« L’Hermione » en format A 3…

Construite à Rochefort, la réplique de la frégate l’Hermione a traversé l’Atlantique, à la fin du printemps dernier, pour rejoindre les États-Unis. Conduite par un équipage constitué de bénévoles, elle y a connu le triomphe et la ferveur de la population. En 2009, Jean-Yves Delitte avait évoqué le départ de Rochefort de l’original qui, en 1779, avait conduit Gilbert Motier, marquis de La Fayette, de l’autre côté de l’Atlantique, afin de venir en aide aux indépendantistes américains de Georges Washington. Ce récit ayant pour thème les préparatifs de départ du navire perturbés par la présence d’espions anglais est régulièrement réédité. Histoire de fêter dignement la résurrection du bâtiment, les éditions Glénat et leur filiale le Chasse-Marée présentent les planches dans un album de format 27,5 x 38,5 cm qui met en valeur le travail du dessinateur qui mérite plus que jamais son titre de peintre officiel de la marine.

La réplique de l'Hermione.

Cet ouvrage cartonné de 64 pages en couleurs (19 €) est proposé avec une nouvelle couverture et est accompagné d’un cahier de huit pages de documents inédits, dont les plans du navire. Notons que la frégate L’Hermione, de retour de son périple américain, sera présente à Brest le 10 août prochain.

La première couverture de « L'Hermione » de Delitte chez Glénat.

Jean-Yves Delitte, architecte-designer de formation, a débuté dans les pages de l’éphémère mensuel Ice Crim’s (avec « Le Marquis », en 1984) et dans Tintin en signant des récits complets historiques, dès 1985, souvent sur scénarios d’Yves Duval. Parallèlement à la réalisation des aventures de Donnington scénarisées par Philippe Richelle et publiées dans Tintin à partir de 1988, il s’attaque à un premier album sur des contes japonais scénarisés par Jean-Luc Vernal pour Le Lombard (« Onna », en 1989, dont une partie est prépubliée dans Tintin, dès 1987). On lui doit aussi « Les Coulisses du pouvoir » avec Philippe Richelle chez Casterman (1999-2004), ou encore « Venturi » (encore un scénario de Richelle, en 1990), « Les Nouveaux Tsars » (2004-2007), « Les Brigades du Tigre » (avec Xavier Dorison et Fabien Nury, en 2006), « Tanâtos » (avec Didier Convard, de 2007 à 2011), « U-Boot » (2011-2015) : des titres tous édités chez Glénat. Il aborde les récits maritimes avec « Le Neptune » (2003-2008), « Le Belém » (2006-2011), puis « Black Crow » (à partir de 2009) : héros récurrent qui, en parallèle de ses aventures, évoque la Boussole et l’Astrolabe (2013), la Bounty (2014)… et l’Hermione.

« L’Hermione » par Jean-Yves Delitte.

Depuis 2014, il est également l’auteur du « Sang des lâches » dont le second opus est paru au printemps dernier chez Casterman. Le soin qu’il porte à la reproduction des navires du passé fait de Jean-Yves Delitte un auteur de référence pour les nombreux passionnés de marine.

Henri FILIPPINI

 

Galerie

Les commentaires sont fermés.