Tintin chez les faussaires

Pendant plusieurs décennies, Hergé — puis ses héritiers — a mené une chasse sans faille aux nombreux faussaires qui ont tenté de détourner le personnage de Tintin. Pas question de dévoyer l’image du reporter réputé sans défauts. Aujourd’hui les choses deviennent plus simples, au point que la médiathèque Jacques Baumel de Rueil-Malmaison ose consacrer une exposition passionnante aux parodies de Tintin : « Tint’inconnues en parodies ». On peut y découvrir le travail (pas toujours de bon goût, ni d’excellente qualité) des plagiaires volontaires ou non, connus ou inconnus, qui ont détourné les personnages les plus fameux du 9e art. Ce n’est pas le cas d’Exem, dessinateur suisse talentueux passé maître dans l’art de la ligne claire et auteur de l’affiche, dont les œuvres, superbes, sont exposées.

Transgressions, imitations, parodies ou plagiats ont été réunis par Alain Jacques Tornare, commissaire de l’exposition et vice-président du musée des Suisses dans le monde.

Si vous passez par Rueil-Malmaison, n’oubliez pas de faire un détour afin de savourer les trésors de cette exposition, d’autant plus que l’entrée est gratuite. Les autres se consoleront en achetant, par correspondance, le très beau catalogue proposé aux visiteurs et vendu 12 €.

Henri FILIPPINI

« Tint’inconnu en parodies » : exposition à la médiathèque de Rueil-Malmaison, 15/21 Boulevard Foch (01 47 14 54 54). Du 12 juin au 30 août, entrée libre.  

Galerie

2 réponses à Tintin chez les faussaires

  1. Michel Dartay dit :

    Merci pour cette information inédite! Effectivement, Exem a la trempe pour reprendre le personnage. Il n’a jamais fait de pirates, tout juste des hommages en forme de clin d’oeil (Zinzin), imprimés de façon luxueuse à tirage limité par un éditeur suisse.

  2. BARRE Pascal dit :

    Les censeurs ciseaux des héritiers n’ont pas tenté d’interdire cette expo?
    Ils pourraient tenter de mettre Exem en examen afin de l’examiner.. (pardon j’ai pas pu résister!)