« Fables » T3 et T4 par Mark Buckingham, Bryan Talbot, P. Craig Russell, Linda Medley, Lan Medina et Bill Willingham

Suite de la refonte de « Fables » au sein du renouveau Vertigo chez Urban Comics avec les tomes 3 et 4 qui sont récemment sortis en librairie, pour le plus grand plaisir des nombreux fans de cette série devenue emblématique et incontournable en quelques années.

Après avoir fait connaissance avec les personnages de contes que Bill Willingham revisite avec audace lors des deux premiers tomes, les choses se complexifient et se corsent, pour la communauté des Fables. Ces deux nouveaux tomes sont constitués de deux optiques différentes : l’une revenant sur le passé de certains des personnages, nous permettant de mieux comprendre pourquoi on en est arrivés là, et l’autre se penchant en détails sur le présent et les diverses turpitudes que rencontrent les Fables au quotidien. Continuant son exploration des grands archétypes de la tradition littéraire du merveilleux, Willingham force le trait, extrapole, prenant les préceptes institutionnels des contes pour leur tordre le cou en exprimant de manière bien plus explicite ce que cachent ces « histoires pour enfants ». C’est toujours aussi réussi, et c’est avec le même plaisir que celui de la découverte initiale que l’on suit les nouveaux épisodes de cette saga décalée. On sent bien que dans les contes de nombreux conflits d’intérêts, enjeux moraux et questionnements existentiels subsistent au-delà du récit ; et c’est bien sur ce terrain que le scénariste navigue, tirant de ces légendes une autre vision de notre humanité reflétée.

 

Au rang des récits d’antan révélés sur le ton de la confidence, nous apprendrons comment Jack a un jour emprisonné la Mort dans un sac magique, et quels furent les événements qui rapprochèrent Boy Blue et le Petit Chaperon Rouge au point d’engendrer une tragique histoire d’amour impossible, sabordée par le signe du destin ; nous apprendrons aussi la genèse de la légende des filles de l’orge… Quant au présent, il n’est guère reluisant, car les Fables ne semblent pas prêts à abandonner leurs anciens griefs, ni lâcher du leste sur ce qui a créé leurs différends. Nouvelle vie ne veut pas dire nouvelle âme, pour le plus grand malheur de tous. Ainsi, le Prince Charmant et Boucle d’Or vont s’allier dans la manipulation pour faire tomber Barbe Bleue mais aussi Bigby et Blanche Neige sous le coup d’un sortilège qui va changer leur vie à jamais. Un bel arc où nous ferons la connaissance de la Brigade des Rats (police montée lilliputienne) : des personnages très attachants… Ensuite, le Prince Charmant (toujours lui) va tenter un coup d’état démocratique en obtenant assez de voix pour se présenter à des élections forcées censées faire de lui le nouveau maire de Fableville ; dans le même temps, le Chaperon Rouge refait miraculeusement surface, peut-être trop miraculeusement pour être honnête… Enfin, comme si les imbroglios des Fables ne suffisaient pas, des ennuis sont en perspective avec un journaliste qui enquête depuis des années sur la communauté et qui compte bien faire un scoop en publiant l’information dans la presse !

 

Outre le dessinateur attitré de la série (Mark Buckingham), on retrouvera ici Bryan Talbot et toute sa verve graphique, une Linda Medley flirtant avec l’esthétique moyenâgeuse, la fantaisie de P. Craig Russell, et un Lan Medina semblant vouloir coller au plus près de l’identité visuelle de cette œuvre. Cerise sur le gâteau qu’on ne louera jamais assez : les sublimissimes couvertures de James Jean qui – entre peinture et graphisme pur – nous offre des compositions tout à fait fascinantes…

Cecil McKINLEY

« Fables » T3 (« Romance ») par Mark Buckingham, Bryan Talbot, Lan Medina et Bill Willingham Éditions Urban Comics (15,00€) – ISBN : 978-2-3657-7064-4

« Fables » T4 (« Le Dernier Bastion ») par Mark Buckingham, P. Craig Russell, Linda Medley et Bill Willingham Éditions Urban Comics (15,00€) – ISBN : 978-2-3657-7065-1

Galerie

Les commentaires sont fermés.