Boulevard des crimes

Le début : Nous voici plongés à nouveau dans le Paris des années 1950, et les affaires se corsent pour l’Agence Hardy, qui doit jouer sur deux scènes à la fois. La scène politique d’abord, où, la situation s’embrase en …

Le début : Nous voici plongés à nouveau dans le Paris des années 1950, et les affaires se corsent pour l’Agence Hardy, qui doit jouer sur deux scènes à la fois. La scène politique d’abord, où, la situation s’embrase en Algérie, un attentat pourrait se tramer contre la personne du général de Gaulle. La scène du théâtre du Jardin ensuite, où les partenaires masculins successifs de la grande Thelma Florian meurent mystérieusement. Madame Hardy, aidée de Victor et de l’ensemble de l’agence Hardy, va devoir faire preuve de toute son imagination pour résoudre ces nouvelles énigmes.

Notre avis : Une nouvelle fois, le sens narratif de Pierre Christin associé au graphisme raffiné d’Annie Goetzinger font mouche. Les deux auteurs restituent à merveille l’atmosphère des années 50, et d’un monde en pleine mutation. LT

« Agence Hardy 6 : Boulevard des crimes« , de Pierre Christin et Annie Goetzinger, Dargaud, 10,40 Euros

Galerie

Les commentaires sont fermés.