« Hallow T1 : La Dernière Nuit d’Halloween » par Ood Serrière et Christophe Cazenove

Halloween est une fête très ancienne, pendant laquelle les enfants jouent à effrayer des adultes qui les récompensent en bonbons. C’est un moment amusant pour tout le monde, sauf pour Geoffroy, enfant timide entraîné, bien malgré lui, dans le monde fantastique d’Hallow, théoriquement interdit aux vivants. C’est le début d’une aventure mouvementée…

Geoffroy n’aime pas la soirée d’Halloween. Il se force pour suivre ses camarades, d’une dizaine d’années, de maison en maison quémander quelques sucreries. Cela l’ennuie et, à dire vrai, il est un peu effrayé par tous ses déguisements de sorcières ou de monstres. Lui, il a choisi un sobre costume de citrouille et c’est ce qui va provoquer sa perte !

Hallow T1 page 3

Car devant la résidence du chat noir, il est embarqué, par erreur, par de vrais monstres et fantômes vers le royaume d’Hallow. C’est le territoire réservé à ceux qui décèdent le jour d’Halloween. C’est, uniquement ce jour-là, qu’un passage reliant Hallow au monde des vivants s’ouvre. Hallow est soumis à une règle stricte, aucun individu vivant ne soit y pénétrer sous peine de cataclysme.

Hallow T1 page 4

Devant l’empressement des monstres, pourtant d’une grande gentillesse, le petit Geoffroy fuit, ignorant les dangers qu’il fait courir à cet univers de créatures fantastiques. Le roi des lieux, le cruel et manipulateur Jack O’Lantern, lance ses terribles épouvantails vivants pour le retenir dans ce monde qui se disloque, afin que lui seul puisse s’en échapper.

Dessin Hallow T1

Ce conte d’Halloween modernisé a été écrit d’une main imaginative par Christophe Cazenove. Beaucoup d’inventivité dans la description d’univers plus ou moins cauchemardesques et de créatures gentiment monstrueuses, mais aussi beaucoup de vivacité lors de nombreuses poursuites dans ce premier album d’une série dessinée par Ood Serrière. Son style rond et coloré humanise des personnages effrayants au premier abord.

Hallow T1 page 11 bas de page

Hallow manga T1

 

 

« Hallow » est publié dans la nouvelle collection Bamboo au carré² que nous vous avons présentée dans cet article d’Henri Filippini. La bande dessinée est donc disponible en deux formats : l’un franco-belge (cartonné en couleurs) de 80 pages et un autre en manga noir et blanc de 168 pages. De quoi séduire un vaste public jeunesse, dès 8 ans.

Hallow T1 page14

Un dernier mot pour évoquer une excellente BD jeunesse parue chez le même éditeur en mai dernier, et dont je n’avais pu vous entretenir à l’époque. Si vous aimez les histoires tendres et fraîches d’enfants d’une dizaine d’années et l’odeur des marchés des petites villes de province, plongez-vous dans « Histoire de poireaux, de vélos, d’amour et autres phénomènes… » Le voyage proposé par un duo de jeunes femmes de talent (Marzena Sowa et Aude Soleilhac) offre un moment de détente suave, au goût de madeleine de Proust pour les lecteurs les moins jeunes.

 

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Hallow T1 : La Dernière Nuit d’Halloween » par Ood Serrière et Christophe Cazenove

Éditions Bamboo (14,90 €) – ISBN : 978-2-81893-127-1 (format franco-belge)

« Hallow T1 : La Dernière Nuit d’Halloween » par Ood Serrière et Christophe Cazenove

Éditions Bamboo (7,95 €) – ISBN : 978-2-81893-128-8 (format manga)

« Histoire de poireaux, de vélos, d’amour et autres phénomènes… » par Aude Soleilhac et Marzena Sowa

Éditions Bamboo (15,90 €) – ISBN : 978-2-81893-378-7

Galerie

Les commentaires sont fermés.