« Echo » T5 (« Trou noir ») par Terry Moore

Le cinquième et avant-dernier volume de la très belle série « Echo » de Terry Moore est sorti récemment chez Delcourt. On se rapproche donc du dénouement, et l’auteur ne cache pas son plaisir à nous donner quelques suées avant la dernière ligne droite, avec une aisance de style et de ton qui fait vraiment plaisir à lire. Laissez-vous entraîner, vous ne le regretterez pas.

Si vous êtes des fidèles de cette chronique, vous savez combien j’aime le travail de Terry Moore. D’ailleurs, je vous reparlerai de lui très bientôt sur BDZoom, puisque le tome 16 de « Strangers in Paradise » va sortir à la fin du mois d’avril chez Kymera, et qu’à cette occasion l’auteur sera présent en France le 1er mai pour le dédicacer (ce sera au festival Colères du Présent à Arras, en compagnie de Bryan Talbot). Mais revenons à ce cinquième tome d’« Echo » et à notre charmante Julie Martin qui est prise dans la tourmente. Si vous prenez le train en marche, sachez seulement que cette jeune femme a reçu accidentellement des miettes liquides d’une armure expérimentée au sein d’un « Projet Phi ». Dès lors, cette seconde peau métallique se développe sur elle, habitée par l’esprit d’Annie, sa créatrice. Malgré elle, Julie se retrouve pourchassée par l’armée et Le Cerenh (l’organisme qui a enfanté du « Projet Phi ») qui veulent récupérer l’alliage, et joue à cache-cache avec un dénommé Caïn, psychopathe détenant une partie de cet alliage. Heureusement, Julie n’est pas seule, et dans ce volume elle peut encore compter sur Ivy, un agent féminin très spécial, et Dillon, l’ex-petit ami d’Annie. Ce bref résumé étant fait, on comprend d’autant mieux l’inextricable contexte qui se resserre dans cet avant-dernier volume, dans une certaine accélération des faits.

 

Je ne peux bien sûr trop vous en dire pour ne rien éventer du suspense qu’a établi Moore avec grand talent, mais Julie et Ivy doivent toujours échapper à Hong Liu (horrible physicien du Cerenh au bas du visage arraché qui apporte toujours autant d’effroi au sein de cette série), et Dillon, de son côté, a bien du mal à faire avancer les choses pour contrecarrer le Cerenh. Traqués, séparés, nos trois héros doivent la jouer très fine s’ils veulent empêcher un désastre… Car outre le fait qu’ils doivent sauver leur peau, ils veulent aussi empêcher que les données du « Projet Phi » ne tombent entre de mauvaises mains… Au-delà de l’intrigue haletante et menée de main de maître par Terry Moore, c’est encore une fois l’intelligence talentueuse de cet auteur qui fait d’« Echo » une série particulièrement attachante, la tendresse, l’humour et la sincérité de ton s’y exprimant à chaque page.

 

Même dans ce contexte mainstream (« Echo » est d’ailleurs en cours d’adaptation au cinéma), Terry Moore réussit à transgresser les genres avec une incroyable subtilité. Ici, cette aventure SF est constamment nuancée par des événements – infimes ou écrasants – qui laissent transparaître toute l’humanité des personnages, leurs failles, leurs attitudes plus ou moins conscientes, leurs espoirs et leurs incapacités. On est au plus près d’eux sans que l’effet soit appuyé, et tout semble naturel, dans une proximité affective : cela rend d’autant plus réalistes les éléments fantastiques du récit, que l’on ressent comme directement. Terry Moore nous démontre une nouvelle fois combien il est un auteur d’une grande finesse, comme par exemple ce moment où Ivy se retrouve en soutien-gorge parce qu’elle a donné son tee-shirt à Julie pour recouvrir sa nudité. Les reparties des deux héroïnes entre elles – mordantes – et la classe des dessins de Moore transforment ce petit épisode en moment particulièrement marquant, à la fois glamour, sauvage, drôle et tendre. Le lien entre Julie et Ivy, assez contrasté, prend dans ce volume une nouvelle épaisseur qui rend ces deux femmes extrêmement sympathiques. Bref, on attend avec une très grande impatience (et un peu de tristesse aussi) le dernier volume de cette série.

 

Cecil McKINLEY

« Echo » T5 (« Trou noir ») par Terry Moore Éditions Delcourt (12,95€) – ISBN : 978-2-7560-2560-5

Galerie

Les commentaires sont fermés.