« D.R. & Quinch » par Alan Davis et Alan Moore

En 1990, les regrettées éditions Zenda avaient publié les aventures de D.R. et Quinch. Vingt ans après, Soleil remet le couvert, permettant aux plus jeunes de découvrir cette série d’Alan Moore parue dans la fameuse revue anglaise 2000 A.D. dans les années 80.

Il y a peu j’écrivis ici un article de fort mauvaise humeur sur deux ouvrages consacrés à Alan Moore, dont un édité par Soleil sur les « inédits » du lion anglais, terme générique un peu abusif je le disais. J’avais dit aussi combien je regrettais que ce genre de projet ne bénéficie d’aucun travail éditorial réel – ne serait-ce qu’une préface, ou une intro, un dossier, des reproductions de couvertures, des illustrations inédites, un texte, un petit mot… un truc, quoi !!! Le présent ouvrage ne diffère pas du précédent, ce qui est vraiment dommage, car là aussi il y aurait à en dire, sur la place de cette série dans le parcours de Moore, sa collaboration avec Davis, etc. Mais ce n’est pas pour ça que je ne devais pas vous informer de la sortie de cet album, puisque – sans appareil éditorial, s’il faut s’y faire – le simple fait que ces œuvres soient publiées et donc à nouveau disponibles est une bonne chose pour tous les fans de Moore qui n’avaient pas pu acheter le Zenda à l’époque ou bien qui sont trop jeunes pour l’avoir fait… Ne boudons donc point notre plaisir de lire ou relire ces histoires complètement déjantées où deux affreux jojos extraterrestres mettent la pagaille dans la galaxie. D.R. & Quinch sont en effet des « délinquants cosmiques », comme il est indiqué sur la couverture. Deux adolescents tapageurs venus d’ailleurs ayant le pouvoir de détruire des civilisations, juste pour jouer, comme ça, histoire de déconner. La destruction semble en effet bien être leur principale occupation, dans une outrance mentale qui fout les jetons. La force comique de cette série parle d’elle-même, énorme provocation ne pouvant que déclencher le rire face à tant de violence gratuitement prodiguée ! Une dénonciation par l’absurde de l’absurde violence qui régit notre monde, en quelque sorte… Certes, une œuvre de jeunesse qui a ses travers, mais qui reste intéressante et assez jubilatoire !
Voilà… Un article court, car ma mauvaise humeur n’est pas totalement passée…

Cecil McKINLEY

« Les Introuvables Alan Moore : D.R. & Quinch » par Alan Davis, Alan Moore et Jamie Delano
Éditions Soleil – label US Comics (20,00€)

Galerie

2 réponses à « D.R. & Quinch » par Alan Davis et Alan Moore

  1. Harry dit :

    D’ailleurs l’album est à 20€ et non à 11 comme vous l’indiquez, ce qui permet de rajouter un autre reproche à cette collection comics chez Soleil, c’est qu’elle est plutôt pas donnée…

    • Cecil McKinley dit :

      Bonjour, et merci de votre message.
      Oups! J’ai effectivement fait une erreur quant au prix de l’album, information que je corrige de suite dans l’article. Quand on critique, il convient de corriger ses propres erreurs! En ce qui concerne le côté financier, nous voyons bien combien le prix des bandes dessinées a considérablement augmenté, malheureusement, ces dernières années. Plus que jamais, la culture, ça se paye…
      Bien à vous,

      Cecil McKinley