, cette histoire en deux tomes prend un relief supplémentaire. Déjà, nous disions que le titre renvoyait en soi à cette réalité insupportable : la guerre, c’est celle des autres, de ces autres qui pour des raisons économiques, religieuses, territoriales vous embarquent dans l’affrontement, l’intolérance, l’horreur. Ce deuxième tome et son sous-titre « Couvre-feu sur Beyrouth » confirment le diagnostic !

Lire la suite...

Soif… de Sibérie !

À force d’explorer le monde, certains aventuriers finissent bien par comprendre que ce qui les pousse, c’est l’ambition de s’explorer soi-même, découvrir qui l’on est, loin de ce que l’on est d’ordinaire. Rien de mieux que l’extraordinaire pour cela et l’extraordinaire, c’est précisément la vie ordinaire des autres. Sylvain Tesson l’a bien compris et cette adaptation de son séjour « Dans les forêts de Sibérie », paru en 2011, le démontre aisément (et son prix Renaudot, tout neuf pour « La Panthère des neiges, également ! ).

Lire la suite...
Page 2 sur 52« 1 2 3 4 »