CaseMate/KaBoom : deux Unes pour « Lucky Luke » !

Alors que les visiteurs du salon d’Angoulême savourent l’exposition consacrée à Morris, après une fin d’année riche en ouvrages autour du cow-boy qui tire plus vite que son ombre et de son créateur, deux des principaux magazines d’actualité BD consacrent leurs Unes à « Lucky Luke »…

CaseMate n° 89 (mensuel en kiosques, 116 pages en couleurs, 6,95 €) : c’est un copieux cahier de 32 pages que le mensuel qui cultive l’esprit BD dédie à « Lucky Luke », et plus particulièrement au premier one shot hommage écrit et dessiné par Matthieu Bonhomme, par ailleurs créateur du savoureux « Esteban » chez Dupuis.

Ce dossier réalisé par Jean-Pierre Fuerri et Frédéric Vidal propose des entretiens étonnants avec Matthieu Bonhomme, Guillaume Bouzard (auteur du second volume de la collection hommage) et Jul, scénariste du prochain Lucky Luke de la série classique dessiné par Achdé : lequel sortira en novembre prochain chez Lucky Comics.

À ces confidences passionnantes, s’ajoute la publication, en avant-première, de 19 pages sublimes de « L’Homme qui tua Lucky Luke » commentées par Matthieu Bonhomme.

Bien sûr, les rubriques habituelles chères aux lecteurs de CaseMate sont au rendez-vous de ce copieux numéro.

KaBoom n° 13 (trimestriel en kiosques, 100 pages en couleurs, 7,95 €,) : sous le titre « Go Ouest », l’article de Victor Maas et Stéphane Beaujean revient sur l’évolution du western dans l’histoire de la bande dessinée franco-belge. Entretiens avec Christophe Blain (« Gus ») et Matthieu Bonhomme, point de vue de Jean-Claude Mézières. Un dossier pertinent qui revient sur un mythe dont Morris fut le précurseur.

Éclectique, comme à son habitude, ce numéro de KaBoom propose un grand dossier autour de Katsuhiro Ôtomo (le Grand Prix d’Angoulême et créateur d’« Akira »), Claire Bretécher (« La plus grande »), Haruhisa Nakata (« Sans encrage »), « La Patrouille des Castors » (« En groupe, en ligue, en procession »), un débat entre Jean-Christophe Menu et Charles Berberian (« Éloge du fragment »), enfin de passionnants entretiens avec Marc Boutavant dessinateur d’« Ariol » (« In the moukk for love ») et Nicolas Devil, auteur de la mythique « Saga de Xam », retrouvé près de 50 ans plus tard au Québec, sur les bords du Saint-Laurent, par Christian Staebler. Vous avez dit copieux ?

 Henri FILIPPINI

Galerie

Les commentaires sont fermés.