« Stéphane Clément, chroniques d’un voyageur » T13 (« Le Piège ouzbek ») par Daniel Ceppi

En 2010, avec « L’Engrenage turkmène », et sept ans après sa précédente aventure « L’Ivoire de Sheila McKingsley », Stéphane Clément nous était revenu bourlinguant en ces contrées d’Asie centrale qu’il affectionne. Il venait d’atterrir à Achkhabad, capitale de Turkménistan…

La dangerosité du pays et la réputation de son impitoyable ex-dictateur, Niazov, n’avaient pas arrêté notre héros toujours prêt à en découdre. Sur place, il retrouvait son ami Téri qui devait acheminer des frigos en Ouzbékistan pour le compte d’une ONG. Mais Teri est un chaud lapin qui oublie les lois islamiques (la charia), les réalités locales (milice omniprésente, pauvreté, prostitution, racket, drogue…) et, peut-être bien, les enjeux humanitaires !Dans ce nouvel album, qui clôt le dytique commencé avec le titre précédent, Cynthia-Ann O’Higgins, sa chère et tendre sagement installée à Belfast, apprend que son compagnon de déroute, encore en Asie centrale, pourrait bien être décédé dans un accident de voiture. Mais ce n’est pas sûr (on s’en doute bien !) car Steph ne sait pas conduire, ce que rappelle Cynthia-Ann à un mystérieux interlocuteur téléphonique. « Dans quel merdier s’est-il encore fourré » dit-elle, lucide ! C’est le mot (plus transparent finalement que le « piège » du titre) ! Fort heureusement, Stéphane a été sauvé par un couple francophile, mais Clément est loin d’être en bonne santé, d’autant que des individus évidemment patibulaires sont à se basques…

Stéphane, pas si clément que cela, accumule depuis 1977, l’année de sa naissance dans Métal Hurlant, les problèmes et surtout les destinations improbables, de la Turquie à l’Inde, de la Suisse au Pakistan. C’est pourquoi nous aimons l’y suivre d’autant que, cartes à l’appui, Ceppi fait voyager son lecteur. Si le tome 1, « Le Guêpier » était encore malhabile, dès le tome 2 de la série, les personnages et les propos de l’auteur-reporter sont devenus rigoureux et passionnants, avec un souci du détail géographique et documentaire parfaitement maîtrisé. Ici, par exemple, rien n’est oublié pour découvrir le patrimoine de l’Ouzbékistan : le Reghistan de Samarkand, le minaret Kalian de Boukhara ou les somptueuses constructions de Kiva… Mais, loin de tout tourisme, les réalités locales (milice, pauvreté, djihads, ONG, imbroglio politico-mafieux…) servent de terreau aux déambulations stéphanoises et à ses tribulations  hasardeuses et périlleuses. Comme toujours, Ceppi entend bien montrer le dessous des cartes, et pas seulement celui des cartes de géographie !

Alors, bon voyage…

Didier QUELLA-GUYOT  ([L@BD->http://www.labd.cndp.fr/] et sur Facebook).

http://bdzoom.com/author/didierqg/

« Stéphane Clément » T13 (« Le Piège ouzbek ») par Daniel Ceppi

Éditions  Le Lombard (14,45 €) – ISBN : 978-2-8036-2867-4

Galerie

Les commentaires sont fermés.