Flesh & Bones : la collection terrifiante de Glénat Comics…

Après un premier titre passé un peu trop inaperçu (« Sunligh » par Bernard Khattou et Christophe Bec, publié par la maison mère en octobre 2014), Flash & Bones, la collection de one shot en noir et blanc avec couverture souple, dédiée aux récits de genre de chez Glénat, fait son come-back grâce au label Glénat Comics : avec pas moins de trois nouveaux titres… Horrifiants !

Dans la lignée des histoires de terreur style Creepy ou Eerie (mais si les histoires américaines des années soixante ne faisaient que quelques pages, il s’agit là de copieux romans graphiques de cent trente pages chacun), la livraison de mars de Flesh Bones propose trois albums d’excellente facture (tant sur le plan narratif que graphique), qui devraient mieux mettre en lumière cette très intéressante collection.

— « Sonar » par le remarquable artiste malaisien Chee Yang Ong  (connu pour ses travaux pour les comics « Dawn of the Dead », « Star Trek » ou « Transformers ») et le scénariste Sylvain Runberg spécialisé dans les thrillers fantastiques ou d’anticipation, d’« Orbital » à l’adaptation de « Millenium », en passant par sa dernière création (« Le Chant des runes », avec Jean-Charles Poupard aux dessins, également chez Glénat) qui mérite toute votre attention.

Au large de la Sicile, une plongeuse émérite rejoint une équipe de chasseurs d’épaves pour explorer les fonds marins à la recherche d’un yacht de luxe des années 1960 renfermant une inestimable collection d’objets d’art. Mais la jeune femme, atteinte d’un mal étrange, va vite découvrir que l’épave est devenue un repaire de prédateurs qui font échos à d’anciennes légendes. Des êtres bien réels qui vont semer la terreur et la mort pour protéger leur territoire…

— « Le Signe » par un autre habitué des comics (l’Espagnol Manuel Garcia qui a travaillé sur « Avengers » ou « Star Wars Galaxy », mais aussi sur le premier tome de « La Terre des vampires » aux Humanoïdes associés et sur l’album de la collection Ils ont fait l’histoire chez Glénat consacré à Gengis Khan), et par un autre scénariste émérite grand amateur de polars et de westerns : Philippe Thirault, l’auteur inspiré de « Lucy », « Miss », « Mille Visages », « O’Boys », « La Meute de l’enfer »…

Alex Morsen est un homme aigri, sans inspiration, alors qu’il a failli être un écrivain à succès : son premier livre a d’ailleurs été un best-seller. À fleur de peau, il ne supporte plus sa voisine du dessus qui joue du piano toute la journée. Un jour, excédé, il lui jette un sort qu’il a trouvé dans un livre traitant de sciences occultes, sans se douter des répercussions que ce geste va avoir sur la pianiste… Mais aussi sur lui et sur sa famille !

— « Bikini Atoll » dû également à Bernard Khattou (dessinateur humoristique qui s’est risqué avec talent à la BD réaliste sous les pseudonymes de Katou ou de Frisco) et Christophe Bec (scénariste de plus d’une cinquantaine d’albums à ce jour, dont « Pandemonium », « Prométhée », « Carthago »…) qui confirment, tous les deux, leurs capacités à développer d’excellents récits horrifiques…

Un groupe de touristes part pour un séjour dépaysant au cœur du Pacifique sur l’atoll de Bikini qui a donné son nom au fameux maillot deux-pièces.

Au programme : soleil, plages de sable fin, cocotiers, mais aussi épaves de navires militaires, bunkers désaffectés et hordes de requins carnivores. Sea, Sexe… & Gore !

Gilles RATIER

« Bikini Atoll » par Bernard Khattou et Christophe Bec.

Galerie

9 réponses à Flesh & Bones : la collection terrifiante de Glénat Comics…

  1. Thark B. dit :

    Merci pour l’info, j’ai failli passer à côté des débuts de cette collection alléchante ! (Je visite sur BDzoom tous les articles consacrés aux Creepy/Eerie/Vampirella des 60′s et aux EC Comics des 50′s…, miam, et hop, voilà que je tombe sur ces toutes nouvelles créations en page Actu… Re-miam !).

    Une petite correction, toutefois : la collection s’appelle « Flesh & Bones » (« Chair & Os ») et non pas Flesh Bones… ;)
    La présentation et les termes utilisés par Glénat BD montrent que la collection s’inscrit surtout dans la lignée des films horrifiques qu’on désigne par « slashers », « giallo » ou autres « survivals » depuis les années 70. Genres qui ont connu un nouvel essor au début des années 2000 et qui continuent de faire des petits, souvent avec succès. D’ailleurs, la couverture de « Bikini Atoll », à la fois sophistiquée et jubilatoirement « racoleuse » ^^ affiche la couleur sans faux-semblant :) .
    Pour ce même album, les ingrédients évoquent aussi certains des thrillers bien corsés du romancier Serge Brussolo (ce qui est une référence, s’agissant de ses meilleurs récits). Reste à voir si la recette finale est aussi savoureuse que les promesses du menu !

    Après avoir vu & lu d’autres extraits de ces 4 titres, c’est le style graphique de Chee Yang Ong ["Sonar", avec Sylvain Runberg] qui m’a le plus emballé, le plus convaincu.
    Mais j’espère évidemment que chaque album trouvera un lectorat suffisamment large pour que la collection… survive ! Longue vie à « Flesh & Bones », on lui souhaite un succès carrément mortel !

  2. JN dit :

    Content de voir la collection enfin relancée après un premier titre réussi.

    Tout petit bémol pour le collectionneur maniaque que je suis, les dos des nouveaux titres ont opté pour la charte graphique « Glénat Comics » mais c’est vraiment pour ronchonner sur l’homogénéité de la collection.

    Enfin, j’espère que l’intégration de ces titres au sein du label Comics va booster les ventes, ils le méritent.

  3. BARRE dit :

    Ces albums sont parus déjà? Sinon quand sortent-ils?

    • Gilles Ratier dit :

      Bonjour Pascal, ils étaient annoncés pour le 9 mars, donc ils devraient être disponibles dans les bonnes libraires !
      Bien cordialement
      La rédaction

      • BARRE PASCAL dit :

        Une réponse à ma question seulement dix minutes après, le service relation clients de ce site est remarquable, j’en parlerai à la Baronne! et pour paraphraser Michel Denn: bien à vous!

  4. JN dit :

    Bikini Atoll : très bon slasher (bien gore par moments), un bel hommage aux séries B voire Z.

    Le Signe : bon thriller à l’ambiance flippante et au suspense bien maitrisé.

    Sonar : en attente de lecture…

  5. JN dit :

    Sonar est pas mal aussi dans son genre, une chouette réactualisation d’un mythe…

    Au final, trois bons titres à découvrir.

  6. Pascal BARRE dit :

    Ben… je n’irai pas passer mes congés sur cet atoll, en revanche c’est un bon moment de lecture avec un prix disons correct.