« Les 3 Fruits » par Oriol et Zidrou

En se pliant aux contraintes de l’écriture d’un conte traditionnel, avec ses codes narratifs bien installés (comme la répétition de certaines situations ou de quelques dialogues), Zidrou nous prouve, une fois de plus, qu’il fait bien partie des scénaristes qui comptent dans le paysage bédéesque contemporain : naviguant, sans cesse, entre classicisme et innovation.

Et comme cette captivante fable féroce et amère est particulièrement bien imagée par le trait puissant et angoissant de son complice l’Espagnol Oriol Hernández (voir aussi leur ouvrage commun multiprimé « La Peau de l’ours », chez le même éditeur), l’ensemble, aussi cruel que majestueux, mérite tout notre intérêt en ce début d’année !

            Maîtrise des ambiances et de la narration, mais aussi des couleurs dégradées qui sculptent les visages impressionnants et souvent effrayants des divers personnages très stylisés (sombres et tourmentés, ils sont représentés par de fantomatiques formes allongées, un peu à la Mattotti)… : l’exercice de style est donc très réussi !

En route, donc, pour ce touchant conte peu optimiste quant à la nature de l’homme : après quarante années de règne, un roi arrive au terme d’une vie heureuse et comblée, ayant apporté la paix sur son royaume, épousé la femme qu’il aimait et chérit quatre merveilleux enfants. Terrifié à l’idée de mourir, il en vient à conclure un odieux marché : il doit promettre sa fille à un mage démoniaque et manger la chair de son fils le plus valeureux, en échange de la vie éternelle… Horreur, malheur !

Gilles RATIER

« Les 3 Fruits » par Oriol et Zidrou

Éditions Dargaud Benelux (16,45 €) – ISBN : 978-2-5050-1941-1

 

Galerie

Les commentaires sont fermés.