BD de la semaine

« Comme une odeur de diable : contes de Claude Seignolle » par Laurent Lefeuvre

Belle démonstration de la maîtrise du graphisme à l’américaine, tendance EC Comics, de la part de Laurent Lefeuvre, sur de macabres contes populaires adaptés (ou réinventés) par Claude Seignolle, à l’occasion du centenaire de cet écrivain majeur du fantastique…

Lire la suite...

« Je veux une Harley T5 : Les Quinquas requinqués » par Frank Margerin et Marc Cuadrado

Rock’n roll, gros cubes, humour et nostalgie sont une fois de plus au riche menu de cet album concocté avec amour par Marc Cuadrado et Frank Margerin : deux papys de la BD qui, comme leurs héros, se souviennent la larme à l’œil du bon vieux temps. Une bonne bière, un bon vieux rock et c’est reparti !

Lire la suite...

« Le Petit Rêve de Georges Frog » par Phicil

Injustement passés inaperçus lors de leur première parution entre 2006 et 2010 aux éditions Carabas, ces quatre récits anthropomorphiques sur le monde du jazz et les années de dépression américaines pendant les années trente trouvent, grâce à ce nouvel écrin en un seul tome concocté au sein de la collection Métamorphose, une nouvelle dimension narrative peut-être plus cohérente, et, on l’espère, un nouveau public !

Lire la suite...

« Dent d’ours T5 : Eva » par Alain Henriet et Yann

Proposant une intrigue passionnante et riche, ce cinquième et avant-dernier chapitre de la série d’aventures aéronautiques située durant la Seconde Guerre mondiale se conclut sur un suspens laissant le lecteur haletant.

Lire la suite...

« L’Homme qui n’aimait pas les armes à feu T4 : La Loi du plus fort » par Paul Salomone et Wilfrid Lupano

Conclusion d’un western spaghetti, aussi sombre et dramatique que parodique et décalé, qui a su susciter un intérêt grandissant, au fur et à mesure de la publication de quatre albums : une œuvre parfaitement orchestrée et maîtrisée, tant sur le plan graphique (belle prestation de Paul Salomone, dont c’est la seule véritable production professionnelle) que narratif. Ce qui n’a rien d’étonnant quand on sait que le scénariste est celui qui a aussi commis « Les Vieux Fourneaux » !

Lire la suite...

« Jack Wolfgang T1 : L’Entrée du loup » par Henri Reculé et Stephen Desberg

Le formidable succès de « Blacksad » titille bien des auteurs de bandes dessinées qui, pour la plupart, ont, jusqu’à présent, fait demi-tour avant de se risquer dans l’aventure. Stephen Desberg et Henri Reculé ont osé relever le défi avec la création de « Jack Wolfgang » : série anthropomorphique réaliste qui ne manque pas d’atouts.

Lire la suite...

« Kiliwatch » par Éric Hérenguel & co

Paru en début d’année ce recueil d’histoires courtes autodistribué par les prometteuses éditions Caurette (1) met en scène une héroïne au caractère bien trempé et son ami robot Banjo : un duo détonnant d’aventuriers qui a le chic pour se mettre dans des situations bien compliquées, dont il se sort, en général, grâce à une bonne dose de gros calibres et de mauvais esprit !

Lire la suite...

« L’Été en pente douce » par Jean-Christophe Chauzy et Pierre Pelot

Publié chez un éditeur en déroute en 1980, devenu en 1987 un film aujourd’hui culte, et aujourd’hui adapté pour la BD en un one-shot somptueux, le destin de « L’Été en pente douce » est, à lui seul, un roman placé sous le signe des rencontres improbables.

Lire la suite...

« Lady of Shalott » par Daniel Ceppi

En mêlant habilement les univers et les personnages de ses deux séries phares (« Stéphane Clément, chroniques d’un voyageur » et « CH Confidentiel ») dans un palpitant et très dense thriller situé dans sa ville d’origine, le Genevois Daniel Ceppi opère un retour remarqué à la bande dessinée.

Lire la suite...

« Les Beaux Étés T3 : Mam’zelle Estérel » par Jordi Lafebre et Zidrou

Véritable comédie en bande dessinée, « Les Beaux Étés », dont le riche casting ferait pâlir de jalousie plus d’un metteur en scène, évoque avec justesse une époque déjà lointaine où, paraît-il, il faisait bon vivre.

Lire la suite...
Page 3 sur 147« 1 2 3 4 5 »