« Freaks’ Squeele Funérailles T1 : Fortunate Sons » par Florent Maudoux

Après « Rouge » (dessiné par Sourya), un premier spin-off plus léger — et peut-être un peu moins convaincant — centré sur la divine Xiong Mao, étudiante à la Faculté des Études Académiques des Héros, l’incroyable apprentissage des superhéros narré dans « Freaks’ Squeele » bénéficie d’un autre dérivé. Celui-ci est carrément noir et fracassant, et s’intéresse plus précisément à un personnage secondaire de cet univers : Funérailles, un professeur fantomatique et défiguré.

            Même si Florent Maudoux reste, ici, complètement maître de sa création, assumant avec brio scénario et dessins, ce prequel risque toutefois de déconcerter, dans un premier temps, les accros de l’ébouriffante série mère, car il est situé dans un monde d’heroic-fantasy et est traité de façon bien moins décalée et humoristique ; même si actions, complots et rebondissements ne manquent pas pour finir de convaincre les plus réticents au genre…

Après de nombreux combats, un valeureux guerrier va conquérir l’amour de l’héritière de la maison de l’Araignée, pervertie par l’ambition et la corruption. Quelques mois après l’officialisation de leur relation, le couple a le bonheur d’avoir deux enfants : Scipio et Pretorius (le futur Funérailles). Ce dernier est rejeté par son ambitieuse mère, car elle ne peut se résoudre à avoir deux enfants « parfaits », ce qui donnerait crédit à une prophétie concernant la déchéance de l’empire et la fin de leur monde. Horriblement dévisagé et amputé d’un bras, il est sauvé par le chirurgien eunuque qui l’a mis au monde. Il va être élevé, loin de son frère dont le destin semble plus favorable, au sein d’une véritable Cour des Miracles. Contre toute attente, alors que tout les oppose désormais, ces deux jumeaux séparés à la naissance vont se retrouver…

S’inspirant des univers mythologiques, cet incontournable auteur lyonnais aborde donc, entre autres, le thème de la gémellité pour nous emballer, une fois de plus, avec cette tragédie aussi poignante que captivante. Tout ça grâce à son sens inné de la narration, à ses personnages charismatiques évoluant dans une sphère originale et complexe, et à son vigoureux dessin qui, tout en transcendant les genres, est d’une précision rare.

Gilles RATIER

« Freaks’ Squeele Funérailles T1 : Fortunate Sons » par Florent Maudoux

Éditions Ankama (11,95 €) – ISBN : 978-2-35910-446-2

(1) «  Freaks’ Squeele » existe depuis 2008 et devrait accueillir, le 19 septembre, un sixième volet toujours aussi déjanté, alors que les projets se multiplient autour de cette création : jeu de plateau, jeu sur téléphone mobile, spin-off et version Terrificolors (voir : Depuis qu’elle a été retravaillée pour la couleur, la série « Freaks’ Squeele » est désormais beaucoup plus accessible aux traditionnels lecteurs de BD franco-belges…).

Galerie

Les commentaires sont fermés.