BD de la semaine

Thorgal : nouveau départ…

Après « Aniel », ultime épisode de la série mère écrit par Yann et dessiné par Grzegorz Rosinski, puis la conclusion convergente des séries parallèles « Kriss de Valnor « et « Louve », les aventures de « Thorgal » peuvent repartir sur un nouveau pied. Pour une fois, le héros est de retour chez lui et passe des jours paisibles auprès de sa femme Aaricia et de ses enfants Louve et Jolan. Pas pour longtemps !

Lire la suite...

« Le Scorpion » : aux origines des Trebaldi…

Retrouver les pages mouvementées aux images flamboyantes d’Enrico Marini est déjà une promesse de régal pour les yeux. Lorsque le génial dessinateur met en scène son héros fétiche, « Le Scorpion », avec la complicité de son compère Stephen Desberg au scénario c’est Noël avant l’heure. Des dessins superbes, une histoire béton, le souffle de la grande aventure, que demander de plus ?

Lire la suite...

« La Vallée des immortels » T2 : immortels Blake et Mortimer…

Fidélité à l’esprit d’Edgar P. Jacobs est le mot d’ordre donné par l’éditeur aux auteurs qui depuis la disparition du créateur se frottent aux aventures de « Blake et Mortimer ». Yves Sente en habitué de la série, flanqué des deux Néerlandais adorateurs de la ligne claire, Teun Berserik et Peter Van Dongen, respectent à la lettre la consigne. La présente conclusion du diptyque « La Vallée des immortels » est un modèle du genre.

Lire la suite...

« Nobody saison 2 » : encore un éblouissant polar signé Christian de Metter…

Si la première saison de cette série policière avait des relents de « True Detective », de « The Wire » ou de « Fargo », cette nouvelle intrigue, axée sur l’enlèvement d’une adolescente issue de la haute société romaine, lorgne plutôt du côté des films italiens ou français des années soixante-dix : mais n’en est pas moins impressionnante !

Lire la suite...

« Mattéo », cinquième époque » : Adieu l’Espagne…

Voici plus de dix ans déjà que Jean-Pierre Gibrat s’est lancé dans l’évocation de la vie de Mattéo, jeune homme révolté, puis adulte au destin contrarié par les turbulences de la grande Histoire. Après la guerre de 1914, la Révolution russe puis le Front populaire, Mattéo participe aux heures chaudes de la guerre d’Espagne. Cinquième et avant-dernier épisode d’une errance tumultueuse magnifié par un dessinateur toujours plus fascinant.

Lire la suite...

La crise de la cinquantaine vue par Davodeau et ses copains…

Après diverses bandes dessinées de reportages ou docu-BD plutôt réussies (1), l’auteur majeur du 9e art contemporain qu’est Étienne Davodeau renoue avec la fiction, en s’inspirant de la mauvaise passe due au passage du cap de la cinquantaine vécue par l’un de ses amis : Christophe Hermenier, concepteur graphique et photographe, dissimulé ici sous les traits d’Yvan. Avec un autre de ses proches, son collègue breton Joub, il aborde ce virage délicat de la vie d’un homme, avec tendresse, mais aussi avec humour, dans ce salutaire récit…

Lire la suite...

« Jusqu’au dernier » : attention chef d’œuvre !

« John Tanner », « Mondo Reverso », « Odawa », « Lonesome », « Undertaker »… le western est partout en cette fin d’année. Un one shot devrait retenir particulièrement l’attention des amateurs du genre, mais pas seulement. « Jusqu’au dernier », un petit bijou du label Grand Angle qui confirme le fort potentiel d’un duo d’auteurs au top : Jérôme Félix et Paul Gastine.

Lire la suite...

« Nathanaëlle » : variation déjantée sur le thème de l’homme du futur devenu immortel…

Dessinateur et scénariste catalogué auteur indépendant et dont le nom est, la plupart du temps, accolé à celui de son alter ego Philippe Dupuy – avec lequel il a partagé, en 2008, le Grand Prix de la ville d’Angoulême -, Charles Berberian débarque aujourd’hui sur un terrain où l’on ne l’attendait guère : une somptueuse fresque de science-fiction métaphorique, enluminée par le splendide trait hyperréaliste, en couleurs directes, de son ami Fred Beltran.

Lire la suite...

« Senso » : les jeux de l’amour et du hasard vus par Alfred…

Lui, il est là par hasard, et elle, elle ne voulait pas venir ! Pourtant, ces deux cinquantenaires vont être présents, tous les deux, à cette même fête de mariage, dans un vieil hôtel du sud de l’Italie… Avec cette belle et poétique facétie, l’auteur de « Come Prima » (1), Fauve d’or — Prix du meilleur album — au festival international de la bande dessinée d’Angoulême en 2014, met finement en scène les émotions, les hésitations, les désirs et l’anxiété d’une rencontre, alors que tout se met en œuvre pour séparer ces deux êtres un peu à la dérive…

Lire la suite...

« Aristophania » : bienvenue dans l’Azur…

Riche fin d’année pour Xavier Dorison qui propose, pardon du peu, trois albums incontournables, « Le Château des animaux », « Undertaker » et le second épisode d’ « Aristophania ». Une petite merveille de french fantasy concoctée avec la complicité talentueuse de Joël Parnotte. Un album de conte fascinant qui fera rêver petits et grands.

Lire la suite...
Page 3 sur 170« 1 2 3 4 5 »