C’est déjà la rentrée pour Spirou…

Après deux mois d’été où la rédaction du vénérable hebdomadaire des éditions Dupuis n’a pas vraiment chômé (nous gratifiant, entre autres, de la prépublication des nouveaux épisodes de « Jérôme K. Jérôme Bloche » par Alain Dodier, de « Lady S. » par Philippe Aymond et Jean Van Hamme et des « Tuniques bleues » par Willy Lambil et Raoul Cauvin, ou de la mise en BD de la célèbre série d’animation « La Famille Pirate » par son créateur graphique Fabrice Parme, avec l’aide d’Aude Picault pour le scénario), la courageuse équipe du rédacteur en chef Frédéric Niffle – citons, par exemple, Florence Mixhel, Delphine Grégoire ou Mathias Vincent – a repris le collier sans pratiquement prendre de vacances, avec la réalisation de deux n°3881 : l’un promotionnel et gratuit de seize pages, l’autre « spécial previews » de cinquante-deux pages pour seulement 2,30€…

Dans les deux cas, c’est « Le Petit Spirou » par Janry et Tome qui fait la couverture, célébrant la rentrée scolaire d’une drôle de façon ! Et en regardant de près le sommaire du numéro incitant à s’abonner (douze numéros avec un cadeau au choix pour 13,80€, soit 50% de réduction), il est évident que les responsables misent toujours sur cet équilibre, bien difficile à établir, entre  vedettes traditionnelles du magazine (extraits de « Spirou et Fantasio » par Yoann et Fabien Vehlmann ou de « Seuls » par Bruno Gazzotti et le même Vehlmann, gags du « Petit Spirou », de « Cédric » par Laudec et Cauvin, de « Tamara » par Christian Darasse, Bosse et Zidrou, de « Nelson » par Christophe Bertschy, de « Kid Paddle » par Midam ou des « Nombrils » par Delaf et Maryse Dubuc) et le dynamisme des nouvelles rubriques ou séries humoristiques au graphisme parfois plus déroutant  : « Animal lecteur ! » de Libon et Sergio Salma, « Le Royaume » de Benoît Feroumont ou encore « L’Atelier Mastodonte » orchestré par Lewis Trondheim (avec Alfred, Guillaume Bianco, Julien Neel, Cyril Pédrosa, Tébo, Yoann, Stan & Vince, Nico Kéramidas, Dominique Bertail…, et bien d’autres participants de passage comme Bastien Vivès, Nob ou Capucine).

            Un Lewis Trondheim d’ailleurs très présent dans la revue puisque le vrai n°3881 propose, outre deux gags avec « L’Atelier Mastodonte », sa nouvelle histoire à suivre dessinée par Mathieu Sapin (« Kräkaendraggøn ») et la suite de sa série d’heroic-fantasy « Ralph Azham » ; alors qu’une publicité bien placée nous rappelle qu’il est aussi l’auteur de l’album « Texas Cowboys » mis en images par le talentueux Matthieu Bonhomme : western publié par épisodes et en supplément détachable dans Spirou.

Et n’oublions pas qu’il y écrit aussi les textes de l’amusante « Zizi chauve-souris » dessinée par Bianco.

            Cependant, son nom n’apparaît pas dans les scoops présentés dans ce numéro (avec, en sus, une interview-minute des auteurs), lesquels font plutôt la part belle au monde du personnage Spirou ; le célèbre groom devant bientôt revenir dans un nouvel épisode par Yoann et Velhman (à partir du 7 novembre) et dans une version illustrée par Téhem (sur un scénario de Makyo, début 2013), alors que nous aurons également droit, entre les deux, à « La Jeunesse héroïque de Fantasio » séquencée et illustrée par Fabrice Tarrin.

            Enfin, on nous annonce aussi les retours prochains du très drôle « Sale bête ! » par Jean-Paul Krassinsky, des énigmatiques « Brigades du temps » par Bruno Duhamel et Kris, de l’attachante « Zarla » par Guilhem et Jean-Louis Janssens, de la classique mais toujours passionnante « Yoko Tsuno » par Roger Leloup, du remarquable « Esteban » par Matthieu Bonhomme, des palpitants « Seuls » par Gazzotti et Vehlman, du décalé « Royaume » par Feroumont, du superbe et féroce « Beauté » par les Kerascoët et Hubert…, mais aussi celui du flic new-yorkais « Soda » de Philippe Tome, absent depuis bien longtemps, qui sera désormais dessiné par Dan Verlinden alias Dan, l’assistant de Janry sur « Le Petit Spirou »…

            Quoi qu’il en soit, ce savant dosage de bonne humeur et d’aventures, mais aussi de classicisme et de modernité, semble porter ses fruits puisque le magazine résiste plutôt bien à la défection des jeunes clients potentiels préférant les jeux vidéos et  autres technologies modernes… : alors, qu’attendez-vous pour abonner vos charmants bambins ?

 Gilles RATIER

Galerie

2 réponses à C’est déjà la rentrée pour Spirou…

  1. Alexandre dit :

    Il est vrai que l’équipe actuelle a installé depuis quelques temps déjà une formule qui fonctionne très bien, sans compter sur le fait qu’elle peut s’appuyer sur un certain nombre de séries de très bonnes qualités. On ne peut évidemment pas tout autant apprécier, mais au moins, cela a le mérite d’apporter une certaine diversité. Le magazine montre aussi qu’il sait se renouveler. Je trouve l »équilibre entre séries traditionnelles ou classiques et innovations bien maitrisé.

  2. Poa dit :

    Soyons réalistes… aucun magazine actuel n’arrive a la cheville de cette excellente formule de SPIROU. On aimerait quand même une présence du personnage-titre plus constante dans le magazine. Yoann n’arrivant pas a animer le journal comme le faisait Franquin dans les années 50 à 70, pourquoi ne pas confier le personnage de Spirou a plusieurs dessinateurs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>