« Nains T3 : Aral du temple » par Paolo Deplano et Nicolas Jarry

Après « Elfes » (douze albums disponibles), Jean-Luc Istin, directeur de la collection, s’attaque à un autre peuple né de l’imaginaire populaire, situé au cœur des terres d’Arran : les Nains. Écrit par Nicolas Jarry (« Les Éxilés d’Asceltis », « Les Chemins d’Avalon », « Durandal »…), le scénario de la première saison respecte les codes de l’heroic-fantasy, non sans truculence et héroïsme, et est illustrée par cinq dessinateurs différents : cinq volumes indépendants, évoquant cinq ordres différents. Un régal !

Condamné à un exil forcé dans un phare dont il est le gardien depuis plus d’un siècle, le nain Aral sentant sa fin approcher, écrit ses mémoires. Tout a commencé il y a 736 années, alors qu’âgé de 29 ans, il venait de boucler ses études d’ingénieur de l’ordre du Temple. Orphelin après la mort de sa mère provoquée par l’une de ses expériences, puis celle de son père écrasé sous un aqueduc qu’il venait de bâtir, il était l’un de ces « poilus » que l’on appelle Gratte plume. Peu après que les mineurs de la forteresse d’Abu’Kazan aient découvert un cube d’or recouvert d’écritures ésotériques, Toëk son vieux maître, lui présente sa jeune nièce Sienne. Prétextant être fiancés, les jeunes gens rendront visite à Argal Panse-de-Taureau : le roi d’Abu’Kazan, grand-oncle d’Aral qui, selon la tradition, doit bénir le jeune couple. Cette ruse est imaginée par son vieux professeur, afin de permettre à maître Ragar (qu’il accompagne) d’en savoir plus sur l’antique livre hérétique renfermant un savoir dangereux auquel est lié le cube acheté par Ragar à des mineurs. Un mystère qui intéresse au plus haut point les maîtres de l’ordre du Temple.

À Abu’Kazan, où la population est victime d’un mal étrange qui la plonge dans l’apathie ou l’habite d’une folie meurtrière, le quatuor parvient à pénétrer au fond de la mine où a été édifiée une cité mystérieuse, au cœur de laquelle est exposé le livre maléfique, gardé par un monstrueux dragon. Au fil des combats, le jeune « gratte-papier » fait preuve d’un courage que personne ne soupçonnait… surtout la blonde Sienne.

Au fil des pages, le lecteur découvrira les baveux, les cul-verts, les grimpe-vieille, les trollars, les pieutards, les quetars, les couilleries ou encore les poilus. On se régale à la lecture d’un scénario dense, mais jamais ennuyeux, riche en action et en personnages aux trognes somptueuses. L’italien Paolo Deplano propose d’un trait inventif et dynamique des pages aux décors soignés, riches en découvertes sympathiques pour le lecteur et un cahier de croquis (par Paolo Deplano et Pierre-Denis Goux) de 12 pages format A5 est offert aux acheteurs de la première édition.

Henri FILIPPINI

« Nains T3 : Aral du temple » par Paolo Deplano et Nicolas Jarry

Éditions Soleil (14,95 ) – ISBN : 978-2-302-04890-4

Galerie

Les commentaires sont fermés.