La Bande Dessinée?. à l’abordage du Louvre des Antiquaires

Du 3 juin au 2 août 2009, Jean-Marc Thévenet propose une exposition inédite autour des ?uvres du dessinateur et peintre officiel de la marine Jean Yves Delitte.

Voguant sur l’engouement des récits de pirates, cette exposition se déroule au Louvre des Antiquaires, place du Palais Royal pendant 2 mois, pour le plus grand plaisir des férus d’histoire, des amateurs de récits épiques….et de bande dessinée !

L’exposition réunit les plus belles planches du dernier ouvrage de Jean Yves Delitte « L’Hermione – Conspiration pour la liberté » et les fait dialoguer avec celles tirées d’albums plus ancien : « Belem » et celles du plus récent « Black Crow ».

A travers une vingtaine de planches originales, d’esquisses et de roughs, cette exposition conte l’épopée légendaire de ces fleurons de la marine française et lève le voile sur l’univers du dessinateur Jean Yves Delitte.

« L’Hermione : Conspiration pour la liberté« 

Publié début 2009 « L’Hermione – Conspiration pour la liberté » est le 1er tome d’une série d’aventures maritimes se déroulant durant la Guerre d’Indépendance. L’album retrace l’épopée de la frégate du Marquis de la Fayette, envoyée de l’autre côté de l’Atlantique au nom du Roi Louis XVI pour soutenir les troupes du Général Washington en guerre contre l’armée britannique.
L’histoire débute à Fort Lupin sur les rives de la Charente en 1778, non loin de l’arsenal de Rochefort où la frégate l’Hermione est mise en chantier d’après les plans de l’Ingénieur Chevillard Aîné.
Pendant près d’un an, charpentiers, perceurs, calfats, forgerons et bagnards se relaient pour construire ce navire de près de 45 mètres, doté d’une voilure de 1500 m2, de 26 canons pouvant tirer des boulets de 12 livres et embarquer 255 hommes.
La France, alors en guerre contre les Anglais, décide d’apporter son soutien aux troupes du Général Washington dans la Guerre d’Indépendance qui oppose la colonie des Amériques aux troupes britanniques. Le 10 mars 1780 l’Hermione embarque le marquis de Lafayette, chargé de se rendre secrètement à Boston, afin de délivrer le message de soutien de la France au Général Washington…

S’inspirant de faits historiques et de personnages ayant réellement existé, Jean Yves Delitte mêle habilement récit fictionnel d’espionnage et recherche historique, qui séduisent autant les passionnés de la mer et d’histoire que ceux de bande dessinée.

Place du Palais-Royal, face au musée du Louvre, le Louvre des Antiquaires réunit sur 10 000 m2, 250 galeries, 30 spécialités artistiques et des oeuvres venues d’Europe, d’Asie, du Moyen-Orient, depuis la plus haute Antiquité, jusqu’aux années 1960 dans un immeuble historique du XIXème siècle.
Chaque année, l’espace d’exposition du Louvre des Antiquaire accueille une programmation de qualité qui en fait une étape incontournable des rendez-vous culturels parisiens: « l’autoportrait du XVIIIe au XXe siècle », « Kakiemon – Une Europe sou l’influence du Japon », «Les Ballons», « Rétrospective Hubert le Gall », « 3 femmes sous le regard de Pierre Paulin », « Calligraphies d’Orient et d’Occident », « les Cannes » …

Le Louvre des Antiquaires
2, place du Palais Royal – 75001 Paris
Métro Palais Royal
Tel : 01 42 97 27 27 – www.louvre-antiquaires.com
Entrée libre
Ouvert du mardi au vendredi – De 11h à 19h

Galerie

Les commentaires sont fermés.