« Boca Nueva T1 : Soufre » par Sylvain Almeida et Youness Benchaïeb

Des aventures trépidantes, un humour décalé et des personnages anthropomorphes attachants sont au menu de cette bande dessinée énergique : premier volume d’un triptyque d’heroic-fantasy prometteur. Laissez-vous entraîner dans les bas-fonds de Boca Nueva, port interlope, né, dit la légende, de la morsure d’une murène gigantesque qui a ainsi arraché une large partie de terre du continent, tout un programme…

Boca Nueva page 5

La Cité-Etat de Boca Nueva est enrichie par les trafics de son port, véritable plaque tournante dans le commerce de produits plus ou moins licites. Sur les quais, la police veille. Une nuit de pleine lune, deux policiers expérimentés, la girafe Perry et le vieux cabot Riggs vérifient la cargaison d’un voilier qui vient d’accoster. Si les papiers sont en règle, le capitaine préfère s’enfuir plutôt que d’entrouvrir ses cales. Riggs part à sa poursuite avant qu’une explosion ne détruise le bateau. Il perd lors de cette opération son vieil ami et coéquipier.

Remis de ses blessures Riggs veut poursuivre une enquête à peine entamée, mais son supérieur entend étouffer un scandale naissant. Le lieutenant de police est corrompu : il semble être mêlé à un complot qui remonterait jusqu’aux plus hautes sphères politiques. Il adjoint donc au vieux flic irascible et alcoolique, mais compétent, un jeune coéquipier novice, maladroit, froussard et un peu vantard. Le jeune maki Ese vient tout juste de débarquer à Boca Nueva et entendait faire carrière aux archives et non pas au sein de la dangereuse brigade criminelle.

Ce duo on ne peut plus mal assorti se met en quête d’une mystérieuse poudre noire dont plusieurs mafias locales veulent garder le contrôle. Ese et Riggs apprennent à mieux se connaître. Une entente parfaite est nécessaire pour affronter des dangers qui apparaissent de toutes parts : des monstres zombies sortis de la mer à des maléfices de toutes sortes, en passant par une police corrompue et par les membres obtus d’une ancienne milice.

Écrite et dessinée à quatre mains par de jeunes auteurs prometteurs, cette bande dessinée dynamise un genre fantasy un peu ronronnant depuis la fin de la série « Donjon » de Sfar et Trondheim. Sylvain Almeida et Youness Bouchaieb insufflent beaucoup de vivacité et de dynamisme aux aventures pleines de rebondissements de leurs héros : courses poursuites endiablées sur de drôles de dinosaures bipèdes, explosions en tous genres et évasions rocambolesques sont de la partie. Ils renouvellent aussi le bestiaire de la BD animalière anthropomorphe avec d’improbables girafes policières, vaches serveuses, renardes magistrates ou singes makis archivistes.

Un humour décalé omniprésent dans les dialogues et les situations humanise des personnages auxquels le lecteur finit par s’attacher. Les ressorts classiques du duo entre jeune policier naïf et vieux flic misanthrope fonctionnent toujours. L’initiation du frêle Ese bouscule les habitudes du petit maki. Nul doute qu’avec le bourru Riggs, ils mettent fin à un complot qui se trame autour d’une nouvelle arme qui bouleversera le fragile équilibre de Boca Nueva. On se doute déjà de sa composition au vu des titres des albums suivants du triptyque : « Salpêtre », puis « Charbon ».

Boca Nueva cases page 14

Saluons ici la naissance d’une belle série jeunesse par de jeunes auteurs qui interprètent à leur façon, avec beaucoup d’imagination et un trait amusant et fluide, une recette déjà éprouvée en mêlant, sans temps morts, éléments fantastiques, enquête policière et combats de cape et d’épée dans un univers médiéval d’heroic-fantasy.

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Boca Nueva T1 : Soufre » par Sylvain Almeida et Youness Benchaïeb

Éditions Casterman (17 €) – ISBN : 978-2-203-08775-0

Galerie

Les commentaires sont fermés.