BD de la semaine

Trondheim sur tous les fronts…

Lewis Trondheim, l’un des plus emblématiques auteurs de ce que l’on appelle, depuis presque 20 ans maintenant, la « nouvelle bande dessinée », a une actualité de début 2020 plutôt chargée. Outre le fait de redonner vie à la série « Donjon » avec son copain Joann Sfar (1) et de continuer les nouvelles aventures de Lapinot, son personnage phare (avec un album indispensable), l’éminent Thierry Groensteen lui consacre un copieux recueil d’entretiens, qui survole toute sa féconde carrière, et il va être, lui-même, le héros d’une importante exposition au prochain festival d’Angoulême.

Lire la suite...

« Le Lion de Judah » : une trilogie africaine…

Dans un récent entretien, Stephen Desberg confiait son désir de sortir des longues séries aux intrigues policières qui ont fait son succès, pour s’orienter vers des histoires plus courtes aux thèmes plus variés. Pari réussi avec ce « Lion de Judah » qui offre, à l’excellent Hugues Labiano, l’occasion de nous régaler d’images somptueuses d’une Afrique coloniale qu’il rêvait de mettre en scène.

Lire la suite...

Tant qu’il y aura des femmes…

Il n’y a pas d’histoires d’hommes sans histoire de femmes et, qu’on parte à la guerre ou qu’on en revienne, elles sont aux premières loges ! Le problème, quand on en revient, c’est que la vie s’est écoulée en votre absence, qu’elle a pris ses aises et ses malaises, loin des combats, mais tout près des rumeurs, des rancœurs, des jalousies… « Puisqu’il faut des hommes » est, typiquement pourrait-on dire, un de ces récits qui fait mal et qui fait du bien, douloureux et savoureux à la fois…

Lire la suite...

Donjon, la série mythique de Sfar et Trondheim, revient… : et ça nous fait plaisir !

Commencée en 1998, suspendue en 2009, la série « Donjon » semblait s’être définitivement arrêtée en 2014 avec la publication des 35e et 36e albums. 2020 marque son come back retentissant et réussi ; deux titres déjà sortis en janvier, cinq sont prévus sur l’année. De quoi ravir ses anciens lecteurs et enthousiasmer des petits nouveaux, intrigués par la résurrection de cette mythique série de médiéval fantastique.

Lire la suite...

Emily, toi La Venin, attention aux autres serpents, autrement plus dangereux…

À la fin du tome 1, l’héroïne de Laurent Astier, après son acte de vengeance dont on ne connaît pas encore tous les ressorts, échappait à la meute de ses poursuivants en tenue de religieuse. Emily continue sa route vers le Texas, suivie de près par le mystérieux Indien à qui elle avait sauvé la vie. L’album alterne l’intrigue actuelle (en 1900), comme le précédent, avec des retours vers le passé (1887), comme autant d’éclairages sur les motivations des personnages, bons et mauvais.

Lire la suite...

Du « Tif et tondu » en veux-tu en voilà !

En attendant la parution de l’album en couleurs de la reprise exceptionnelle par Blutch & Robber de la série mythique « Tif et Tondu » — annoncée pour le 31 janvier 2020 aux éditions Dupuis —, jetez-vous sur le quatrième tome de l’intégrale chronologique de ces deux héros détectives (dessins de Will, scénarios de Maurice Rosy, et dossier de présentation dû au couple Pissavy-Yvernault) ou sur « L’Ombre sans corps » écrit par Maurice Tillieux (avec toujours une splendide mise en images de Will) et commenté par le journaliste Hugues Dayez pour le label Niffle : tout est bon dans ces trois versions de « Tif et Tondu » !

Lire la suite...

Entre western mexicain et film de zombies, « Muertos » de Pierre Place est aussi une critique sociale…

Dans le Mexique profond du début du XXe siècle, une horde de calaveras (figures mythiques du folklore mexicain ressemblant à des squelettes), surgie de nulle part et menée par une sorte de mort-vivante muette et écorchée, exécute peones ou bourgeois avec la même violence et agressivité.

Lire la suite...

Adapter « Couleurs de l’incendie » : le récit d’une infernale vengeance féminine…

En évoquant en 2013 une rocambolesque escroquerie aux monuments aux morts dans « Au revoir là-haut », Pierre Lemaître signait un chef-d’œuvre, salué notamment du Prix Goncourt. Adapté brillamment tant par Christian De Metter (album paru chez Rue de Sèvres en 2015) que par Albert Dupontel (film en 2017), le roman pouvait laisser espérer une suite…de fait déjà imaginée par son auteur. Dans « Couleurs de l’incendie », de nouveau adapté par Christian De Metter, l’on retrouvera Madeleine Péricourt en héroïne inattendue, plongée dans un imbroglio politico-financier à la fin des années 1920. Non sans drames ni vengeances dignes de Dumas ou Balzac… Ni correspondances avec l’actualité et la question de la place des femmes dans notre société, encore un siècle plus tard.

Lire la suite...

Un « Bob et Bobette » décapant par Krings et Zidrou…

Même si les albums des éditions Standaard sont très mal diffusés en France, la série des hommages à « Bob et Bobette » entreprise depuis le début de 2018 (1) — et dont le troisième opus est sorti en novembre dernier — mérite vraiment votre attention. Ces albums, mettant toujours en scène ces héros familiaux et un brin moralisateurs créés par Willy Vandersteen (en 1945), se révèlent parfois plus ou moins iconoclastes. Quoi qu’il en soit, « Le Reboutant Rebouteux », signé par Jean-Marc Krings et Zidrou, lui, ne manque pas de charme : loin de là !

Lire la suite...

« Angel Wings » : enquête à Tinian…

Avec le western, les bandes dessinées d’aviation ont le vent en poupe, et ce ne sont pas les nostalgiques de « Buck Danny » ou de « Tanguy et Laverdure » qui s’en plaindront. « Angel Wings », série phare de la collection Cockpit des éditions Paquet, appartient à cette race de BD avec, cerise sur le gâteau, une héroïne qui ne manque ni de caractère ni d’atouts physiques.

Lire la suite...
Page 2 sur 170« 1 2 3 4 »