Actualités

Western-spaghetti, fumetti, scénarii et tutti quanti !

Salvatore Biddau, le responsable des éditions Fordis, est un grand amateur de western et de fumetti, mais aussi de bons scénarii (d’où sa vénération pour Jean-Michel Charllier) : preuve en est sa production déconfinée de mai — déjà en place en librairies ! — et celle prévue pour juillet et septembre. Que du bon, avec « Welcome to Springville », « Mister No Revolution », le tome 2 de « Simba Lee », « Les Feux de l’enfer » et la réédition du premier opus des aventures de Guy Lebleu, mis en couleurs pour l’occasion.

Lire la suite...

Tout le potentiel de la BDQ (bande dessinée québécoise) !

Mira Falardeau est une spécialiste de l’humour visuel et autrice de bandes dessinées féministes qui s’est imposée, depuis quelques années comme historienne de la bande dessinée québécoise. Son dernier ouvrage, « L’Art de la bande dessinée actuelle au Québec » publié aux presses de l’université Laval, est un plaidoyer pour une juste reconnaissance de ce medium dans ce pays francophone situé de l’autre côté de l’Atlantique.

Lire la suite...

Que faire dans un monde terrible et beau ?

S’il est un album dont le titre fait à sa manière écho à ce que nous vivons actuellement, c’est bien « Un monde terrible et beau ». Entre la terreur que suscite l’épidémie de coronavirus et la beauté de cette nature qui reprenait ses droits, voilà qui rend cette expression d’actualité, d’autant que l’album d’Eleanor Davis n’est pas sans traiter l’actualité, précisément…

Lire la suite...

« L’Émouvantail » : un émouvant épouvantail…

L’émouvantail est cet épouvantail qui n’épouvante plus les volatiles ! Il a un cœur, se sent vivant et s’est affranchi de son labeur en partant sur les chemins avec son ami le petit oiseau. Après avoir réglé ses problèmes existentiels et trouvé l’amour, il découvre dans le troisième volume de ses aventures l’enchainement des saisons : de l’automne au printemps en passant par un redoutable hiver. Une tendre fable, poétique et bucolique de Renaud Dillies.

Lire la suite...

Tonnerre de bulles ! invite Ernst et Bocquet…

Défiant la pandémie qui a mis en sommeil plus d’un magazine dédié à la bande dessinée Yannick Bonnant et ses Petits Sapristains proposent une nouvelle livraison du sympathique Tonnerre de bulles ! : le n° 23. Deux personnalités du monde de la BD passent sur le grill : José-Louis Bocquet, scénariste et directeur éditorial qui dirige la collection Aire libre chez Dupuis, et Serge Ernst le papa de la touchante Zita dite Boule à zéro…

Lire la suite...

« Pucelle » : une initiation à la sexualité dans un récit autobiographique aussi grave que drôle !

Avec une autodérision et une force narrative remarquables, Florence Dupré la Tour nous dévoile, dans cet émouvant et sidérant roman graphique, tous les sentiments complexes générés par l’arrivée imminente de la puberté chez une jeune fille, tout en dénonçant les ravages causés par le silence familial.

Lire la suite...

L’Aventure n° 5 : Natacha, 50 ans !

C’est dans le n° 1663 de l’hebdomadaire Spirou daté du 26 février 1970 que la blonde Natacha a pris son envol. 23 épisodes plus tard, son heureux créateur, François Walthéry, fête l’évènement. Non pas dans les pages de l’hebdomadaire publié par Dupuis, mais dans celles plus accueillantes de L’Aventure : le journal de la bande dessinée classique des modestes éditions du Tiroir.

Lire la suite...

« La Nuit de l’Horus rouge » : et de trois pour Victor Billetdoux !

Celle que, dans les années 1970/1980, on appelait « la nouvelle BD » appartient aujourd’hui à un lectorat nostalgique, comme ce fut le cas pour la bande dessinée franco-belge des années cinquante. Parmi les nombreux personnages qui ont vu le jour en cette riche époque, Victor Billetdoux est un nom qui évoque d’agréables souvenirs aux lecteurs du mensuel Circus : Les Aventuriers de l’étrange ont entrepris de rééditer ces étranges péripéties…

Lire la suite...

Quelques jours à vivre… ou pas ?

Le virus qui court-circuite actuellement nos plus belles habitudes et joue les trouble-fêtes avec une délectation sadique a mis en évidence l’impérieuse nécessité d’un milieu médical performant, un milieu qui compte également des unités de soins palliatifs. Il n’y a aucun complot dans le fait que les éditions Delcourt aient réédité début mars ce « Quelques Jours à vivre » : un titre paru en 2017, dont il faut souligner tout l’intérêt et toute l’humanité…

Lire la suite...

T’as peur de quoi toi ? Trappeurs de rien ?…

Il existe des séries qui grandissent avec leurs lecteurs. Nous entendons par là qu’elles les accompagnent quand ils prennent de l’âge et deviennent de plus en plus exigeants. Ainsi la série « Trappeurs de rien » qui s’adressait dans ses premiers volumes à des primo-lecteurs de moins de cinq ans a pris de la consistance, tant par le nombre de pages que pour l’intrigue. Le cinquième volume est un petit bijou de western neigeux qui ravira les enfants déjà bon lecteurs du début du primaire.

Lire la suite...
Page 1 sur 3961 2 3 »