Coutelis fait son cinoche avec « Marvellous Gégé » !

Qui ne connaît pas Gérard Holtz, « Marvellous Gégé » pour les intimes, l’homme aux 100 sports, le tripeur de France 2, celui qu’on voit nous raconter, la barbe naissante, le Paris-Dakar depuis Buenos Aires ? Eh bien le Gégé nous a fait un film, son film. Réalisé par un autre forcené, Olivier Dijon. Un film ayant pour sujet, tenez-vous bien, le sport ! Et pas n’importe lequel de sport, le vélo et mieux le cyclisme, le cyclisme de légende d’avant le lourd barnum actuel. Gégé nous narre une légende, celle d’Eugène Christophe, le « Vieux Gaulois » surnommé ainsi à cause de ses énormes bacchantes. Un cycliste d’exception, premier maillot jaune du Tour de France, vainqueur en 1910 d’un Milan-San Remo auprès duquel le Liège-Bastogne dantesque d’Hinault fait figure de cour de récréation. Seulement voilà, les moyens étant limités en ces temps de disette, certaines scènes auraient demandé des budgets hollywoodiens pour être tournées. Aussi a-t-il fait appel au dessin pour reconstituer ces épisodes et c’est Alexandre Coutelis, autre grand amateur du vélo, qui a été chargé de se farcir ces reconstitutions minutieuses !

Déjà dessinateur prolifique de presse (pour L’Équipe, Libération, Le Monde, L’Humanité, Le Parisien, Le Nouvel Observateur, Science & vie, Fluide glacial…) et de bandes dessinées (« Superdupont », « Dampierre et Morrisson »(1), « La Dame de Singapour », « Chuck Dougherty, le privé », « Tanguy et Laverdure », « Man », « Bienvenue à Welcome Land », « A. D. Grand-Rivière », « Le Grec », « Di Cazzo », etc.), Alexandre Coutelis a réalisé, pour l’occasion, une soixantaine de dessins : « Il faut juste un peu de patience et y consacrer du temps. Éventuellement, y mettre un peu de talent. Je me suis lâché dans ce qu’on pourrait appeler « l’écriture graphique » du dessin. De plus, tout est dessiné sur un format A4, donc très petit, pour une question de temps et surtout pour ne pas se perdre dans des « élans graphiques » superfétatoires. Ça a été un boulot instructif, parce que j’étais libre de faire comme je voulais, pas tenu de faire « BD » : un taf qui me servira pour faire autre chose dans ce style qui est — ben oui — nouveau pour moi. »

Voici de quoi saliver et patienter en attendant la diffusion du téléfilm « Le Vieux Gaulois et sa petite Reine » de Gérard Holtz sur Eugène Christophe, lequel sera diffusé sur France2, le lundi 7 juillet aux alentours de 18 h, juste après la retransmission du Tour de France : cliquez sur ce lien, http://youtu.be/Bf0JBJRRp88, et vous découvrirez la bande-annonce.

C’est une très belle histoire, tournée entièrement dans un beau pays (les Hautes-Pyrénées) et inspirée du livre de Jean-Paul Rey avec, donc, de vrais morceaux de dessins d’Al Coutelis dedans !

 

Gilles RATIER

(1) Le premier tome de cette série scénarisée par Rodolphe et publiée, en 1982, dans Charlie mensuel vient d’être réédité par le label corse Albiana sous le titre de « Sargasses » : la deuxième partie, inédite à ce jour, devrait également être proposée rapidement.

Galerie

5 réponses à Coutelis fait son cinoche avec « Marvellous Gégé » !

  1. Ping : BDZoom > BD jeunesse > « Les Chroniques de Claudette T.1 …Le Public, journal politique, littéraire et quotidien | Le Public, journal politique, littéraire et quotidien

  2. Christophe Krummenacher dit :

    Lu sur le blog de Rodolphe http://rodolphe-scenariste-bd.blogs.midilibre.com/albiana/ :
    Le premier volet du dyptique SARGASSES de RODOLPHE et AL COUTELIS, publié par le label corse ALBIANA et mis en place chez les libraires en fin de semaine dernière, s’est avéré avoir un sérieux vice de fabrication: voilà il lui manque 4 pages, en l’occurrence les 4 dernières de l’album!

    • Gilles Ratier dit :

      Bonjour Christophe
      J’ai demandé des explications à Alexandre Coutelis qui m’a répondu : « Alors là, c’est l’histoire corse de l’année. Il manquait en effet 4 pages et donc, la première livraison a été envoyée au pilon. J’en ai conservé quelques exemplaires collector parce que quand même un coup pareil, ça doit être conservé dans les annales. Une autre impression a été faite (en Turquie, ‘tain! me faire ça à moi !) et c’est celle-ci qu’on trouve en librairie. Enfin, j’espère. »
      Donc, tout semble être rentré dans l’ordre…
      Bien cordialement
      Gilles Ratier

  3. Francois Pincemi dit :

    Les problèmes de défauts d’impression (ou vice de fabrication) semblent se multiplier dans la bande dessinée. Dans le cas de la Corse, je ne pense pas que ce soit liè à la mondialisation, mais c’est vrai qu’entre panini, Urban Comics (les fous d’Arham de MacKean a du être réimprimé, il manquait des pages), sans oublier Dupuis qui voit parfois des mises en couleurs pénibles dans son Spirou Mag (le Mister Choc de Maltaite par exemple), il y a de quoi de demander si les éditeurs, correcteurs et imprimeurs vérifient la qualité des CD-Roms qu’on leur envoie.
    Une fois de plus, la vigilance s’impose en librairie!

  4. Ping : « Les Chroniques de Claudette T1 : Chasseuse de géants ! » par …Le Public, journal politique, littéraire et quotidien | Le Public, journal politique, littéraire et quotidien