BD de la semaine

« L’Ange exterminateur » : la vengeance est un plat qui se mange glacial !

Déjà scénariste de deux albums parus chez Mosquito avec le regretté Sergio Tisselli, François Corteggiani poursuit ici sa collaboration avec des dessinateurs transalpins. Parmi eux : Lele Vianello, ancien assistant de l’emblématique Hugo Pratt, devenu le créateur d’une douzaine d’albums en tant qu’auteur complet. Cet « Ange exterminateur » est son treizième…

Lire la suite...

Jérémie Moreau : un auteur habité !

Après son « Singe de Hartlepool » (avec Wilfrid Lupano au scénario), Jérémie Moreau a poursuivi, seul maître à bord, une carrière remarquée (1) et remarquable, s’affirmant, album après album, comme l’un des auteurs phares de toute cette génération qui se complaît avec talent dans les contes philosophiques. « Les Pizzlys », son nouveau roman graphique initiatique — consacré à nos rapports à l’environnement, au retour aux sources, à la spiritualité et à l’écologie — ne fait pas exception !

Lire la suite...

« À prix d’or » T1 et T2 : deux invitations à la grande aventure !

En ces temps compliqués, où réaliser un album classique est devenu financièrement difficile pour son dessinateur, ce sont deux volumes simultanés que propose le diptyque « À prix d’or ». De quoi interpeller les lecteurs, encore nombreux à apprécier les récits aux multiples rebondissements qui sont synonymes d’évasion vis-à-vis d’un monde bien sombre. Ce diptyque tient les promesses évoquées par ses alléchantes couvertures, tant au niveau du scénario — haletant — que des dessins dynamiques.

Lire la suite...

« Monsieur Léon » et la couleur des sentiments…

Monsieur Léon a vu le jour dans le Série or « Haut les masques ! » de Fluide glacial, paru en septembre 2020 au début du monde d’après. Comme tout un chacun, Monsieur Léon a subi les obligations de la crise sanitaire liée à la covid-19 : confinement, attestation de sortie, pénurie, contrôle policier… D’aventure en aventure publiée dans le célèbre « magazine d’Umour et de Bandessinées », Monsieur Léon a fini par avoir son album éponyme, sous les pinceaux de Julien Solé et les histoires d’Arnaud Le Gouëfflec.

Lire la suite...

« Atom[ka] » : une nouvelle adaptation BD d’un roman de Franck Thilliez, maître français du thriller !

Voici le troisième et dernier opus de la version BD de la « Trilogie de la violence », imaginée par Franck Thilliez :le maître français du thriller. Une nouvelle fois, les capitaines Franck Sharko et Lucie Hennebelle se lancent sur la piste d’un redoutable psychopathe. Après l’invasion de l’Ukraine, la fiction est rejointe par la réalité, au fil d’un récit haletant qui devrait combler les nombreux amateurs du genre…

Lire la suite...

Avec Bruno Duhamel, il ne faut jamais dire « Jamais » !

Qui a dit que l’excellent « Jamais » de Bruno Duhamel n’était qu’un one-shot ? Cette affirmation n’est plus d’actualité puisque ce talentueux auteur a décidé, avec « Le Jour J », de nous faire retourner à Troumesnil, sur la côte d’Albâtre, en Normandie : région qu’il connaît bien, car il y a passé une partie de sa jeunesse ! Avec autant de tendresse et d’humour que dans le premier opus, il remet en selle la petite vieille au caractère trempé dans de l’acier qu’est Madeleine (91 ans cette année !) : et la doyenne résiste, encore et toujours, à l’autorité municipale qui tente de la protéger sans relâche de l’érosion de la falaise sur laquelle sa maisonnette est perchée.

Lire la suite...

« L’Assommoir » : Zola contemporain !

En écrivant l’histoire tragique des « Rougon-Macquart », Émile Zola a dressé un portrait féroce des fastes de la France bourgeoise face au prolétariat, sous le Second Empire. Mathieu Solal et Xavier Bernoud transportent en ce début de troisième millénaire les protagonistes inoubliables de cette œuvre monumentale. Ils s’attachent plus particulièrement à « L’Assommoir », septième roman de ce témoignage intemporel publié en 1877.

Lire la suite...

« Le Serpent et le coyote » : il était une fois un affranchi…

1970, quelque part en Arizona, un camping-car roule tranquillement dans la solitude du désert. Cependant, Joe, son conducteur, avec son passif de truand remontant aux années 1930, n’est pas comme tout le monde : des tueurs à ses trousses sont bien décidés à l’empêcher de témoigner à New York contre leurs chefs mafieux… Ira-t-il, finalement ? Il ne le sait pas encore lui-même ! En attendant, bien des obstacles vont se dresser sur sa route.Ce road-movie au long cours, conjuguant tant l’aventure que la psychologie, la romance ou l’histoire, prend le temps de se développer dans l’espace (grandes cases ou absence de dialogue) et dans le temps (130 planches et une dizaine de chapitres). Très attendu en cette rentrée, ce titre a bien sa place dans la prestigieuse collection Signé des éditions du Lombard.

Lire la suite...

Fin du « Boiseleur » et de « Ténébreuse » : le scénariste Hubert est encore parmi nous !

Les ultimes tomes des très beaux diptyques « Le Boiseleur » (dessiné par Gaëlle Hersent) et « Ténébreuse » (mis en images par Vincent Mallié) paraissent coup sur coup, en cette rentrée éditoriale très — trop ? — chargée (1). Ils confirment, une fois de plus, combien le scénariste et coloriste Hubert Boulard, qui signait de son seul prénom, va nous manquer. Ce narrateur aussi sensible que cultivé, disparu tragiquement en février 2020 à l’âge de 49 ans, était l’un des meilleurs créateurs de sa génération : la preuve par deux, avec ces deux nouveaux indispensables bédéesques !

Lire la suite...

« Châteaux Bordeaux » : happy end !

Chaleureusement accueillie par l’industrie des vignerons en pleine mutation, la saga familiale imaginée par Corbeyranpour Espé trouve sa conclusion avec ce douzième album. C’est l’occasion de saluer une série destinée à un large lectorat, qui mêle avec astuce le vécu d’une noble profession et une riche intrigue. À la fois documentaire et fiction, « Châteaux Bordeaux » témoigne aussi de la bonne santé de la bande dessinée traditionnelle.

Lire la suite...
Page 1 sur 1921 2 3 »