« Spider-Man Team-up : 1977-1978 » par John Byrne, Chris Claremont & co

Parmi les trois Intégrales consacrées à Spider-Man, la « Team-up » est celle qui a ma préférence après les tout premiers volumes de la série régulière. Et ce volume-ci plus particulièrement, proposant l’essentiel des épisodes réalisés par le fameux tandem Claremont/Byrne sur cette série. Un album qui rappellera de très bons souvenirs aux nostalgiques de Lug… Contient les épisodes #59 à #76 parus aux USA entre juillet 1977 et décembre 1978.

En décembre 1977, Chris Claremont et John Byrne débarquaient sur « X-Men », propulsant le titre au rang des classiques contemporains, engendrant une période de légende. Le duo avait fait ses débuts chez Marvel sur la série « Iron Fist » fin 1975 (pendant 15 numéros), et en mars 1977 on le retrouva sur « Marvel Team-up » avec une histoire où Spider-Man vivait une aventure très étrange dans le désert avec Hulk qui le mènera dans l’espace aux côtés de Warlock (ces trois épisodes clôturaient le précédent volume de cette Intégrale). Claremont et Byrne ne réaliseront pas tous les numéros de « Marvel Team-up featuring Spider-Man » jusqu’en décembre 1978, mais la majorité de leur collaboration sur ce titre est contenue dans cet album, car il n’y reviendront qu’une fois – mais quelle fois, avec cet épisode somptueux en compagnie de la sublime Red Sonja ! – en mars 1979. Byrne, quant à lui, dessinera encore deux épisodes en 1983 avec J.M. DeMatteis comme scénariste. Mais pour l’instant, délectons-nous donc de ces petites merveilles !

 

Sur ce titre, Claremont et Byrne aiment bien prendre leur temps pour déployer l’action et ses ramifications. Ils n’apprécient pas trop l’aventure en un numéro, on l’a vu dans leurs trois premiers épisodes qui finalement s’apparentaient à une seule et même histoire avec un épilogue cosmique. Il en va de même ici, car à part trois « one-shots » (où l’on croisera la délicieuse Tigra, l’étrange Homme-Chose et le puissant Power Man), le reste de leur collaboration se fera sur des aventures en deux épisodes. Tout d’abord un récit où notre bon vieux Tisseur va se retrouver confronté au redoutable Equinoxe aux côtés de la Guêpe et du Frelon, puis celui avec la Torche Humaine et Miss Marvel face au Super-Skrull (l’ensemble fut publié en « Album L’Araignée » chez Lug en 1980). Autres doubles aventures, celles avec Captain Britain (dont ce fut la première apparition aux USA, rappelons-le !) face à Arcade, avec Iron Fist et les Filles du Dragon, et avec Havoc et Thor qui vont finir entre les mains du Monolithe Vivant. Courant 1978, Byrne dessinera deux autres couvertures où figurent Iron Man puis Doctor Strange (pour une histoire à nouveau écrite par Claremont). On retrouve ce dernier pour un récit où Spider-Man va s’allier avec une équipe plutôt inattendue, celle du « Saturday Night Live » (émission mythique de la NBC) où apparaissent John Belushi, Bill Murray, Dan Aykroyd, Lorne Michaels (le créateur de l’émission), mais aussi… Stan Lee ! Toute cette clique va devoir affronter le Samouraï d’Argent : je vous laisse apprécier cette petite perle à sa juste valeur. Voilà pour ce qui est du duo fabuleux.

 

Mais il n’y a pas que Claremont et Byrne qui vont s’atteler à « Spider-Man Team-up » à cette période, car entre scénario, encrage et couvertures (dommage qu’elles ne soient pas toutes présentes dans cet album, les manquantes seront proposées dans le volume suivant… hum…), nous rencontrons ici des artistes et auteurs assez épatants : Bill Mantlo, Ralph Macchio, Gary Friedrich, Howard Chaykin, Jim Mooney, Bob Wiacek, Dave Hunt, Don Perlin, Marie Severin, etc. Bref, du beau monde pour ce titre où l’un des super-héros Marvel les plus populaires trouve de nouveaux espaces d’aventures avec ses coéquipiers exceptionnels, comme le Faucon ou encore Daredevil que je n’avais pas encore cités.  Bon, bah voilà ! Du bon vieux vintage des familles qui donne envie de conclure avec ces fameuses formules : ne boudons pas notre plaisir, et on attend la suite avec impatience !

Cecil McKINLEY

« Spider-Man Team-up : 1977-1978 » par John Byrne, Chris Claremont & co

Éditions Panini Comics (29,95 €) – ISBN : 978-2-8094-4771-2

Galerie

7 réponses à « Spider-Man Team-up : 1977-1978 » par John Byrne, Chris Claremont & co

  1. Lefeuvre dit :

    Merci Cecil pour ce moment de nostalgie !
    il faut dire que pour les lecteurs de comics Français, ces épisodes Byrne/Claremont sur lesquels tu mets (à juste titre) l’accent, étaient particuliers : Publiés dans Spécial Strange après 2 épisodes des X-Men (alors à leur apogée avec la même équipe aux manettes), c’était un moyen délicieux de rester dans le même niveau de qualité que la première moitié du magazine.

    Petit faible également pour l’aventure sublimissime avec Red Sonja, où Byrne égale celui qui reste le meilleur dessinateur de la rousse : Frank Thorne.

    Aussi le duo avec Thor et Havok face au Monolithe Vivant, où Arcade et son Flipper Géant aux côtés de Captain Britain (bien avant que Claremont ne crée Excalibur avec Davis).

    Décidément, jadore cette période Marvel !

    • Cecil McKinley dit :

      Hello Laurent!

      Merci de ton commentaire enjoué!
      Eh oui, on a « subi » ;) les mêmes merveilles lugiennes… et nous ne sommes pas les seuls!
      Bien à toi,

      Cecil

  2. Franck BIancarelli. dit :

    Il faut dire aussi que si Terry Austin faisait un travail fabuleux sur les crayonnés de Byrne, en trois épisodes, les deux avec Captain Britain et le troisième avec Tygra, Dave Hunt se hisse quasiment à son niveau. Oui c’ était une période assez bénie pour l’enfant que j’ étais.
    Saviez vous que Dave Hunt est aussi célèbre pour avoir découvert une énorme grotte souterraine aux états unis. (Avec son frêre je crois).

    • Cecil McKinley dit :

      Hello Franck.
      Terry Austin pour John Byrne, c’est un peu Tom Palmer pour Neal Adams…
      Quant à la grotte, non, je ne savais point…

      Bien à vous,

      Cecil McKinley

  3. Franck BIancarelli. dit :

    Pourquoi ai-je mis un accent circonflexe à frère ? cela restera un mystère.